" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JEAN RICHARD naît le lundi 18 avril 1921 à Bessines, près de Niort, dans les Deux-Sèvres, en plein Marais poitevin a eu plusieurs phases dans sa vie jusqu'à son décès le 12 décembre 2001 : producteur de spectacles  suivi d'acteur comique au cinéma ou à la télévision ( spectacles de Maritie et Gilbert Carpentier ) , acteur sérieux après un terrible accident de voiture , il sera le commissaire Maigret à l'écran ; et directeur d'un cirque qui portait son nom .

Donc , né en Poitou , enfant unique ( son grand-père maternel était éleveur de baudets )il découvre très tôt par ses grands parents le monde de la ménagerie animale présente dans les fêtes foraines et surtout les fauves, pour lesquels il aura toujours une grande fascination.

JEAN RICHARD   fait ses études au lycée Fontanes de Niort.Il est habile en dessin et notamment en caricatures et ainsi dessine dans plusieurs journaux.  Jean Richard  commence à faire ses preuves sur les planches pour le spectacle de fin d'année et se met à) aimer le cinéma.

Le  père de Jean meurt alors qu'il a 17 ans.Il échoue son bac et cherche du travail.Les métiers de son père ou oncle ne lui plaisent pas aussi il décide de tenter sa chance en montant un numéro de caricaturiste dans un cabaret de Lyon. Il connaît quelque succès, mais la guerre arrive et Jean est engagé dans la cavalerie puis en 1940, il est envoyé avec le STO en Bavière.

Rentré à Paris, il épouse  Anne-Marie Lejard, avec laquelle il aura une fille, Elisabeth, dite Babette, née en 1946. 

                                       

Après avoir participé à plusieurs spectacles pour le théâtre aux Armées, il fonde en 1945 les Productions Richard. Pierre Tchernia qui  débutait le rencontre et dit dans un de ses livres :

"Jean  dirige alors la production des troupes qui s'en vont jouer dans la zone française d'occupation en Allemagne, aussi bien la Comédie-Française que Tino Rossi.
Je cherchai un stage à mon retour. Pour l'instant, je me prépare à travailler deux mois : mon premier contrat est  signé Jean Richard.
Nous allons présenter Un don Juan d'Aucouturier. Suzy Prim en est la vedette. Elle a été une blonde star des années 1930, la compagne de Jules Berry. Elle est douée d'une faculté rare, elle peut pleurer à volonté. Ce qu'elle fait au cours d'un monologue émouvant lorsqu'elle s'adresse à la Vierge. Tous les soirs elle s'agenouille, et je libère alors, avec précision, le faisceau d'un petit projecteur afin de faire briller comme des diamants les précieuses larmes.
Don Juan, c'est Renaud Mary, comédien de classe, élégant à la ville comme à la scène. Pour contribuer à alléger un peu le budget, je devais jouer le rôle d'un vieux barbon jaloux de soixante-dix ans que don Juan ridiculise. Pour ce faire, j'étais vêtu comme un personnage de Vdâzquez, une fraise autour du cou, et c'est ainsi vêtu que f aidais les machinistes à changer le décor. Quand le rideau fermait mal, c'était cocasse et ça faisait rire, ce qui n*était pas vraiment le propos de l'œuvre.
Au cours des répétitions, Jean Richard venait souvent nous voir, et, dans un coin, nous parlions volontiers de cinéma. Il connaissait un nombre considérable de films, bien plus que moi. Il m'avoua que ce travail administratif n'était pas sa grande ambition, qu'il voulait être comédien et que c'était à cette fin qu'il venait de prendre le bail d'un cabaret de nus, place Pigalle. Il allait le transformer en un petit théâtre...
Au retour de la tournée, je le retrouvai au Chapiteau - c'était le nom qu'il avait donné à ce cabaret (le cirque, depuis l'enfance, le hantait). Le spectacle s'appelait Quelques pas dans le cirage, titre qui parodiait Quatre pas dans les nuages, excellente comédie italienne, peu connue, de Blasetti.
C'était un spectacle burlesque, monté par deux fantaisistes qui ne m'étaient pas inconnus : Max Revol et Benoîte Lab. Le reste de la distribution : un excellent pianiste qui se refusait à parler (pour l'instant !), André Darricau, dit Darry Cowl, un duo de fantaisistes que Max Revol avait vu Chez ma cousine : Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, un comédien-pianiste qui avait tourné, dans trois ou quatre films de
s rôles minuscules : Louis de FUNES ."

 

En 1948, Jean Richard décide de présenter en Allemagne la pièce de Marcel Achard, Jean de la Lune et il va jouer lui-même un rôle dans la pièce, et ce sont ses premiers vrais débuts d'acteur. Les tournées des Productions Richard ont duré jusqu'en 1950, avec près de 460 spectacles, théâtre, variétés et concerts.

Jean Richard est engagé dans un cabaret de la rive droite, L'Amiral, où, pendant neuf ans, il joue des revues burlesques avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Darry Cowl , Michel Serrault. Il crée le personnage de Claudius Binoche, le "gars de Champignol", qui lui amène le succès.

Dans les années 50, Jean Richard fréquente le Tabarin, un cabaret de Pigalle.Il tombe amoureux d'une jeune femme qui exécute un numéro de danse en forme de parodie de dressage. Jean Richard  l'épouse en 1957. Ils auront un fils, prénommé Jean-Pierre, né en 1958.

Entretemps, le cinéma fait appel à lui et ainsi , en 1946, Jean  débute , dans le film d'Alex Joffé, Six heures à perdre (où il joue le rôle d'un policier...), et il obtient son premier rôle important en 1949 dans "Deux de l'escadrille" de Maurice Labro.

Parallèlement au cinéma,
JEAN RICHARD  se lance aussi dans le music-hall (l'Olympia, où il joue un sketch de dompteur de lion...), l'opérette (entre autres, au Châtelet, où il partage la vedette avec Guétary dans la version théâtrale de "Certains l'aiment chaud", "La Polka des lampions") et le théâtre (Le médecin malgré lui, Noix de Coco, Demeure chaste et pure).

Jean n'arrêtera  pas de travailler  passant  du studio radiophonique au plateau télévisé, de la piste de cirque à la scène de théâtre , et sur les plateaux de cinéma.

En 1967 Jean Richard débute pour la première fois "Maigret" en octobre  et il s'en suivra 92 épisodes  adaptées des romans de Georges Simenon.
Tout en travaillant beaucoup Jean a pour objectif de placer son argent gagné dans l'achat d' une propriété dans le village d'Ermenonvilleafin d'y installer  des animaux exotiques et ainsi créer le zoo d'Ermenonville officiellement inauguré en 1956 ..

Quelques années plus tard, un cirque est ajouté, avec un petit chapiteau en dur destiné à des dîners-spectacles et baptisé "Cirque d'été". A deux kilomètres d'Ermenonville, Jean Richard installe un parc de loisirs et d'animation baptisé la Mer de Sable, inauguré en 1963.Il travaillera souvent avec les  frères Gruss et il s'en suivra les  tournées du  "Cirque Jean Richard". Jean fondera son propre cirque en 1969 dont il a lui-même dessiné les plans. 

Et en 1972, avec l'argent gagné avec les Maigret, Jean rachète le cirque Pinder, menacé de disparition, et c'est le début du "Cirque Pinder-Jean Richard". En 1980, il obtient le Prix national du cirque. Avec l'avènement de nouveaux spectacles audiovisuels, le cirque perd de son attrait et  Jean  est obligé de vendre son cirque en 1983...

Le 10 mai 1973,  Jean Richard prend  le volant  et à la sortie d'Evreux, sa voiture quitte brusquement la route et percute de plein fouet le mur d'enceinte d'un château. Jean est éjecté de sa voiture et son corps plonge dans un fossé qui borde le mur. Sauvé à temps, Jean Richard est emmené au service de réanimation de Lariboisière, où il restera trois semaines dans le coma. Longue convalescence .

1984 Jean Richard publie ses mémoires "Ma vie sans filet".


Sa seconde épouse se  prénommait Annick Tanguy , qui fût Mme Maigret dans la série tv dirigée  par Claude Barma.

ALEX JOFFE...SIX HEURES A PERDRE...1947
ANDRE HUNEBELLE ...MISSION A TANGER ...1949
ANDRE BERTHOMIEU...LE ROI PANDORE...1950
ROBERT VERNAY...ADEMAI AU POTEAU FRONTIERE...1950
MAURICE LABRO ...LE ROI DU BLA BLA BLA ...1950
ROBERT DHERY ...BERTRAND COEUR DE LION ...1950
MAURICE GLEIZE ...LE PASSAGE DE VENUS ...1951
GUY LACOURT...LE COSTAUD DE BATIGNOLLES...1952
CLAUDE CHABROL...LES 7 PECHES CAPITAUX...1962
MARC ALLEGRET        ...LA DEMOISELLE ET SON REVENANT      ...1951
LEO JANNON...DROLE DE NOCE...1952

MAURICE LABRO...DEUX DE L'ESCADRILLE...1953
ANDRE BERTHOMIEU...BELLE MENTALITE...1952
GORDON PARRY...WEEK-END A PARIS...1952

ANDRE BERTHOMIEU...LE PORTRAIT DE SON PERE...1953
STENO...DROLES DE BOBINES  ...1953
CARMINE GALLONE...À TOI... TOUJOURS  ...1954
SACHA GUITRY...SI VERSAILLES M'ETAIT CONTE...1953
CARLO RIM...ESCALIER DE SERVICE...1954

ANDRE BERTHOMIEU...SCENES DE MENAGE...1953
PAOLO MOFFA...LES GAIETES DE L'ESCADRON...1954

ANDRE BERTHOMIEU...LA MORT EN FUITE...1954
MARCEL PAGLIERO ...CHERI BIBI ...1954
JEAN BOYER ...LA MADELON ...1955
JEAN RENOIR...ELENA ET LES HOMMES...1955
NORBERT CARBONNAUX ...COURTE TETE ...1956
CARLO RIM...LES TRUANDS...1956


JEAN BASTIA...NOUS AUTRES A CHAMPIGNOL...1956
CLAUDE BOISSOL ...LA PEAU DE L'OURS ...1957


PIERRE CHEVALIER...EN BORDEE...1958
CLEMENT DUHOUR...LA VIE A DEUX...1958
MAURICE REGAMEY...CIGARETTES WHISKY ET P'TITES PEPEES...1958
JEAN BASTIA...LE GENDARME DE CHAMPIGNOL...1958
HENRI DIAMANT BERGER...MESSIEURS LES RONDS DE CUIR...1958
CLEMENT DUHOUR...VOUS N'AVEZ RIEN A DECLARER...1959

ANDRE HUNEBELLE...ARRETEZ LE MASSACRE...1959
FRANCOIS GIR ...MON POTE LE GITAN ...1959
HELMUT KAUTNER...SANS TAMBOUR NI TROMPETTE...1959
YVES ROBERT ...LA FAMILLE FENOUILLARD ...1960
JEAN BASTIA...CERTAINS L'AIMENT FROIDE...1960
ROBERT VERNAY...TETE FOLLE...1959
NORBERT CARBONNAUX...CANDIDE OU L'OPTIMISME AU 20° SIECLE...1960
JEAN BASTIA ...LES TORTILLARDS ...1960


GEORGES COMBRET...LES FORTICHES...1960
RAYMOND BAILLY...MA FEMME EST UNE PANTHERE...1960

ROBERT DHERY...LA BELLE AMERICAINE...1961
GEZA VON RADVANYI...C'EST PAS TOUJOURS DU CAVIAR ...1961
GEZA VON RADVANYI...TOP SECRET - C'EST PAS TOUJOURS DU CAVIAR    ...1961

YVES ROBERT ...LA GUERRE DES BOUTONS ...1961
FRANCIS BLANCHE ...TARTARIN DE TARASCON ...1962
JEAN CHERASSE ...UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE ...1962
FRANCIS RIGAUD...NOUS IRONS A DEAUVILLE...1962
MARCEL CARNE...DU MOURON POUR LES PETITS OISEAUX...1962

JEAN BOYER... LE COUP DE BAMBOU  ...1963


JACQUES BARATIER ...DRAGEES AU POIVRE ...1963
YVES ROBERT ...BEBERT ET L'OMNIBUS ...1963
RICHARD POTTIER...LE DERNIER TIERCE  ...1964
JOSEPH LISBONA...LA CORDE AU COU...1965
PIERRE CHEVALIER...CLEMENTINE CHERIE...1962
DARRY COWL...JALOUX COMME UN TIGRE...1964
ROBERT DHERY...ALLEZ France...1964
MICHEL BOISROND...COMMENT EPOUSER UN PREMIER  MINISTRE...1964
MICHEL DRACH...LA BONNE OCCASE...1964
CLAUDE AUTANT-LARA...HUMOUR NOIR...1965
JEAN DELANNOY...LE LIT A DEUX PLACES...1965
JACQUES POITRENAUD...LA TETE DU CLIENT...1965
JACQUES BARATIER...L'OR DU DUC...1965
GILLES GRANGIER... UN GRAND SEIGNEUR  ...1965
RENE CLAIR...LES FETES GALANTES...1965
JEAN BASTIA...LE CAID DE CHAMPIGNOL...1965


GUY LEFRANC...SALE TEMPS POUR LES MOUCHES   ...1966


CLAUDE AUTANT-LARA...LE PLUS VIEUX METIER DU MONDE...1967
SERGE PIOLLET ...BANG BANG ...1966
GUY LEFRANC...BERU ET CES DAMES...1968

 


ALAIN BRUNET... DU BLE EN LIASSES  ...1969
GUY LEFRANC...L'AUVERGNAT ET L'AUTOBUS...1969
JEAN GIRAULT...LA MAISON DE CAMPAGNE...1969
PIERRE TCHERNIA ...LE VIAGER ...1971
MARC SIMENON ...SIGNE FURAX ...1980



 

JEAN RICHARD

JEAN RICHARD

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :