" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

POUR QUI SONNE LE GLAS

 

Titre original

 

FOR WHOM THE BELL TOLLS

 

 

Réalisé par:Sam Wood

 

Avec :

 

 

 

Gary Cooper : Robert Jordan; Ingrid Bergman : Ma­ria; Akim Tamiroff : Pablo; Arturo de Cordova : Augustin; Vladimir Sokoloff : Anselmo; Mikhail Ra-sumny : Rafaël; Fortunio Bonanova : Fernando; Eric Feldary : Andres; Victor Varconi : Primitivo; Katina Paxinou : Pilar; Joseph Calleia : El Sordo; Lilo Yar-son : Joaquin; Alexander Granach : Paco; Adia Kuz-netzoff : Gustavo; Leonid Snegofî : Ignacio; Léo Bul-gakov : Général Golz; Duncan Renaldo : lieutenant Berrendo; George Coulouris : André Massart; Frank Puglia : capitaine Gomez; Pedro de Cordoba : Colo­nel Miranda; Michael Visaroff : officier d'Etat-Major; Konstantin Shayne : Karkov; Martin Garralaga : ca­pitaine Mora; Jean del Val : un tireur embusqué: Feodor Chaliapin : Kashkin; Pedro de Cordoba : Fe­derico Gonzalez; Mayo Newhall : Ricardo; Michael

 

 

 

 

Robert Jordan, un aventurier américain, rejoint un groupe de guérilleros pendant la guerre d'Espagne. On le charge de faire sauter un pont dans un défilé fortement gardé et d'empêcher l'avance de l'ennemi. Il s'efforce vainement d'obtenir l'aide de Pablo, le chef du détachement, un ivrogne qui tremble de peur. Pablo en veut à Jordan de s'intéresser à Maria qui vit à son foyer et aide sa femme Pilar; lui-même est attiré par elle. Pendant les trois jours que Jordan passe avec les guérilleros, Jordan et Pilar vivent une intense histoire d'amour. Pilar, une forte femme, prend la tête du détachement; avec l'aide d'Anselmo, un vieux guide, elle aide Jordan à exécuter son plan; El Sordo fournira au détachement les chevaux qui permettront aux guérilleros de fuir après la destruc­tion du pont. Néanmoins l'ennemi leur tend un guet-apens; El Sordo est tué et ses hommes . massa­crés. Jordan fait sauter le pont à l'heure prévue et meurt à la suite de l'explosion.

 

 

 

 

Les droits du roman d'Ernest Hemingway, écrit en 1940, furent acquis par Paramount pour la somme (considérable à l'époque) de 150 000 dollars ; à l'origi­ne, Cecil B. De Mille fut chargé de la réalisation. On ignore ce qui se passa entre-temps mais le fait est que Sam Wood commença le tournage, à la fin de 1942,dans les magnifiques paysages de la Sierra Nevada.

 

C'était la deuxième fois qu'une œuvre d'Hemingway était portée à l'écran et la deuxième également qu'He­mingway avait Cooper pour interprète principal. L'idylle passionnée de Jordan et de Maria relègue au second plan, le caractère politique de l'œuvre, autre­ment dit la triste réalité de la guerre d'Espagne; hormis quelques variantes, le scénario colle exacte­ment au récit d'Hemingway. William Cameron Menzies, responsable de réalisations spectaculaires telles que "Autant en emporte le vent" et "Crime sans châtiment" organisa la production de main de maître; si la prise de vues et la partition musicale ne méritent que des éloges, le film est néanmoins trop long et le réalisateur abuse des plans rapprochés. Le temps de projection était, à l'origine, de 168 minutes. Plusieurscritiques objectèrent que le noir et blanc aurait mieux servi le film que la photographie en couleurs. Le film fut présenté, à nouveau, en 1950. mais dans une version abrégée; les séquences auxquelles participaient Konstantin Shayne et George Coulouris avaient été supprimées. Une nouvelle version, rebaptisée "Fighter Attack" fut mise en circulation, après transformations, en tant que film de catégorie B par la Allied Artists Le film était joué par Sterling Halden, Joy Page et Kenneth Tobey. On lit dans le "New York Times", sous la signature de Bosley Crowther : "Gary Cooper en Robert Jordan et Ingrid Bergman en Maria sont excellents mais leurs possibilités de jeu son limitées." En revanche, pour Howard Barnes, du "New York Herald Tribune" : "Gary Cooper et Ingrid Bergman interprètent les rôles principaux avec l'autorité qui caractérise les vedettes; non seulement les autres ac­teurs ne sont pas indignes d'eux mais parfois même ils leur arrive de les dépasser"'.

 

Cooper reçut un quatrième prix d'interprétation pour son rôle de Robert Jordan, Ingrid Bergman fut consacrée meilleure actrice de l'année, Akim Tamiroff meilleur acteur de complément et Katina Praxinou meilleure actrice de complément. "Pour qui sonne le glas" remporte également les prix suivants : meilleure direction artistique, meilleurs décors, meilleur monta­ge, meilleure prise de vues, meilleure partition musicale.

 

 

Peu de gens savent que Vera Zorina avait été initialement choisie par Paramount pour incarner le personnage de Maria; non seulement l'actrice signa le contrat mais elle fit couper ses cheveux et passa près de trois semaines, avec Çooper, sur les lieux du tournage.

Le problème, c'est que Vera était une ballerine. Or, dans ces montagnes, on lui demandait de courir comme une chèvre. Et elle avait peur d'abîmer ses jambes. Pour elle, ses jambes avaient une grande  importance. Quand on a vu les premières séquences du film tournées dans la montagne, ce défaut est apparu clairement, et l'on a décrété que Vera ne pouvait pas continuer. On l'a retirée de la distribution de Pour qui sonne le glas et on lui a donné un autre rôle.

Sur le vu des rushes, Paramount décida de la remplacer par Ingrid Bergman. Zorina menaça Paramount d'un procès et la compagnie lui versa une somme à titre d'indemnité.

 

POUR QUI SONNE LE GLAS
Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :