" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 


RICHARD GERE est né, le deuxième de cinq enfants, à Philadelphie, le 31 août 1949, d'un père, Homer, fermier recyclé en courtier d'assurances, et d'une mère au foyer , Doris, . Une famille musicienne, puisqu'on y jouait de la trompette et du banjo, et ainsi Richard Gère a appris   le   piano, comme le prouve le morceau qu'il composa et interpréta pour « Pretty Woman ». Mais le jeune         " Dick " passe le plus clair de sa jeunesse dans l'Etat de New York, près de Syracuse, dont il fréquente la Central High School. Au vu de son gabarit d'athlète, à16 ans, il se rêve gymnaste olympique et obtient, par ce biais, une bourse pour l'université du Massachusetts, où il compte se vouer à l'étude de la philosophie. Philosophie et ambitions olympiques sont arrétées le jour où il découvre le plaisir du théâtre. A 20 ans, il est si convaincu d'avoir trouvé sa voie qu'il quitte les études, pour se frotter au métier au sein d'une jeune compagnie de Seattle. C'est l'heure du Richard Gere motard, façon « hell's angel », et adepte de la fumette, dans le tourbillon de la libération des mœurs qui secoue la fin de cette décennie. Ensuite, il intègre une communauté hippie du Vermont, où il tient la trompette dans un groupe de rock. Une parenthèse, car le théâtre lui manque déjà.

                                                            
A New York, où son ambition lui a fait poser son bagage, il débute dans un opéra rock, " Soon ", et décroche le rôle de Danny Zucko dans la comédie musicale "Grease ", qu'il promènera de Broadway à Londres. Un premier jalon dans sa marche triomphale, qui ne l'empêchera pas de se faire jeter de la production de " The lords of Flatbush ". A l'époque déjà, il a le chic pour sélectionner les rôles qui alimenteront plus tard la polémique. Celui d'un homosexuel dans " Bent ", d'un proxénète dans   "Rapport confidentiel ". Et viendra le film  " A la recherche de M. Goodbar "  en bel homme  musclé et drogué, qui fait découvrir à Diane Keaton les plaisirs de la violence. Puis viendra les "Moissons du ciel "avec un  personnage d'ouvrier saisonnier renfrogné, discrètement sexy et au bord de la rébellion.  Mais le Richard Gère des grandes démonstrations de virilité s'estompe déjà, au profit d'un répertoire plus ambigu, plus féminin, plus prévisible, où la seule corde que les cinéastes seront encore tentés de pincer est celle de la sensualité, de la séduction et du désir , " American gigolo ",

"Officier et gentleman "», son premier grand succès au box-office, " A bout de souffle ", Une notoriété entretenue par son éphémère association avec le top model Cindy Crawford, qu'il épousera en 1990, deux ans après que le photographe Herb Ritts, un ami de jeunesse, les eut présentés l'un à l'autre.
Son image s'est à ce point affadie, en ce début des années 1990, que l'opinion voit dans son union avec Cindy Crawford rien de plus qu'une mascarade, pour dissimuler quelque inavouable secret.

D'autant qu'il a eu le courage de camper un artiste homosexuel atteint du sida, dans " Les soldats de l'espérance ", et que le public, au regard de sa carrière, tend à confondre le comédien et le personnage qu'il incarne . Le couple a l'idée de louer, pour 31.000 €, une pleine page du " Times " de Londres, dans l'intention d'affirmer la sincérité de leurs liens et l'authenticité de leur hétérosexualité. Une démarche cocasse et qui ne convaincra personne, dans la mesure où ils divorceront quelques mois plus tard.
Fils d'une famille méthodiste, Richard Gère adhère au bouddhisme tibétain au lendemain de sa rencontre avec le dalaï-lama, en 1981. Six ans plus tard, il fera édifier, à New York, la Tibet House, dont il deviendra le premier président, tandis que sa renommée en fera le plus médiatique des avocats de la cause de ce petit pays annexé par la Chine en 1949. Il fera des erreurs de stratégie en refusant " Die hard " et " Wall Street ", qui échurent respectivement à Bruce Willis et à Michael Douglas. Il lui faudra attendre " Pretty Woman "», ou l'histoire revisitée de Cendrillon, pour renouer avec le succès, mais sans retrouver l'originalité artistique qui distinguait ses premières compositions. Désormais, il vivra de son charme et de ses charmes dans une série de mélodrames sentimentaux.

Remarié à l'ancienne James Bond girl Cary Lowell (2002), dont il a eu un fils deux ans plus tôt, le comédien attend de nouveaux grands rôles car  ce ne sont pas « Shall we dance » ou la comédie musicale « Chicago », malgré les cinq mois qu'il passa à se former aux claquettes, qui lui ont apporté le succès.



MILTON KATSELAS.... RAPPORT CONFIDENTIEL ... REPORT TO THE COMMISSIONER ...1974
JOHN HANCOCK ...BABY BLUE MARINE   ...1976
RICHARD BROOKS  ...A LA RECHERCHE DE M.GOODBAR.... LOOKING FOR MR GOODBAR ...1977


TERRENCE MALICK ...LES MOISSONS DU CIEL   ... DAYS OF HEAVEN ... 1978


ROBERT MULLIGAN.... LES CHAINES DU SANG  ... BLOODBROTHERS ... 1978
JOHN SCHLESINGER...YANKS ...1978


PAUL SCHRADER ... AMERICAN GIGOLO...1979


RAYMOND DEPARDON... REPORTERS ... 1980
TAYLOR HACKFORD  ...   OFFICIER ET GENTLEMAN   ...        AN OFFICER AND A GENTLEMAN...1981


JIM MCBRIDE...  A BOUT DE SOUFFLE-MADE IN USA    BREATHLESS...1982
JOHN MACKENZIE ... LE CONSUL HONORAIRE   ...          THE HONORARY CONSUL... 1982
FRANCIS FORD COPPOLA  ...  THE COTTON CLUB ... 1983


BRUCE BERESFORD ... LE ROI DAVID... KING DAVID  ...1984
SIDNEY LUMET ... LES COULISSES DU POUVOIR   ... POWER ....1985
RICHARD PIERCE ... SANS PITIE...  NO MERCY... 1986


GARY SINISE  .... MILES FROM HOME .... 1988
MIKE FIGGIS ...  AFFAIRES PRIVEES  .... INTERNAL AFFAIRS   .... 1989


GARRY MARSHALL ...PRETTY WOMAN ...PRETTY WOMAN...  1990

 
AKIRA KUROSAWA  ...RHAPSODIE EN AOUT ...HACHIGATSU NO RAPISODI  ... 1991
PHIL JOANOU... SANG CHAUD POUR MEUTRE DE SANG FROID...  FINAL ANALYSIS ...  1991
MIKE FIGGIS ... MR JONES ...1991
JON AMIEL ... SOMMERSBY ...1992


ROGER SPOTTISWOODE ...   LES SOLDATS DE L'ESPERANCE...AND THE BAND PLAYED ON... 1992
MARK RYDELL ...  INTERSECTION ...1993


JERRY ZUCKER...LANCELOT:LE PREMIER CHEVALIER  ...  FIRST KNIGHT...1994


GREGORY HABLIT...PEUR PRIMALE  ...PRIMAL FEAR ... 1995


MICHAEL CATON JONES ... LE CHACAL... THE JACKAL...1996


JON AVNET  ...RED CORNER ... 1997


GARRY MARSHALL ...JUST MARRIED OU PRESQUE...RUNAWAY BRIDE ... 1998
JOAN CHEN ...  UN AUTOMNE A NEW YORK ... AUTUMN IN NEW YORK ....1999
ROBERT ALTMAN ...DR T ET LES FEMMES  ...   DR T AND THE WOMEN ...  1999


MARK PELLINGTON... LA PROPHETIE DES OMBRES ...THE MOTHMAN PROPHECIES  ...2001
ADRIAN LYNE  .... INFIDELE  ...UNFAITHFUL... 2001
ROB MARSHALL ... CHICAGO  ...   2002


PETER CHELSOM... SHALL WE DANCE  ...  2003
DAVID SIEGEL... LES MOTS RETROUVES ..  BEE SEASON .. 2004

 
LASSE HALLSTROM ... THE HOAX... 2005
WAI KEUNG LAU ... THE FLOCK ...2006
TODD HAYNES  ...I'M NOT THERE...2007
RICHARD SHEPARD ...THE HUNTING PARTY...  2007
GEORGE C WOLFE  ...NIGHTS IN RODANTHE ... 2007/8


LASSE HALLSTROM...HATCHI....2009

MIRA NAIR....AMELIA...2009

 

ANTOINE FUQUA....L'ELITE DE BROKLYN...BROKLYN 'S FINEST....2009

MICHAEL BRANDT...SECRET IDENTITY....THE DOUBLE...2011

NICHOLAS JARECKI...ARBITRAGE....2012


 

ELISABETH BANKS....MOVIE 43...2012

OREN MOVERMAN...TIME OUT OF MIND...2014

JOHN MADDEN....INDIAN PALACE SUITE ROYALE...2015

 

 

RICHARD GERE

RICHARD GERE

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :