" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Don Siegel est né le 26/10/1912 à Chicago aux Etats Unis et est décédé le 20/04/1991.
Il a été un grand réalisateur américain avec des films célèbres aux films célèbres avec  son acteur fétiche Clint Eastwood.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-estimé dans une grande partie de sa carrière,  Don Siegel a réussi à compiler une œuvre exceptionnelle , toujours marquée -  en dépit des limitations de budget et de temps - par des personnages forts , situations biens  énoncées , et un style narratif  direct  , objectif et frénétique ...avec des films tels  The Big Steal (1949), Riot in Cell Block 11 (1954) , Invasion of the Body Snatchers , The Lineup (1957) , Hell is for Heroes , The Killers (1964), Madigan (1968), Bluff Coogan (1968),  Dirty Harry , Charley Varrick , Évasion Beguiled from Alcatraz (1979) -
Siegel réalise tout cela avec un style visuel discret mais savoureux   .


Il est entré dans l'industrie en 1934 comme un employé de Warner Bros Initialement engagée en tant que bibliothécaire du film, il a progressé pour le rôle de rédacteur en chef adjoint et de là au chef adjoint du département de l' insert. À la fin des années 1930, il a créé et dirigé un département dédié montage , et il a créé de nombreux montages saisissants avec les films à succès comme The Roaring Twenties ( Raoul Walsh, 1939) , Blues in the Night ( Anatole Litvak , 1941) et Casablanca (Michael Curtiz , 1942). et du monteur  maître Slavko Vorkapich . Dans de telles mains directeurs , Siegel a commencé  une forme d'apprentissage de réalisateur en assemblant des scripts parfois complexes  .

 En 1945, il persuade Jack Warner pour lui permettre de réaliser un court métrage de la sienne. Étoile dans la nuit a été suivi par un autre court , Hitler Lives ( 1946) , après quoi , il s'attaquait à présenter direction avec Le Verdict (1946) ).

Début de sa carrière dans les années 1940 chez Warner Bros où il s'est retrouvé chef  du Département Montage du studio.

Il a quitté la Warner après avoir obtenu ses galons de directeur de réalisateur avec des  thrillers de séries B .

C'est dès le film  The Big Steal - seulement son troisième long métrage - que Siegel a montré une assurance visuelle, sa précision de la narration ....Il s'agit de l'histoire d'un   un GI  (Robert Mitchum ) essayant de se disculper d'une accusation de vol qualifié et qui s'unit avec  Jane Greer pour   une poursuite mouvementée  le long des routes du Mexique, dans un cadre parfaitement conforme au budget modeste du film sans le trahir .Il y a le colonel de la police mexicaine (Ramon Navarro ) et le policier militaire (William Bendix ) qui croit Mitchum coupable et le poursuit  frénétiquement.Siegel a opté pour infuser dans ce  film  de l'humour.

Vers la fin des années 1950, avec des emplois de longs plus difficiles à trouver dans un Hollywood qui souffre économiquement , Siegel se tourne plus souvent vers  la télévision qui - avec ses budgets serrés sont des films de série B  .Il tournera des séries puis reviendra au cinéma .

Siegel est  ensuite régulièrement attiré par des personnages  pas toujours sympathiques ( une brute tueur de sang-froid Clint Eastwood dans Dirty Harry , la machine à tuer  GI Steve McQueen d'un GI dans" L'enfer est pour les héros", voleur de banque   Walter Matthau, dans Charley Varrick ) .

 Il tournera    The Killers en 1964.
Lee Marvin et Clu Gulager jouent deux tueurs à gages embauchés par un inconnu pour tuer un coureur automobile John Cassavetes. Avec la coquette Angie Dickinson, le  chef de gang Ronald Reagan ( dans son dernier rôle au cinéma ) .Ce film par son succès et sa  violence brutale remet Don  dans le circuit du  cinéma . The Killers représente le début d'une relation fructueuse entre Siegel et Universal   , et sera  le premier d'une série de grands thrillers au  crime d'écran ( Madigan, Bluff Coogan , et - en  Dirty Harry, son premier grand succès )  .

La richesse des films ultérieurs de Siegel découle de  ses premiers films  qui reposent sur peu de personnages   ( The Big Steal repose sur les épaules de quatre personnages principaux , Dirty Harry est principalement porté par six rôles ; Escape from Alcatraz idem ) . Siegel favorise l' histoire  .


Le point culminant du travail  de Siegel est Escape from Alcatraz.


Dans ses films , il y a souvent des fusillades , des  scènes d'action  ou cascades minutieusement  truquées , afin d' augmenter progressivement l'intensité émotionnelle . Cette intensité ne vient pas de mécanismes complexes ou compositions pyrotechniques mais par l'investissement émotionnel des images de Siegel .




 Pourtant , à sa manière modeste, il a réussi à produire un certain nombre de classiques du cinéma tels Invasion of the Body Snatchers , l'Enfer est pour les héros , et The Killers entre eux.

 

 


Il se maria 2 fois et eut 1 enfant qui fait du cinéma comme acteur sous le nom de Kristoffer Tabori.
Il a fait également des épisodes de feuilletons télévisés.Don Siegel refusa de mettre son
nom sur le film "Death of a gunfighter" suite à un conflit d'opinion  avec Richard Widmark sur la manière de
réaliser le film et avec Robert Totten  co-réalisateur..Ainsi la réalisation a été donné à un réalisateur imaginaire appelé "Alan Smithee"

Don  dirigea Elvis Presley dans un de ses meilleurs films.


Don fut le professeur de Clint à la réalisation.







STAR IN THE NIGHT ...   1945    
HITLER LIVES  ...  1945    
THE VERDICT  ...  1946    
NIGHT UNTO NIGHT  ...  1949    
THE BIG STEAL  ...  1949    

 


THE DUEL OF SILVER CREEK  ...  1952    
NO TIME FOR FLOWERS  ...  1952    
COUNT THE HOURS ...   1953    
CHINA VENTURE   ... 1953    
LES REVOLTES DE LA CELLULE 11    ...RIOT IN CELL BLOCK 11   ... 1954
PRIVATE HELL 36  ...  1954    
AN ANNAPOLIS STORY ...   1955  

 

 
L'INVASION DES PROFANATEURS DE SEPULTURES   ... 1956    
CRIME IN THE STREETS   ... 1956    

 


BABY FACE NELSON   ... 1957    
SPANISH AFFAIR   ... 1958    
THE LINEUP ...   1958    
THE GUN RUNNERS ...   1958    
HOUND DOG MAN  ... 1959    
LE SECRET DU GRAND CANYON   ... 1959    
LES RODEURS DE LA PLAINE   ... FLAMING STAR...    1960


L'ENFER EST POUR LES HEROS   ... HELL IS FOR HEROES ...   1962

 

 

LE PRIX D'UN MEURTRE...THE HANGED MAN...1964

 


A BOUT PORTANT   ... THE KILLERS ...   1964
POLICE SUR LA VILLE...    MADIGAN   ... 1968

 


UN SHERIF A NEW-YORK   ... COOGAN'S BLUFF ...   1968

 


DEATH OF A GUNFIGHTER    ...1969    
SIERRE TORRIDE  ...  TWO MULES FOR SISTER SARA   ... 1970
LES PROIES  ...  THE BEGUILED ...   1971

 


L'INSPECTEUR HARRY   ... DIRTY HARRY  ...  1961

 


TUEZ CHARLEY VARRICK  ...  CHARLEY VARRICK   ... 1973
CONTRE UNE POIGNEE DE DIAMANTS   ... THE BLACK WINDMILL  ...  1974
LE DERNIER DES GEANTS    ...THE SHOOTIST  ...  1976

 


UN ESPION DE TROP    ...TELEFON  ...  1977
L'EVADE D'ALCATRAZ ...   ESCAPE FROM ALCATRAZ   ... 1979

 

 

 

LE LION SORT SES GRIFFES ...   ROUGH CUT  ...  1980

 

JINWED      ...  1982

DON SIEGEL
Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :