" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ATTAQUE

titre original


Réalisation ..................................... Robert ALDRICH (1956)

avec
Lieutenant Costa ................................ Jack PALANCE


Capitaine Cooney ............................... Eddie ALBERT
Colonel Bartlett................................. Lee MARVIN
lre classe Snowden ............................... Robert STRAUSS
Sergent Tolliver................................. Buddy EBSEN
Sergent Ingerso ................................. Strother MARTIN
1er Allemand ................................... Steven GERAY
Lieutenant Woodruff............................. William SMITHERS
Caporal Jackson................................. Jon SHEPODD
2e Allemand.................................... Peter Van EYCK



1944, en Europe : la première compagnie américaine d'infanterie dite « Fragile Fox » est cantonnée en Belgique lors de Bataille des Ardennes. Le capitaine Cooney est vivement critiqué par ses deux lieutenants, Costa et Woodruff, en raison de sa lâcheté. Par sa faute, beaucoup d'hommes sont morts inutilement. Mais le colonel Bartlett protège Cooney, dont le père lui sera utile après la guerre. Cooney refuse d'engager sa compagnie lorsqu'on lui confie une mission dangereuse. Costa et sa section sont chargés de cette mission.

L'opération militaire est la prise et la tenue d'une ville mais la question ne est pas tant de savoir si la ville va être tenue que ce qu'il faut faire du capitaine.

 

L'objectif est atteint après une progression sanglante : la « Petite Maison » est prise d'assaut et des Allemands sont faits prisonniers. Mais la position se révèle intenable : Cooney, sollicité par radio, refuse de soutenir la section. Cooney, terrifié, devient de plus en plus abject et s'enivre. Contre-attaque allemande : les positions américaines sont pilonnées. Costa échappe à deux chars allemands, mais l'un de ses bras a été écrasé. Il rejoint dans une cave Cooney, Woodruff et les débris de la compagnie qui s'est repliée. Il meurt sans trouver la force de tuer Cooney, qui voulait se rendre. Woodruff abat Cooney, soutenu par ses hommes qui tirent sur le cadavre. Le colonel Bartlett comprend ce qui s'est passé, mais ferme les yeux. Lorsqu'il propose de donner une médaille à Cooney à titre posthume, Woodruff décide de dire la vérité.
Robert Aldrich, a fait un film de combat explosif sur l'écran. L'attaque de la ville est à couper le souffle. La brève détention de la position est intense. Et la scène où le lieutenant va prendre sa vengeance sur le lâche capitaine est une pure agonie.
L''achèvement du film est chargée de colère et de haine personnelle dans un flot d'hystérie. Jack Palance, maigre et impressionnant leader de l'équipe décimée devient un monstre tourmenté quand il détruit l'homme qu'il déteste. Et Eddie Albert joue le capitaine maniaque aux yeux hagards .


ATTAQUE fait partie des 5 films d'Aldrich qui le révélèrent en Europe dans les années 54-56 et qui firent de lui l'un des cinéastes les plus adulés par la jeune critique française. Il fut projeté à la Biennale de Venise 1956, malgré l'hostilité de l'ambassadeur américain (l'armée américaine étant présentée sous un jour peu favorable) et reçut le Prix de la critique italienne. Le film obtint un très gros succès.

ATTAQUE

ATTAQUE

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :