" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

     

FEDERICO FELLINI est né le 20/01/1920 à RIMINI et est décédé le 31/10/1993.Son père est voyageur de commerce et sa mère  sans profession.Il a un frère et une soeur.
Vers l'âge de 17 ans, d'après ses déclarations il fait une fugue pour accompagner un cirque.
Puis mène une vie de bohème dans les rues de Rimini ( ce qui l'inspirera pour le film
"Les Vitelloni" )
Ensuite il travaille dans un journal à Florence et écrit des scénarios pour des contes
fantastiques.il va à Rome où il participe à la parution d'un quotidien et à un hebdomadaire
 satirique "Marc Aurelio" .
Il rencontre une comédienne de radio "Giulietta Masina" le 30/10/1943.


Longtemps scénariste de Rossellini, Lattuada et Germi, Federico Fellini débuta dans la mise en scène par les Feux du music-hall {Luci di varietà, 1951), qu'il réalisa en collaboration avec Lattuada. Ce mélodrame, interprété par Giulietta Masina, raconte les mésaventures d'un comédien cabotin qui trompe sa femme avec une paysanne ; celle-ci le quitte à son tour pour un imprésario. L'univers et l'écriture du grand metteur en scène sont déjà très apparents dans ce premier film.


 


L'année suivante, Fellini sort une nouvelle comédie dramatique, le Cheikh blanc {Lo sceicco bianco, 1952), dans laquelle on voit une provinciale partir à la recherche du héros d'un photoroman. Cette caricature virulente de la presse du cœur se rattache directement au néo-réalisme, auquel Fellini apporte une dimension lyrique supplémentaire.


"Les Vitelloni "impose l'univers fellinien. (1953) . Ce film rejoignait une tendance du cinéma international de l'époque, particulièrement frappé par la recrudescence de la délinquance juvénile. Cependant, les conditions sociales évoluaient, et le goût du public aussi. L'humanisme qui avait jusque-là dominé le cinéma néo-réaliste semblait désormais conduire à une impasse, ce que Fellini comprit très vite. Il choisit alors de suivre une voie plus personnelle, lui permettant de mieux exprimer son univers intérieur. C'est ainsi qu'en 1954 il réalisa la Strada, dont la nouveauté stupéfia le public de l'époque et valut au film d'être salué comme un chef-d'œuvre d'originalité. La petite Gelsomina (Giulietta Masina) est vendue par sa mère à un propriétaire de cirque ambulant, Zampano (Anthony Quinn) qui l'emmène dans ses tournées. Vient se joindre à eux un danseur de corde (Richard Basehart), que Zampano tuera, ce qui aura pour effet de précipiter Gelsomina dans la folie. Certains ont cru discerner dans la Strada une critique indirecte du monde du spectacle, ce qui n'est pas évident. Fellini n'est pas un auteur à clés, mais une sorte de poète pour qui l'instinct est fondamental.
// bidone (1955) montre plus encore que les autres films de Fellini que ce n'est pas la psychologie qui intéresse cet auteur, mais l'insolite du quotidien. D'ailleurs, dans les Nuits de Cabiria {Le notti de Cabiria, 1957), le goût de Fellini pour l'insolite et les êtres marginaux ne fera que s'accentuer. Giulietta Masina y joue le rôle d'une prostituée naïve et désarmante. Toute l'œuvre se fonde sur ce personnage de petite bonne  femme ballotée par le destin.

En 1960 "la Dolce Vita" reçoit la Palme d'Or au festival de Cannes avec la musique
célèbre de Nino Rota.
Ses derniers films sont nostalgiques :" Les clowns","Amarcord"

 


LES FEUX DU MUSIC-HALL ...   LUCI DEL VARIETA ...   1950
COURRIER DU CŒUR  ...  LO SCHEICCO BIANCO   ... 1952
LES VITELLON...I AGENCE MATRIMONIALE    ...   1953
LA STRADA    ...    1954


IL BIDONE    ...    1955


LES NUITS DE CABIRIA   ... LE NOTTI DI CABIRIA  ...  1956
LA DOLCE VITA    ...    1959

 


BOCCACE 70     ...         BOCCACIO 70    ...         1962
HUIT ET DEMI  ...         OTTO E MEZZO     ...       1963
JULIETTE DES ESPRITS  ...  GIULIETTA DEGLI SORIRITI... 1965
HISTOIRES EXTRAORDINAIRES  ...                     1968
SATYRICON    ...                                   1969
LESCLOWNS   ...            I CLOWNS   ...             1970
FELLINI ROMA  ....          ROMA                    1972

Rome, vue par Fellini, est dite comme une femme follement aimée, à partir d'une imagination enfantine; puis c'est dans le regard ébloui, fasciné, ravi d'un adolescent la révélation et la chute tout à la fois ; enfin c'est l'agression torrentielle et contradictoire d'une vision  impuissante à tout appréhender et comprendre. La Rome de Fellini, la Venise de Visconti, le Madrid de Bunuel, le Londres de Losey, disent tout ensemble l'agonie d'une ville et d'une civilisation en faisant se rencontrer dans un même film — parfois même dans un même plan — deux âges du regard de l'auteur ; un père et un fils ; un adulte dans l'antichambre de la mort et un enfant au seuil de toutes les illusions.
AMACORD ...                               ...        1973


LE CASANOVA DE FELLINI ... IL CASONAVA DI FEDERICO FELLINI  1976
REPETITION D'ORCHESTRE ... PROVA D4ORCHESTRA      ..1979
LA CITE DES FEMMES    ...  LA CITTA DELLE DONNE  ...  1980
ET VOGUE LE NAVIRE  ...     E LA NAVE VA   ...       1983
GINGER ET FRED    ...      GINGER E FRED     ...      1985
INTERVISTA     ...                                 1987
LA VOCE DELLA LUNA                              1990  


                                 

 

 

FEDERICO FELLINI

FEDERICO FELLINI

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :