JACK CARDIFF

Publié le par cinestranger

JACK CARDIFF est un grand opérateur, technicien, directeur de  la photographie, et réalisateur de films représentant la Grande-Bretagne dans les années d'après-guerre.

Cardiff est né à Yarmouth, en Angleterre en 1914. Ses parents étaient des artistes de vaudeville qui ont fait des apparitions  dans des films .  De temps en temps, sa mère a joué un rôle plus important.

Le jeune Jack n'avait que quatre ans quand il a fait sa première apparition dans un film intitulé My Son, My Son (1918). Cardiff a joué dans Billy Rose (1922) . Cependant, au moment où il a eu   11 ans , ses rôles sont devenus plus espacés car il n'était plus assez jeune  pour continuer comme enfant-star. Son dernier film sera  en Tiptoes (1927).

Il a commencé alors un nouveau travail à la caméra  notamment sur le premier film  britannique en couleur du film. Il est rapidement devenu l'un des plus éminents experts en technicolor dans les films. Son travail sur "Les Quatre Plumes" (1939) a été admiré . En 1942, il a commencé à travailler sur un projet de  film documentaire, un hommage à la marine marchande britannique et ainsi  Cardiff a navigué avec un convoi de Londres à New York, puis est revenu. Pour les acteurs, tous les rôles étaient joués par des marins . Quatre navires ont été coulés  dans un attentat.Le film a été appelé Western Approaches (1944) en Angleterre.

Suivirent d'autres films après la guerre  A Matter of Life and Death (1946), Black Narcissus (1947), Les Chaussons rouges (1948), , La Rose noire (1950) et La Reine africaine (1951). Il a remporté un Academy Award pour son travail sur Black Narcissus.

Il était normal que Cardiff ait  filmé The Magic Box (1952), commémorant le 60e anniversaire de la cinématographie. Il travaille ensuite  sur des films d'Hollywood tournés en Amérique et, après avoir  été caméraman sur les Vikings (1958) de Richard Fleischer,  Jack a décidé de devenir réalisateur. Ses premiers projets, curieusement, étaient tous en noir et blanc. Intention de tuer (1958) et Beyond This Place (1959) étaient des drames prometteurs et puis vint Sons and Lovers (1960) une film  corrosif, touchant.

Le reste de sa carrière de réalisateur fut moins de qualité , à l'exception de Young Cassidy (1965) commencé par John Ford. Il redeviendra directeur de la photographie pour  Mort sur le Nil (1978) , somptueusement photographié dans des endroits exotiques . Au cours des années 1980, il a continué son travail de  directeur de la photographie avec des films tels que The Awakening (1980), Chiens de Guerre (1981) et Oeil de Chat (1985).

TUEURS A GAGES...INTENT TO KILL...1958
FILS DE FORCAT...BEYOND THE PLACE...1959
AMANTS ET FILS..SONS AND LOVERS...1960

SCENT OF MYSTERY...1960
MA GEISHA...1961


LE LION...THE LION...1962
LES DRAKKARS ...THE LONG SHIPS ...1963
LE JEUNE CASSIDY...YOUNG CASSIDY    ...1964


LE LIQUIDATEUR...THE LIQUIDATOR    ...1965


LA MOTOCYCLETTE...THE GIRL ON THE MOTORCYCLE...    1967
LE DERNIER TRAIN DU KATANGA...    THE MERCENARIES    ...1968
PENNY GOLD...1974
THE MUTATIONS...1974

JACK CARDIFF

JACK CARDIFF

Publié dans REALISATEUR

Commenter cet article