" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

de Benoît Jacquot, France/Belgique

sortie en France le 01/04/2015

Avec
Léa Seydoux, Vincent Lindon, Clotilde Mollet, Hervé Pierre, Melodie Valemberg, Patrick D'Assumcao, Vincent Lacoste, Joséphine Derenne; Dominique Reymond.

 

Début du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine nature indomptable  est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire.

Elle est une belle jeune femme qui rayonne  , femme qui a la volonté farouche de s'en sortir dans cette "campagne" et  de réaliser ses  rêves. Elle va travailler avec d'autres domestiques et va devoir manipuler tout le monde  .

Elle sait comment elle peut être abusée même sexuellement mais peut  tourner cela  à son avantage.

Repoussant les avances de Monsieur , homme  lubrique (Hervé Pierre), Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire  (Clotilde Mollet, magnifique ) qui régit la maison d’une main de fer ( elle fait nettoyer à Celestine  le  pot de chambre  ). Célestine y fait la rencontre de M. Joseph (Vincent LindonJoseph, l’énigmatique jardinier de la propriété , antisémitiste virulent qui distribue des tracts fanatiques, apparemment avec la complicité des prêtres locaux, qui sont argneux envers l'affaire Dreyfus.

Celestine nous parlera de ses emplois précédents notamment sa rencontre avec George - un adolescent malingre tuberculeux qui prend l'air sur la côte   normande  et pris en charge par sa grand-mère .

Célestine sera une  fille intelligente qui aura  tissé son chemin à travers les faiblesses des classes supérieures . Elle va considèrer une proposition présentée à elle par Joseph, et commence à imaginer un futur alternatif pour elle-même, un peu comme celui de la serveuse au Folies Bergère dans la peinture de Manet.
Claire, une petite fille pour laquelle Célestine s'est prise d'affection est violée et assassinée. Célestine est persuadée de la culpabilité de Joseph et feint d'accepter de devenir sa femme pour obtenir ses aveux. Devant son mutisme, elle fabrique de faux indices pour le confondre, tout cela en pure perte, car il est finalement innocenté et s'en ira ouvrir son bistro avec une autre femme.

Benoit Jacquot adapte à son tour le fameux roman d’Octave Mirbeau, presque soixante-dix ans après la version réalisée par Renoir, et cinquante ans après celle de Buñuel.C'est une belle adaptation avec ses diverses moqueries sur  l'hypocrisie de la classe supérieure.( Jean Renoir en 1946 avec Pauline Goddard dans le rôle principal de la femme de chambre, Célestine, et en 1964 par Luis Buñuel, avec Jeanne Moreau. )

 

Toute la sensualité du long métrage repose sur la belle  actrice Léa Seydoux  qui  rayonne d’un érotisme rare.

Seydoux  retrouve donc Benoit Jacquot  après le  drame de 2012 "Adieux à la reine," qui a remporté le  prix Louis Delluc de la France .


 

JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

Tag(s) : #FILM 2015

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :