" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'homme qui en savait trop

titre original THE MAN WHO KNEW TOO MUCH

 

Film d'Alfred Hitchcock 1956

AVEC

 

James Stewart     ...     Dr. Benjamin 'Ben' McKenna
Doris Day    ...     Josephine Conway 'Jo' McKenna
Brenda De Banzie    ...     Lucy Drayton
Bernard Miles    ...     Edward Drayton
Ralph Truman    ...     Inspector Buchanan
Daniel Gélin    ...     Louis Bernard
Mogens Wieth    ...     Ambassador
Alan Mowbray    ...     Val Parnell
Hillary Brooke    ...     Jan Peterson
Christopher Olsen    ...     Henry 'Hank' McKenna
Reggie Nalder    ...     Rien
Richard Wattis    ...     Assistant Manager
Noel Willman    ...     Woburn
Alix Talton    ...     Helen Parnell
Yves Brainville    ...     Inspecteur police


Hank Mckenna (Christopher Olsen) est kidnappé par un groupe de terroristes qui menacent d’attenter à ses jours si ses parents déjouent la tentatve d’assassinat d’un Premier ministre étranger.

Ses parents Ben et Jo McKenna  vont s'unir pour sauver leur fils malgré les tensions dans leur couple ( chamailleries au début du film).

Soit ils gardent le silence sur le secret que leur a confié Bernard et ils sauvent la vie de leur fils et condamnent ainsi le premier ministre, soit ils révèlent tout à la police , sauvent le diplomate et perdent leur fils.Les assassins transfèrent ainsi la culpabilité du meurtre sur les parents du petit garçon.

Ce qui lie Ben et Jo McKenna  est leur amour pour leur fils Hank. Au début du film, leurs chamailleries concernant l'ancienne carrière de chanteuse de Jo laissent deviner des tensions au sein du couple. Celles-ci se confirment lorsque Ben drogue Jo pour l'assommer quand il lui apprend que Hank a été kidnappé. Cet acte sinistre prive Jo de sa liberté de réagir. Or, le libre arbitre constitue justement le thème central du film.

Les McKenna sont confrontés à un choix simple. Soit ils gardent le silence sur le secret que leur a confié Bernard et sauvent la vie de leur fils, condamnant implicitement à mort un Premier ministre, soit ils racontent tout à la police, sauvent le diplomate et perdent leur fils. Ainsi, les assassins transfèrent la culpabilité du meurtre sur les parents du petit garçon.

Le   meilleur moment du film dure 10 minutes au Royal Albert hall: l'orchestre joue, Jo crie pour déjouer le crime, l'enfant siffle et échappe à ses ravisseurs.l. Tandis que l'orchestre joue, Jo est déchirée par un cruel dilemme : faut-il ou non sauver son enfant ? Elle finit par pousser un cri qui fait manquer sa cible à l'assassin et sauve ainsi la vie du Premier ministre. Le dénouement comporte une certaine ironie, puisque c'est en chantant à l'ambassade que Jo, qui a renoncé à sa carrière musicale pour élever son enfant, va enfin retrouver Hank.

Le tournage a eu lieu en partie à Marrakech et en studios. C'est un remake d'un même film d'Alfred de 1936.

La scène de l'assassinat de Bernard (Daniel Gélin) a été tournée en studio et Alfred combine un gros plan du visage de Bernard avec une image de Marrakech.

L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP

L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :