" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ALIDA VALLI était née Alida Maria von Altenburger, fille d'un baron autrichien, le 31 mai 1921, à Pula, dans l'ex-Yougoslavie, à l'époque où cette ville de la péninsule d'Istrie était encore italienne.Elle est décédée le 22 avril 2006.

 

C'est à Côme, pourtant, où son père, professeur de philosophie, a été transféré, qu'elle passera le plus clair de sa jeunesse. Par sa beauté expressive dont elle avait été dotée dès l'enfance, ses parents ne doutèrent jamais de son avenir de comédienne et l'inscrivirent, dès ses 15 ans, au Centra Sperimentale di Cinemato-grafia de Rome, créé par Mussolini. Dès la fin du premier terme, elle se voit offrir une figuration dans « Les deux sergents », dont Gino Cervi, alors jeune premier de 35 ans, est la vedette, avant de se voir doter du pseudonyme Valli, à l'occasion du tournage de « Féroce Saladin ». Sa grâce aristocratique et sa beauté sage lui font rapidement brûler les étapes.

En 1938, ALIDA VALLI  est la première actrice italienne à signer un contrat de longue durée avec un studio. Un privilège qu'elle doit au succès populaire de « Mille lires par mois », l'une de ces comédies représentatives de l'époque dite « des téléphones blancs », parce qu'elles étaient coupées de la réalité. Le mot d'ordre était en effet de faire oublier au public les bruits de bottes aux frontières en l'invitant au rêve par le biais de jolies histoires.
Les années 1940 ouvrent, pour Alida Valli, une longue période de popularité, amorcée par le prix de la meilleure interprète (pour « Le mariage de minuit ») décerné par le jury du Festival de Venise. C'est l'époque où, une première fois déjà, elle est courtisée par Hollywood, en la personne de Darryl Zanuck. Mais elle décline l'offre, pour ne pas s'éloigner de son pays en guerre. L'année suivante, le succès tourne au plébiscite avec « Ce soir, rien de nouveau », où elle interprète elle-même l'une des chansons les plus en vogue de la décennie, « Ma l'amore no ». A ce film collaborent deux musiciens, dont Oscar De Mejo, pianiste de jazz, qui deviendra son mari (1944-1952) et le père de ses deux fils, Carlo et Lorenzo. En 1944, alors que l'industrie cinématographique fuit vers la Lombardie, Alida Valli demeure à Rome, occupée par les Allemands, dans l'attente de la libération et d'une reprise de sa carrière. Elles viendront l'une et l'autre, en même temps qu'une nouvelle distinction pour « Eugénie Grandet », qui éveillera l'attention du producteur d'« Autant en emporte le vent », David O. Selznick.
En 1946, munie d'un contrat de sept ans, ALIDA VALLI  débarque à Hollywood avec mari et enfants. Hitchcock, qui la dirige dans « Le procès Paradine », est fasciné par sa facilité à pleurer à la demande et l'a surnommée « la pleureuse ». Quand il lui demande, pour une énième prise, de fondre de nouveau en larmes, elle a cette question étonnante : « Bien sûr, mais avec quel œil ? » Charles Laughton, qui est davantage charmé par la délicatesse de son jeu, osera une formule plus poétique en parlant d'un « stradivarius dans un bas de soie ».

Le joyau de cette parenthèse anglo-saxonne sera « Le troisième homme ». Pourtant, malgré l'excellence de chacun de ses interprètes, cette adaptation du roman de Graham Greene vaut surtout par son climat fantastique, lugubre, dans la Vienne en ruine de l'après-guerre, relayé par l'entêtante mélodie d'Anton Karas. Mais l'actrice étouffe sous la férule de Selznick. La coupe est pleine lorsqu'il la suspend pour être demeurée trop longtemps en Europe et avoir manqué le tournage de « L'affaire Cicerón ». Elle casse son contrat et rentre en Italie avec ses deux enfants, tandis que son mari décide de rester sur place et de solliciter sa naturalisation.

 

Le retour à Cinecittà se fera par le chemin des écoliers. Désormais reconnue internationalement, elle se sent plus souveraine dans le choix de ses films. Une liberté favorisée par son multilinguisme, qui lui permet de se prêter aussi bien à des projets britanniques que français ou espagnols. Simultanément, elle retrouve la scène et les tournées, où elle s'épanouit dans la dramaturgie d'Ibsen et de Pirandello, sous le regard de son nouvel amant, le metteur en scène Carlo Zagni. A peine se doute-t-elle que la consécration est encore à venir avec le flamboyant et mélodramatique « Senso », de Luchino Visconti. Présentée en 1954 à la Mostra de Venise, cette fresque magnifique, qui a pour cadre la Lombardie autrichienne de 1866, est saluée pour la somptuosité de ses images et la finesse de son traitement. Alida Valli,en aristocrate prête à trahir les siens  pour l'amour d'un officier ennemi est tragique avec classe et élégance. 

Le théâtre fera partie  de la suite de sa vie.Ou dans les studios français « Signé Arsène Lupin », « Les yeux sans visage » et  elle retrouve le mélodrame,  « Une aussi long absence ».
Inlassablement curieuse, Alida  Valli profite, en 1962, d'un projet  avorté au Mexique pour s'y installer, le temps de tourner quelques films avec  des cinéastes locaux mais aussi de réaliser le sien, un documentaire sur les Indiens de la région du Chiapa.

Quand ALIDA VALLI  retrouve l'Italie, c'est pour  repartir en tournée et travailler avec de Pasolini et Bertolucci.  Et  retour la comédie, dans les années 1980,  avec le cinéma d'horreur de Mario Bava et Dario Ai gento Suivra une dernière partie de carrière plus discrète, partiellement justifiée par la disparition du cinéma italien .

ENRICO GUAZZONI...LES DEUX SERGENTS...I DUE SERGENTI...1936
MARIO BONNARD...LE FEROCE SALADIN...IL FEROCE SALADINO...1937
AMBERTO BARBARO...L'ULTIMA NEMICA...1937
RAFFAELLO MATARAZZO...SO,O STATO IO...1938
GIUSEPPE AMATO...MA L'AMOR MIO NON MUORE...1938
MARIO MATTOLI...L'HA FATTO UNO SIGNORA...1938
MAX NEUFELD...LA MAISON DU PECHE...LA CASA DEL PECCATO...1938
MAX NEUFELD...MILLE LIRES PAR MOIS...MILLE LIRE AL MESE...1938
MAX NEUFELD...ASSENZA INGIUSTIFICATA...1939
CARMINE GALLONE...MANON LESCAUT...1939
MAX NEUFELD...BAL AU CHATEAU...BALLO AL CASTELLO...1939
MAX NEUFELD...TAVERNA ROSSA...1939
CARMINE GALLONE...OLTRE L'AMORE...1940
MAX NEUFELD...LA PRIMA DONNA CHE PASSA...1940
MARIO SOLDATI...LE MARIAGE DE MINUIT...PICCOLO MONDO ANTICO...1940
CARMINE GALLONE...L'AMANTE SEGRATA...1941
MARIO MATTOLI...LECON DE CHIMIE A 9 HEURES...ORE 9:LEZIONE DI CHIMICA...1941
MARIO MATTOLI...LUMIERE DANS LES TENEBRES...LUCE NELLE TENEBRE...1941
MARIO MATTOLI...CHAINES INVISIBLES...CATENE INVISIBILI...1942
CARMINE GALLONE...LES DEUX ORPHELINES...LE DUE ORFANELLE...1942
GOFFREDO ALESSANDRINI...NOI VIVI...1942
GIUSEPPE FATIGATI...TRAGIQUE DESTIN...I PAGLIACCI...1942


MARIO MATTOLI...CE SOIR RIEN DE NOUVEAU...STASERA NIENTE DI NUOVO...1942
JEAN DE LIMUR...APPARIZIONNE...1943
MARIO CAMERINI...JE T'AIMERAI TOUJOURS...T'AMERO SEMPRE...1943
CARMINE GALLONE...LE CHANT DE LA VIE...IL CANTO DELLA VITA...1945
MARIO MATTOLI...LA VIE RECOMMENCE...LA VITA RICOMINCIA...1945
MARIO MATTOLI...CIRCO EQUESTRE ZA BUM...CIRCO EQUESTRE ZA BUM...1946
MARIO SOLDATI...EUGENIE GRANDET...1946
ALFRED HITCHCOCK...LE PROCES PARADINE...THE PARADISE CASE...1947


IRVING PICHEL...LE MIRACLE DES CLOCHES...MIRACLE OF THE BELLS...1948


ROBERT STEVENSON...L'ETRANGER DANS LA CITE...WALK SOFTLY STRANGER...1948


CAROL REED...LE TROISIEME HOMME...THE THIRD MAN...1949
TED TETZLAFF...LA TOUR BLANCHE...THE WHITE TOWER...1950


YVES ALLEGRET...LES MIRACLES N'ONT LIEU QU'UNE SEULE FOIS...LES MIRACLES N'ONT LIEU QU'UNE SEULE FOIS...1951

GIANNI FRANCIOLINI...DERNIER RENDEZ VOUS...ULTIMO INCONTRO...1952


HENRI DECOIN...LES AMANTS DE TOLEDE...1953
GIANNI FRANCIOLINI...NOUS LES FEMMES...SIAMO DONNE...1953
GIANNI FRANCIOLINI...LES ANGES DECHUS...IL MONDO LE CONDANNA...1953
MARIO SOLDATI...RAPT A VENISE...THE STRANGER'S HAND...1953
LUCHINO VISCONTI...SENSO...1954


MICHELANGELO ANTONIONI...LA FEMME DE SA VIE...IL GRIDO...1956
RENE CLEMENT...BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE...THIS ANGRY AGE...1957


ROGER VADIM...LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE...LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE...1957


GILLO PONTECORVO...UN DENOMME SQUARCIO...LA GRANDE STRADA AZZURA...1957
GLAUCO PELLEGRINI...L'UOMO DAI CALZONI CORTI...1958
GEORGES FRANJU...LES YEUX SANS VISAGE...1959


YVES ROBERT...SIGNE ARSENE LUPIN...1959
PHILIPPE AGOSTINI...DIALOGUE DES CARMELITES...1959
LEOPOLDO TRIESTE...IL PECCATO DEGLI ANNI VERDI...1960
JACQUES DERAY...LE GIGOLO...1960


HENRI COLPI...UNE AUSSI LONGUE ABSENCE...UNE AUSSI LONGUE ABSENCE...1960
GEORGE MARSHALL...JOYEUX VOLEURS...THE HAPPY THIEVES...1961
HANNS HERWIG...LA FILLE DU TORRENT...1961
CLAUDE CHABROL...OPHELIA...1961
FRANCO BRUSATI...LE DESORDRE...IL DISORDINE...1962
LEOPOLDO TORRE NILSSON...QUATRE FEMMES POUR UN HEROS...HOMENAJE A LA HORA DE LA SIESTA...1962
ALFONSO BALCAZAR...AL OTRO LADO DE LA CIUDAD...1962
JAVIER SETO...LA CASTILLAN...EL VALLE DE LAS ESPADAS...1962
ISMAEL RODRIGUEZ...EL HOMBRE DE PAPEL...1963
FRANCOIS VILLIERS...L'AUTRE FEMME...EL HOMBRE DE PAPEL...1963
GIANCARLO ZAGNI...UMORISIMO NERO...1964
PIER PAOLO PASOLINI...OEDIPE ROI...UMORISIMO NERO...1967
MARC SIMENON...LE CHAMPIGNON...1969
BERNARDO BERTOLUCCI...LA STRATEGIE DE L'ARAIGNEE...LA STRATEGIA DEL ROGNO...1970
VALERIO ZURLINI...LE PROFESSEUR...LA PRIMA NOTTE DI QUIETE...1970
SERGIO CAPOGNA...DIARIO DI UN ITALIANO...1970
MARIA CAIANO...L'OCCHIO NEL LABIRINTO...1970
JOSE MARIA FORQUE...NO ES NADA,MAMA, SOLO UN JUEGO...1973
PIERRE GRUNSTEIN...LA GRANDE TROUILLE...1974
ALBERTO DE MARTINO...LE BAISER DE SATAN...L'ANTICRISTO...1974
MAURIZIO PONZI...IL CASO RAOUL...1975
MARIO BAVA...LA MAISON DE L'EXORCISME...MLA CASA DELL'ESORCISMO...1975
PATRICE CHEREAU...LA CHAIR DE L'ORCHIDEE...1975
ROBIN DAVIS...CE CHER VICTOR...1975
BERNARDO BERTOLUCCI...NOVECENTO...1976
GEORGE PAN COSMATOS...LE PONT DE CASSANDRA...THE CASSANDRA CROSSING...1976
GIORGIO FERRARA...UN CUORE SEMPLICE...1976
JEAN FRANCOIS ADAM...LE JEU DU SOLITAIRE...1976
GIUSEPPE ROSATI...INDAGINE SU UN DELITTO...1976
GIUSEPPE BERGONZELLI...PORCO MONDO...1978
GIUSEPPE BERTOLUCCI...BERLINGUER TI VOGLIO BENE...1977
ALAIN FLEISHER...ZOO/ZERO...1977
SERGIO BER......1977
GIULI BERRUTI...SUOR OMICIDI...1978
BERNARDO BERTOLUCCI...LA LUNA...1978
DARIO ARGENTO...INFERNO...1979
PETRAG GOLUBOVIC...UNE SAISON DE PAIX A PARIS...SEZONA MIRA U PARIZU...1980
EUGENIO MARTIN...AQUELLA CASA EN LAS AFUERAS...1980
MARCO TULLIO GIORDANA...LA CADUTA DEGLI ANGELI RIBELLI...1981
EDUARDO DE GREGORIO...ASPERN...1981
NERI PARENTI...SOGNI MOSTRUOSAMENTE PROIBITI...1982
GIUSEPPE BERTOLUCCI...SEGRETI SEGRETI...1985
GENEVIEVE LEFEBVRE...LE JUPON ROUGE...1986
SERGE KORBER...A NOTRE REGRETTABLE EPOUX...1988
LUCA VERDONE...LA BOCCA...1991
ALESSANDRO BENVENUTI...ZITTI E MOSCA...1991
MARGARETHE VON TROTTA...LE LONG SILENCE...1992
JOHN IRVIN...A MONTH BY THE LAKE...1994
GIUSEPPE BERTOLUCCI...IL DOLCE RUMORE DELLA VITA...1999
PEPE DANQUART...SEMANA SANTA...2000

ALIDA VALLI

ALIDA VALLI

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :