" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES OPPORTUNISTES (2013)

titre original "IL CAPITALE UMANO"
réalisé par Paolo Virz
ì

d'après un roman américain de Stephen Amidon

avec
Fabrizio Bentivoglio ... Dino Ossola
Matilde Gioli ... Serena Ossola
Valeria Bruni Tedeschi ... Carla Bernaschi
Guglielmo Pinelli ... Massimiliano Bernaschi
Fabrizio Gifuni ... Giovanni Bernaschi
Gigio Alberti ... Giampi
Valeria Golino ... Roberta
Silvia Cohen ... Adriana Crosetti
Luigi Lo Cascio ... Donato
Bebo Storti ... L'ispettore
Giovanni Anzaldo ... Luca Ambrosini
Paolo Pierobon ... Lo zio Davide
Gianluca Di Lauro ... Fabrizio,
Stefano Fiorentino
Fulvio Milani


Dans la Brianza, Dino Ossola (Fabrizio Bentivoglio) ,homme d'affaires minable imagine pour résoudre ses problèmes d'investir des centaines de millions d'euros (qu'il n'a pas) dans le fonds d'actions du puissant et sans scrupule Giovanni Bernaschi (Fabrizio Gifuni).Serena (Matilde Gioli) sa fille est avec le fils du financier Giovanni. Cela semble une garantie suffisante pour l'investissement.

Le centre du film est la somptueuse villa de Bernaschi. Là, au volant de sa BMW, Dino arrive avec sa fille. La visite doit être courte, mais à Giovanni a besoin d'un partenaire de tennis. L'histoire se développe ainsi avec un dénouement dramatique, imbriqué dans la crise financière économique et dans l'affrontement de divers egos.

 

Le film est un portrait des cruelles années marquées par l'arrogance financière, dominée par ceux qui ont misé sur la ruine du pays et ont gagné ,une élite financière qui n' est plus capable de cacher son esprit criminel.

Le film a une construction géométrique très stricte en trois fois par autant de points de vue différents correspondant à trois des personnages principaux: la même scène peut prendre un sens totalement différent selon l'angle de vue (par exemple les effusions apparentes chez les jeunes Serena et Massimiliano).

Chaque fois, le changement de perspective est marquée par le retour à la séquence de la BMW qui vient dans la villa de Bernaschi. De là à nouveau le script, éclaire l'histoire d'un point de vue l'angle nouveau et inattendu.

Virzi change chaque fois de rythme et de ton, mais il reste fidèle à son idée du cinéma - exprimer des émotions avec un fort réalisme. C'est comme un thriller qui se révèle peu à peu (un accident de voiture et un coupable mystérieux), le film reflète, la base de fondation pour les familles italiennes. Les riches deviennent plus riches ,il n'y a pas plus classe moyenne, les plus pauvres susceptibles encore d'être pauvres. Ils peuvent être pourris comme dans le cas du personnage de Bentivoglio et prêts à vendre leur famille avec l'illusion du pouvoir et de la richesse dans un pays qui n'a plus grand chose à offrir.

Tout le monde fait semblant de ne pas voir la corruption, détourne le regard ou en bénéficie. Seuls les jeunes victimes des péchés des parents sont capables de maintenir un tronçon d'innocence, même s'ils sont fascinés par la puissance et empoisonnés.



Valeria Bruni-Tedeschi est brillante dans son rôle aidée par une grande distribution. Le travail de tous les acteurs est incroyable, avec un Fabrizio Gifuni, parfait dans le dégoût, et Valeria Bruni-Tedeschi au caractère vulnérable et en même temps corrompu.

 

les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch
les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch

les-opportunistes Valeria Bruni Tedesch

Tag(s) : #FILM 2014

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :