" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CINESTRANGER

Cinéaste italien, ROBERTO ROSSELLINI est né à Rome le 8 mai 1906. Sa famille appartient à la grande bourgeoisie.


Il est le fils aîné d'un architecte. En 1918, son père avait dirigé la construction d'une salle de projection située au centre de Rome
, ce qui offrit au jeune Roberto l'occasion de prendre un premier contact avec le septième art. Passionné de mécanique, il inventa diverses techniques cinématographiques, notamment un zoom à commande automatique, qu'il utilisera très souvent, et une variante originale du système classique de trucage appelée « procédé Schuftan ». A la mort de son père, il décida de tenter sa chance dans le domaine du cinéma. Il installa un petit studio dans sa villa de Ladispoli, située à proximité de la capitale italienne et il apprit les rudiments de son métier en tournant un certain nombre de courts métrages.

Il tourne ses premiers films d'amateur avec l'argent de ses parents : PRÉLUDE A L'APRÈS-MIDI D'UN FAUNE, qui sera interdit par la censure pour impudicité, et FANTASIA SOTTOMARINA, en 1937.

Il a interrompu ses études après le baccalauréat, a fait divers métiers  avant d'entrer dans le monde du cinéma en tant que scénographe et éditeur, et plus tard en tant que scénariste et réalisateur de documentaires. À cet égard, il est intéressant de noter que certains d'entre eux ont été détruits  au nom du fascisme.

En 1938, il écrivit le scénario d'un film de Goffredo Alessandrini intitulé Luciano Serra, pilota. Influencé par Francesco De Robertis (officier de marine, écrivain et metteur en scène partisan du réalisme et de l'utilisation d'acteurs non professionnels, qui deviendra entre 1943 et 1945 l'un des organisateurs du cinéma de la «République» fasciste), il réalisa en 1941 son premier long métrage, le Navire blanc , , le premier épisode d'une «trilogie de guerre "plus tard complété par" Un pilote revient  "et" L'homme à la croix, "des films avec peu de succès.

Au cours de la guerre, il tourna trois autres films (les copies et le négatif de l'un d'eux ont entièrement disparu). Il s'agit d'œuvres de propagande fasciste, complètement soumises aux exigences idéologiques du régime mussolinien. On peut cependant y distinguer certains des traits originaux qui caractériseront le travail ultérieur du cinéaste.

En 1944-45, alors que l'Italie est encore divisée  il réalise ce qui est considéré  comme son chef-d'œuvre et un des plus grands films du cinéma, "Rome , ville ouverte" (Fellini collabore au scénario ). Le film n'est pas seulement important par le sujet et la grande tragédie , mais aussi parce qu'il marque le début du néo-réalisme   italien . Il a brisé "les structures industrielles du cinéma de ces années-là et a permis la liberté de s'exprimer sans contraintes".  Ce film raconte l'histoire de résistants romains : le communiste Manfredi, qui va mourir sous les tortures de la Gestapo, et le prêtre Don Pietro, qui sera fusillé. Mais c'est surtout par sa simplicité formelle que Rome, ville ouverte est en rupture complète avec l'académisme artificiel du cinéma fasciste. Tourné en décors naturels, avec des acteurs pour la plupart non professionnels — aux côtés d'excellents comédiens comme Anna Magnani et Aldo Fabrizi — ce film marque la naissance d'une nouvelle école, le néo-réalisme, qui groupait des réalisateurs de diverses tendances autour d'un principe essentiel : décrire fidèlement la réalité, et non plus chercher à s'en évader.


Si avec  le recul, nous pouvons dire que le film est un chef-d'œuvre, à l'époque de sa sortie en salles il  a été reçu plutôt froidement à la fois par le public et la plupart des critiques.

Trois autres œuvres de Rossellini viendront bientôt illustrer ce principe de néo-réalisme :Paisà (1946), qui raconte six épisodes authentiques de la libération de l'Italie par les Alliés et les résistants; L'amore (1947), interprété par Anna Magnani, à qui le film (divisé en deux parties) est dédié; Allemagne, année zéro (1948), qui est à la fois un reportage et une œuvre de fiction, tourné dans les ruines de Berlin : amères réflexions sur l'état de l'Italie battues par l'avance de la guerre et sur la crise des valeurs humaines en Allemagne d'après-guerre.

 

 

En 1944, Rossellini fonde clandestinement, à Rome, le Syndicat des Travailleurs du Cinéma au sein du Comité de Libération Nationale.

En 1949, Stromboli (produit pour la RKO, qui n'hésitera pas ensuite à en mutiler plusieurs séquences) marqua le début de sa collaboration avec Ingrid Bergman, et le commencement de l'une des périodes les plus fécondes de sa carrière. Europe 51 (1952) et Voyage en Italie (1953) furent des réussites éclatantes. Vers cette époque, les relations de Rossellini avec l'actrice suédoise suscitèrent des campagnes de calomnie dans la presse à scandales. En même temps, le style nouveau de ses films, plus personnel et plus intimiste.



Après ces étapes le réalisateur essaie de trouver de nouveaux moyens d'expression, sans grand succès. Il  a eu un peu  peu de succès avec  "L'amore", un film en deux épisodes mettant en vedette Anna Magnani , et  "Stromboli ". Dans ce dernier film , il démarre sa collaboration artistique avec Ingrid Bergman, les deux connaîtront également une romance tourmentée.

Après une période d'artistique et personnelle en crise, il fera un  n long voyage en Inde, destiné à produire un  film documentaire du même nom en 1958, puis tournear dans son pays  "The General Della Rovere ","Les évadés de la nuit "et" Vive l'Italie ". "Général Della Rovere" en particulier (qui a remporté la Mostra de Venise) se réfère à la résistance  thème cher à Rossellini .

Mais sa grande veine stylistique a diminué. Conscient de cet état de choses, il consacre son travail à la télévision. Certains titres évocateurs nous font bien comprendre la nature de ces films, allant de «Actes des Apôtres» à «Socrate» .


Une touche artistique remarquable marquera  le documentaire "La prise du pouvoir de Louis XIV", réalisé pour la télévision française et bien  jugé par la critique .

Revenant enfin au cinéma, il termine sa carrière avec  avec "An 1".  et "Le Messie" (1976) et  le 3 Juin 1977, Roberto Rossellini meurt à Rome.Marié plusieurs fois , il a eu 5 enfants.

Roberto était un homme d'une diversité infinie qui passait sans transition de la distraction à la plaisanterie, de la passion à la modération, de la colère à la douceur.

Sa vie personnelle aura été marquée par un scandale : celui de son divorce pour épouser l'actrice Ingrid Bergman ( 24 mai 1950 / 07 novembre 1957). Pour Roberto, Ingrid, femme amusante, pleine de vie constituait au départ  une sorte de défi qui se transforma en grand amour.Mais Ingrid sera discréditée à Holywood d'autant plus qu'elle tombe enceinte et Rosselini ne supporte pas qu'Ingrid tourne pour d'autres réalisateurs. aussi entre 1950 et 1956 elle ne tournera que pour lui.

1936   DAFNE (court-métrage)
1937-1938   PRÉLUDE A L'APRÈS-MIDI D'UN FA UNE (court-métrage).
1939 FANTASIA SOTTOMARINA (cm.). IL TACCHINO PREPOTENTE (cm.). LA VISPA TERESA (cm.).
1940 IL RUSCELLO DI RIPASOTTILE(cm.). LUCIANO SERRA PILOTA, (collaboration).
1941 LE NAVIRE BLANC (la Nave Bianca), supervisé par Francesco de Robertis.        °
1942 UN PILOTE REVIENT (Un pilota ritorna).
1943 L'HOMME A LA CROIX (L'Uomo dalla croce).

1943 L'INVASORE, de Nino Giannini f (scénario et supervision).

1943 SCALO MERCI ou RINUNCIA (inachevé).

1943 LA PROIE  DU DÉSIR (Desiderio) terminé en 1946 par Marcello Pagliero.
1945 ROME VILLE OUVERTE (Roma Citta Aperta).
1946 PAISÀ

1947-1948  L'AMORE.

1948 ALLEMAGNE ANNÉE ZÉRO (Germania Anno Zero).        |
1948 LA MACCHINA AMMAZZACATTIVI
1949 STROMBOLI (Stromboli Terra di Dio)

1950 LES ONZE FIORETTI DE SAINT-FRANÇOIS D'ASSISE (Francesco Giullare f di Dio).
1952 L'ENVIE (Invidia), épisode des SEPT PÉCHÉS CA PITAUX.

1952 EUROPE 51 (Europa  51).

1952 OU EST LA LIBERTÉ? (Dov'è la Liberta ?).
1953 NOUS LES FEMMES (Siamo Donne) (épisode Ingrid Bergman).

1953 VOYAGE EN S ITALIE (Viaggio in Italia).
1954 L'AMOUR EST LE PLUS FORT...AMORI DI MEZZO SECOLO .

1954 JEANNE AU BUCHER (Giovanna t d'Arco al Rogo).

1954 LA PEUR (Angst).
1957-1958 INDIA.

1958 J'AI FAIT UN BEAU VOYAGE (dix émissions réalisées par Jean Lhote).

1958 L'INDIA VISTA DA ROSSELLINI (dix émissions pour la RAI). 

1959 LE GENERAL DELLA ROVERE

1960 LES EVADES DE LA NUIT...ERA NOTTE A ROMA

1961 VIVE L'ITALIE...VIVIA L'ITALIA

1961 VANINA VANINI

1962 ÂME NOIRE...ANIMA NERA

1963 ROGOPAG

1966 LA PRISE DE POUVOIR PAR LOUIS XIV (TV MOVIE)

1969 ACTES DES APOTRES (TV MINI-SERIES)

1970 DA GERUSALEMME A DAMASCO

1971 SOCRATE (TV MOVIE)

1972 BLAISE PASCAL (TV MOVIE)

1972 AUGUSTIN D'HIPPONE (TV MOVIE)

1972-1973 L'ERE DES MEDICIS (TV MINI-SERIES)

1974 DESCARTES (TV)

1974 AN UN

1975 LE MESSIE

1977 CONCERTO PER MICHELANGELO (TV)

 

1977 BEAUBOURG, CENTRE D'ART ET DE CULTURE GEORGES POMPIDOU     

 

 

ROBERTO ROSSELLINI

ROBERTO ROSSELLINI

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :