" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  
CLAUDE SAUTET, "homme discret et élégant", né le 23 février 1924 à Montrouge (Hauts-de-Seine), mort le 22 juillet 2000 à Paris (cancer du foie ).
est un scénariste et réalisateur français.

Dès la fin de ses études , Claude tente de pénétrer dans le milieu cinématographique.Pour y arriver il se lance dans une formation sculpture à l'Ecole des arts décoratifs. Mais la guerre survient.

Il est convoqué pour le Service du travail Obligatoire mais s'enfuit de Paris.

A la libération il fait plusieurs métiers avant d'entrer à l'IDHEC en 1948.

Entre 1949 et 1950 il a travaillé pour le journal de gauche, Combat, comme  critique musical.
Deux ans plus tard, il devient assistant de George franju , Carlo rim et Yves Robert.
Il est également coscénariste et coadaptateur.

il réalise son premier long-métrage , Bonjour sourire (1955), une comédie avec Jean Carmet, Annie Cordy et Louis de Funès, qui est passée pratiquement inaperçue par ses pairs et de la critique

En 1960, il  réalise  une adaptation d'une série noire de José Giovanni "Classe tous risques"  avec Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo. Ce sera un échec même si plus tard il sera un grand succès à la télévsion.

Il retourne alors à l'écriture de scénarios. (" Le voleur "de Louis Malle ou "Le diable par la queue" de Philippe de Broca )

Son deuxième films sera "L'arme à gauche" en 1964 et encore peu de succès ; C'est jean-Loup Labadie qui lui suggère d'adapter le roman de Paul Guimard "Les choses de la vie" . Il le réalisera avec Romy Schneider et Michel Piccoli  et ce sera un grand succès.

Claude réalisera ensuite  "Max et les feraillleurs"  "VINCENT FRANCOIS PAUL ET LES AUTRES" "César et Rosalie" avec son interprète favorie Romy Schneider.

Puis  sa disparition  en 1980 l' affectera  très profondément, et son travail s'en est ressenti avec Garçon (1983), qui n'a pas été bien accueilli soit par le public ou les critiques.
 Il tournera avec une autre de ses muses : Emmanuelle Béart..

(Lion d'Argent à la Mostra de Venise pour Un Coeur en hiver et le Prix Louis Delluc pour Nelly et Monsieur Arnaud. )

"La plupart de mes personnages se trouvent face à une crise qu'ils n'attendaient pas et à laquelle ils ne sont pas préparés".

Le monde riche  de Sautet  exige l'attention et un œil attentif aux  détails. Peuplé de personnages complexes, il nous montre une série de regards, de gestes, d' humeurs .C'est une étude minutieuse de vies vécues .


NOUS N'IRONS PLUS AU BOIS...    1951
LE CRIME DE BOUIF...    1951
BONJOUR SOURIRE...    1955
CLASSE TOUS RISQUES...    1960
L'ARME A GAUCHE    ...1965
LES CHOSES DE LA VIE...    1969


MAX ET LES FERRAILLEURS    ...1971
CESAR ET ROSALIE..    1972


VINCENT FRANCOIS PAUL ET LES AUTRES...    1974


MADO...    1976
UNE HISTOIRE SIMPLE...    1978

(qui  a valu un César à Romy Schneider de la meilleure actrice et le film a été nominé pour 11 Césars).
UN MAUVAIS FILS    ..1980
GARCON...    1983
QUELQUES JOURS AVEC MOI...    1988
UN CŒUR EN HIVER...    1991


NELLY ET MR ARNAUD...    1995


Il a été scénariste et dialoguiste des films:

Le fauve est lâché (1959) de Maurice Labro
Les Yeux sans visage (1959), de Georges Franju (+ premier assistant réalisateur)
Symphonie pour un massacre (1963), de Jacques Deray
Peau de banane (1963), de Marcel Ophuls
L'Âge ingrat (1964), de Gilles Grangier
Maigret voit rouge (1964) de Gilles Grangier
Échappement libre (1964), de Jean Becker
Monsieur de Jean-Paul Le Chanois
La Vie de château (1965), de Jean-Paul Rappeneau
Mise à sac (1967), d'Alain Cavalier
La Chamade (1968), d'Alain Cavalier
le Diable par la queue (1969), de Philippe de Broca
Borsalino (1970), de Jacques Deray
Les Mariés de l'an II (1971), de Jean-Paul Rappeneau
Mon ami le traître (1988), de José Giovanni
Intersection (1993), de Mark Rydell
Poussin (1995), de David Sautet

CLAUDE SAUTET

CLAUDE SAUTET

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :