" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JEAN-PAUL BELMONDO

 

Après avoir été à ses débuts l'enfant chéri de la nouvelle vague, Jean-Paul Belmondo est devenu et est resté  le champion du box-office français et l'acteur le plus adulé du grand public.

Acteur français né à Paris, quartier de Denfert Rochereau . La famille a des racines algériennes et italiennes : immigration en Algérie (Alger, la blanche) .

Ainsi Paul , le père de Jean -Paul est né le 08/08/1898 et veut devenir sculpteur dès ses 13 ans. Il aime également le théâtre. En 1914, il s'engage et découvre la France. Après l'armée, il étudie les beaux-arts à Alger et fait la connaissance de Madeleine . Peintre, il ouvre un atelier, rue de la glacière à Paris.

Le 24 octobre 1931 naitra Alain Paul, et le 09 avril 1933, à Neuilly, le futur grand comédien , Jean-Paul. Il sera déjà un enfant turbulent.

Lors de la seconde guerre mondiale, le papa de Jean-Paul est mobilisé et la famille le suit dans le Nord de la France.

Et l'invasion allemande oblige la famille à se rendre à Guéret dans le Creuse alors que Paul est fait prisonnier.

La famille retournera ensuite à Paris où les rejoindra le père évadé d'Allemagne.

Le 06/01/1945, naissance de Muriel .

Paul devenu sculpteur célèbre côtoie Pierre Brasseur et Sacha Guitry. La maman, Madeleine, emmène souvent ses enfants au théâtre où à la Comédie Française. vacances régulières en Bretagne, Piriac sur Mer.

Jean-Paul est un mauvais élève à l'école car toujours espiègle. Passionné de foot, il est gardien de but et passionné de boxe, il écoute les combats de Marcel Cerdan à la radio.

Il s'inscrit à des cours de boxe  à l'Avia Club et fait la connaissance du futur comédien Dominique Zardi. Et il fait quelques combats amateurs.

A 16 ans, Jean-Paul est touché par une maladie , primo-infection et doit partir en séjour de soin , un an dans le Cantal, en raison du bon air. Il y découvre la nature, le calme, les animaux et la Comédie par les kermesses de village.

Puis retour à Paris et au cours d'une bagarre, se retrouve avec le nez cassé.

Ses parents l'inscrivent au cours Raymond Girard qui l'incite à faire de la comédie mais pas de la tragédie. Il y fait la connaissance de Guy Delorme et Victor Garrivier. Raymond lui conseille de tenir des rôles de figurants au théâtre ( La belle au bois dormant)) . Jean-Paul abandonne alors la boxe.

En 1951, Jean-Paul par en tournée "Mon ami le cambrioleur" et fait la connaissance de Guy Bedos. En Août , inscription des 2 compères au Conservatoire: concours d'entrée , admission en tant  qu'auditeur , pour assister aux cours sans y participer.

Classe de René Simon et connaissance de Jean-Pierre Marielle. Mais René lui dit " tu ne feras carrière qu'à 50 ans. En attendant, engage toi dans l'armée , devance l'appel."

Jean-Paul s'engage 3 ans dans l'armée, d'abord à Paris, ce qui lui permet de continuer de suivre les cours en auditeur et au théâtre avec son ami Henri Poirier ( Il jouera avec Mocky).

Par suite d'un problème nasal , Jean-Paul est exclu de l'armée au bout d'un an. Et le 13 octobre 1952, il se représente au concours du Conservatoire. Il est recalé. Il ira aux cours Pierre Dux, fera la connaissance de Michel Beaune, Françoise Brion, Claude Rich, Paul Guers, Jean Rochefort et jouera des emplois de valets, bouffons. Il ne s'entendra pas bien avec Pierre Dux et ira aux cours de Georges le Roy avec Pierre Vernier et Bruno Cremer.

Dans les pièces, Jean-Paul apparaît sous le nom de BELMON ( pièce La Reine Blanche" qu'il jouera 6 mois en 1953).

Jean-Paul fréquente Saint-Germain des Près et L'Echaude, petit restaurant. Il y fait la connaissance d'Antoine Blondin. On le surnomme PEPEL qui deviendra BEBEL.

Et rencontre en 1953 avec la danseuse Renée Constant qui deviendra sa femme 6 ans plus tard.

Michel Galabru qui organisait des tournées théâtrales fit appel à Jean-Paul. Celui-ci alternera travail et 5 années de classe sans jamais obtenir de prix. Ainsi il jouera avec Jean Marais et François Chaumette dans "César et Cléopatre" .

Entretemps, Jean Marsan le remarque et l'engage pour "Sois belle et tais toi" au cinéma et un petit rôle dans " A pieds, à cheval..."

Et un grand moment arrive pour Jean-Paul : jouer avec Pierre Brasseur pendant 5 mois au théâtre avec "La mégère apprivoisée". Il fait la connaissance d'Edith Piaf .

Et Pierre Mondy fait appel à lui pour la pièce OSCAR en remplacement de Claude Rich. Dans les spectateurs, il y avait Philippe de Broca qui le remarque.

Marcel Carné fait ensuite appel à Jean-Paul pour "Les tricheurs"  puis viendra "Un drôle de dimanche" avec Arletty et Bourvil.

Anne Colette, actrice présente Jean-Paul à Godard qui le fait tourner dans un court-métrage "Charlotte et son Jules"  et lui dit " le jour où je ferai mon premier long métrage, ce sera avec toi " mais l'armée refait appel à Jean-Paul qui laisse Oscar à Jean-Pierre Cassel et se retrouve en Afrique du Nord pour 2 mois puis retour à Paris suite à un accident.

Janvier 1979 : Jean-Paul se marie et joue au théâtre "Trésor party" avec Jean-Roger Caussimon.

Pour le cinéma, Jean-Paul  tourne avec Henri Vidal dans son dernier film "Mademoiselle Ange" et "A double tour" de Chabrol en remplacement de Jean-Claude Brialy.

Juin 1959 : naissance de Florence  et retour vers Godard pour "A bout de souffle" d'après un canevas de François Truffaut" : 2 millions de spectateurs en salle.

Puis Sautet pour "Classe Tous risques" et à la télévision "Les 3 mousquetaires".

La fin de l'année 1959 sera celle d'une grande rencontre : Henri Verneuil pour un premier film avec Jean-Paul : "La française et l'amour".

Il y aura aussi "Moderato Cantabile" avec Jeanne Moreau d'après Marguerite Duras. ce n'a pas été un bon souvenir en raison de la manière de travailler de Brooks et Duras.

Et l'année 1960 est marquée par de nombreuses propositions notamment d'Italie : "La Novice" de Lattuada avec Pascale Petit  , "La Ciociara" avec Sophia Loren , "La mer à boire" avec Gina Lollobrigida  , "La Viaccia" avec Claudia Cardinale.

Mais en tournant en Italie, Jean-Paul se fait oublier des spectateurs français. Aussi, retour en France avec "Une femme est une femme' de Godard avec Anna Karina et surtout "Léon Morin prêtre " de Melville avec Emmanuelle Riva. Melville dit de Jean-Paul " je crois que depuis la mort de Gérard Philippe , c'est la plus grande révélation de notre cinéma.

JEAN-PAUL BELMONDO

Et Jean Becker fait appel à Jean-Paul pour "Un nommé la Rocca".

Tous ces films sont des demi-échecs, souvent des drames.

Philippe de Broca veut tourner avec Jean-Paul. il a un projet des "Trois mousquetaires" . Mais cela ne peut se faire et comme les acteurs ont déjà signé un contrat, Philippe va tourner "Cartouche" : 3 millions d'entrées en France. Et arrive le grand film "Un singe en hiver" et de très bonnes critiques même si les spectateurs ont moins suivi.

Retour vers Jean-Pierre Melville et "Le doulos" et "L'ainé des Ferchaux" avec un Jean-Paul devenu Boxeur .

Guy Bedos fait appel à Jean-Paul pour un sketch mémorable dans "Dragées au poivre" .

Et un autre film "Peau de banane " avant la naissance de Paul , son dernier fils.

Broca va faire de Jean-Paul , une vedette connue  internationalement avec "L'homme de Rio" et ses premières cascades : 5 millions de spectateurs en France.

"100 000 dollars au soleil" : Jean Paul fait la connaissance de Bernard Blier.

En 1965, Jean Paul est élu président du syndicat français des acteurs ( après Gérard Philippe et Michel Etcheverry ).

Jean-Paul tourne régulièrement avec les mêmes réalisateurs : "Echappement libre"  de Jean Becker, "Week-end à Zuydcoote" de Verneuil  ( 2000 figurants) et fait la connaissance d'Edouard Molinaro  "La chasse à l'homme' , agréable comédie et de Jacques Deray . " Par un beau matin d'été" avec son ami, Georges Géret et une bagarre entre eux presque réelle. Ce dernier film est par contre un échec.

Et retour à De Broca et "Les tribulations d'un chinois en chine"  tourné à Hong-Kong et sur une île de Malaisie .

 

Jean Paul fait la connaissance d'une suissesse de 29 ans :Ursula Andress et ce sera 7 ans de bonheur , passions et drames.

Et retour vers Godard "Pierrot le fou" et une participation dans "Paris brule t'il?" en résistant.

1966 et de nouveaux films : Tendre voyou" de Becker et Jean-Paul fait connaissance du cascadeur Gil Delamare qui deviendra son complice dans les cascades de nombreux films.

Petît rôle dans "Casino royale" , "Le voleur" en anarchiste voleur avec son amie Françoise Fabian.

En septembre 1966, Jean-Paul se sépare d'Elodie et démissionne du syndicat des acteurs Français et fait un break d'une année pour un tour du monde avec Ursula.

1968: le divorce est prononcé et retour au cinéma avec "HO! " : Jean-Paul fait la connaissance de René Chateau  et Rémi Julienne spécialiste des cascades en voiture.

Gérard Oury signe un nouveau grand succès "Le Cerveau" : plus de 5 millions d'entrées.

Suivra Truffaut avec "La sirène du Mississipi"  et Lelouch avec "Un homme qui me plaît" tourné dans les états américains.

JEAN-PAUL BELMONDO

"Les mariés de l'an 2 " sera tourné en Roumanie; Jean Paul refusera "Dernier Tango à Paris" .

JEAN-PAUL BELMONDO

Alain Delon désire tourner et produire un film sur Carbone et Spirito , deux gangsters marseillais. Il en parle à Jean-Paul et Jacques Deray : ce sera Borsalino , plus de 4 millions de spectateurs.

Un autre grand film d'action "Le casse"  en Grèce d'Henri Verneuil avec Rémi Julienne et Omar Sharif , un amoureux de la boxe également: près de 5 millions de spectateurs.

Jean-Paul crée sa société de production "CERITO FILMS " en souvenir de ses grands parents Rosine Cerrito et coproduit "Docteur Popaul" :

2 millions de spectateurs. Mais il retrouve Laura Antonelli, 30 ans et les deux tombent amoureux.

"La scoumoune" un remake d"Un nommé la Rocca" avec Claudia Cardinale et Michel Constantin.

"L'héritier" de Philippe Labro, en costume d'homme d'affaires.

"Le magnifique" et un accident de cascade : entorse grave à la cheville et élongation du tendon : près de 3 millions de spectateurs.

JEAN-PAUL BELMONDO

"Stavisky" produit par Jean-Paul  ( 10 derniers mois de la vie de Stavisky ) avec Alain Resnais et la rencontre avec Charles Boyer que Jean-Paul admirait. Film présenté à cannes mais les critiques mènent une cabale contre Jean-Paul et Resnais. Gros succès de ce film aux USA.

Et à nouveau plus de 4 millions de spectateurs avec "Peur sur la ville' de Verneuil et la grande scène du métro .

Suivra "L'incorrigible" qui permit à Jean-Paul d'assouvir son goût du déguisement mais aussi une fâcherie avec De Broca ( Ils ne se parleront plus pendant 5 ans ) .

 

"L'Alpagueur " produit  totalement par Jean-Paul et des scènes d'action malgré une hernie  discale .

"Le corps de mon ennemi" sans scènes d'action ou bagarres : succès moyen.

"L'animal" en cascadeur : 24 cascades pour Jean-Paul , plus de 3 millions d'entrées.

"Flic ou voyou" de Georges Lautner ami d'Audiard : 4 millions d'entrées.

"Le guignolo" 3 millions de spectateurs.

1979 : Fin de sa liaison avec Laura Antonelli.

1980 : une année de repos et connaissance d'une brésilienne , jeune chanteuse Carlos Sottomayor.

"Le professionnel"  plus de 5 millions d'entrées avec musique d'Ennio Morricone.

et en 1982, retrouvailles avec Gérard Oury pour un rôle de boxeur dans "L'as des as" : boxeur Jo cavalier qui sauve un juif des allemands .

Cette année est marquée par le décès de son père le  01 janvier. Le film de Gérard Oury fait 5 millions d'entrées mais entre en conflit avec le film de Jacques Demy "Une chambre en ville " , un gros échec.

"Le marginal" avec Henry Silva" plus de 5 millions d'entrées.

1983 :" Les morfalous" suivi de "Joyeuses Pâques" ( 3.500.000 spectateurs) et "HOLD-UP " tourné au Canada.

 

Pour une émission de télévision de Patrick Sabatier, Jean-Paul a voulu effectuer une cascade d'une voiture vers un avion. Ce sera l'accident : 2 mois d'immobilisation  et portage d'un épais corset.

"Le solitaire" de Jacques Deray , sans cascades  ( 900 000 entrées) tout en préparant sa rentrée théâtrale avec KEAN au théâtre Marigny mis en scène par Robert Hossein. Jean-Paul arrivera à faire oublier Pierre Brasseur dans ce rôle. Première le 24/02/1987 mais séparation avec Carlos après 6 ans de vie commune.

La pièce Kean était prévue pour 100 représentations : elle durera 10 mois, Jean-Paul commençant en ressentir la fatigue;

"Itinéraire d'un enfant gâté" de Claude Lelouch et la naissance d'une amitié avec Richard Anconina. Jean-Paul gagne le César mais n'ira pas le chercher.

Retour au théâtre avec " Cyrano de Bergerac" et une nouvelle compagne Natty qui lui donnera un enfant. Et 24/07/1990 décès de son grand ami Michel Beaune qui jouait dans la pièce.

1990 : Jean-Paul se sépare de sa société CERITO et en 1991, il achète le théâtre des variétés et part en tournée internationale avec Cyrano.

Le cinéma fait moins appel à lui mais tourne toutefois "L'inconnu dans la maison" avec Lautner et retrouve Alain Delon pour "Une chance sur deux" . Egalement un grand rôle dans "Les misérables" de Lelouch.


Mais en 2001 suite à un accident vasculaire cérébral oblige  Jean Paul  d'arrêter ses activités.

Il tournera une fois avec son ami Francis Huster "Un homme et son chien"

En 2013, Jean-Paul a fété ses 80 ans sur les plateaux de Michel Drucker . Emission empreinte de souvenirs  avec la présence de tous ses copains ou amis , âgés eux aussi : Rochefort, Bedos, Vernier, Marielle, Molinaro, Rich et émotions à la pensée des 2 disparus chers à Jean-Paul : Bruno Cremer et Michel Beaune .

les années suivantes, Jean-Paul verra la disparition de la plupart de ses amis : Rochefort, Marielle, Molinaro, Rich ....



MARC ALLEGRET...    SOIS BELLE ET TAIS TOI    1957
MARC ALLEGRET...    DROLE DE DIMANCHE    1957
MAURICE DELBEZ...    A PIED A CHEVAL ET EN VOITURE    1957
HENRI AISNER...    LES COPAINS DU DIMANCHE    1957
MARCEL CARNE...    LES TRICHEURS    1958
GEZA RADVANYI...    MADEMOISELLE ANGE    1958
JEAN LUC GODARD...    CHARLOTTE ET SON JULES    1958
CLAUDE CHABROL...    A DOUBLE TOUR    1959


CLAUDE SAUTET...    CLASSE TOUS RISQUES    1959
JACQUES DUPONT...    LES DISTRACTIONS    1959
HENRI VERNEUIL...    LA FRANCAISE ET L'AMOUR    1959
JEAN LUC GODARD....    A BOUT DE SOUFFLE    1960


ALBERTO LATTUADA...    LA NOVICE    1960


PETER BROOK...    .MODERATO CANTABILE    1960
MAURO BOLOGNINI...    LA VIACCA    1960
VITTORIO DE SICA...    LA CIOCIARA    1960


JEAN PIERRE MELVILLE...    LEON MORIN PRETRE    1961


JEAN LUC GODARD...    UNE FEMME EST UNE FEMME    1961

 

MICHEL BOISROND ...LES AMOURS CELEBRES    1961
PHILIPPE DE BROCA....    CARTOUCHE    1961
HENRI VERNEUIL    ...UN SINGE EN HIVER    1962


JEAN PIERRE MELVILLE...    LE DOULOS    1963

JEAN-PAUL BELMONDO


RENATO CASTELLANI...    LA MER A BOIRE    1963
MARCEL OPHUS    ...PEAU DE BANANE    1963

JEAN-PAUL BELMONDO


JACQUES BARATIER...    DRAGEES AU POIVRE    1963
JEAN PIERRE MELVILLE...    L'AINE DES FERCHAUX    1963


PHILIPPE DE BROCA....    L'HOMME DE RIO    1964
JEAN BECKER...    ECHAPPEMENT LIBRE    1964
EDOUARD MOLINARO...    LA CHASSE A L'HOMME    1964

JEAN-PAUL BELMONDO


HENRI VERNEUIL...    100 000 DOLLARS AU SOLEIL    1964
HENRI VERNEUIL...    WEEK END A ZUYDCOOTE    1965


JACQUES DERAY...    PAR UN BEAU MATIN D'ETE    1965
JEAN LUC GODARD.   ...PIERROT LE FOU    1965

PHILIPPE DE BROCA....    LES TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE    1965


JEAN BECKER...    TENDRE VOYOU    1966
RENE CLEMENT...    PARIS BRULE T-IL?    1966
CHARLES GERARD...    LA BANDE A BEBEL    1966
JOHN HUSTON...    CASINO ROYALE    1966
LOUIS MALLE...    LE VOLEUR    1966


ROBERT ENRICO...    HO    1968
GILBERT PROUTEAU...    DIEU A CHOISI PARIS    1969
GERARD OURY...    LE CERVEAU    1969
FRANCOIS TRUFFAUT...    LA SIRENE DU MISSISSIPI    1969


CLAUDE LELOUCH....    UN HOMME QUI ME PLAIT    1969
JACQUES DERAY...    BORSALINO    1970


JEAN PAUL RAPPENEAU...    LES MARIES DE L'AN 2    1971


HENRI VERNEUIL...    LE CASSE    1971


CLAUDE CHABROL...    DOCTEUR POPAUL    1972
JOSE GIOVANNI...    LA SCOUMOUNE    1972
PHILIPPE LABRO...    L'HERITIER    1973

PHILIPPE DE BROCA...    LE MAGNIFIQUE    1973
ALAIN RESNAIS...    STAVISKI    1974

JEAN-PAUL BELMONDO


JEAN ROCHEFORT...    T'ES FOU MARCEL    1974
HENRI VERNEUIL...    PEUR SUR LA VILLE    1975


PHILIPPE DE BROCA...    L'INCORRIGIBLE    1975
HENRI VERNEUIL...    LE CORPS DE MON ENNEMI    1976


PHILIPPE LABRO...    L'ALPAGEUR    1976


CLAUDE ZIDI...    L'ANIMAL    1977


GEORGES LAUTNER...    FLIC OU VOYOU    1979


GEORGES LAUTNER...    LE GUIGNOLO    1980
GEORGES LAUTNER...    LE PROFESSIONNEL    1981


GERARD OURY...    L'AS DES AS    1982


JACQUES DERAY...    LE MARGINAL    1983
HENRI VERNEUIL...    LES MORFALOUS    1984
GEORGES LAUTNER...    JOYEUSES Pâques    1984
ALEXANDRE ARCADY...    HOLD-UP    1985

JACQUES DERAY...    LE SOLITAIRE    1987
CLAUDE LELOUCH...    ITINERAIRE D'UN ENFANT GATE    1988

GEORGES LAUTNER...    L'INCONNU DANS LA MAISON    1992
AGNES VARDA...    LES CENT ET UNE NUITS DE SIMON CINEMA    1995
CLAUDE LELOUCH...    LES MISERABLES    1995


BERNARD MURAT...    DESIRE    1996
PATRICE LECONTE...    UNE CHANCE SUR DEUX    1998
CEDRIC KLAPISCH...    PEUT-ETRE    1999
BERTRAND BLIER ...LES ACTEURS    2000
PHILIPPE DE BROCA...    AMAZONE    2000

BERNARD STORA...L'AINE DES FERCHAUX...2002

FRANCIS HUSTER...UN HOMME ET SON CHIEN...2008

ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO
ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO

ACTEUR FRANCAIS JEAN-PAUL BELMONDO

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :