" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Simone Renant était née Georgette Simone Buigny,à Amiens, le 19 mars 1911.Elle est décédée le  29 mars 2004 à Garches.

Sa mère tenait un bar-tabac dans la capitale picarde et son père était employé aux chemins de fer. Très tôt, elle désire devenir comédienne.  A 12 ans, elle fait ses premiers pas sur scène à la faveur d'une fête scolaire. On lui confie, pour la circonstance, le rôle du grand prêtre dans » Athalie » de Racine. Après un premier prix obtenu au conservatoire d’Amiens, elle monte à Pans, à l’âge de 16 ans, afin d’y poursuivre sa formation. Au conservatoire local, où elle devait rester trois ans,mais n’en sortir qu’avec un deuxième prix, manquant ainsi de peu son engagement à la Comédie-Française. Elle travaillera alors pour le théâtre de boulevard, où elle joue à l’ombre d’André Luguet, qui l’accueille d’abord.


Puis le Vieux-Colombier, où René Rocher     lui fait interpréter les classiques : "Les jeux de l’amour et du hasard ", de Marivaux, "L’avare " et " Le malade imaginaire ", de Molière. En 1932, elle décroche un petit rôle dans un film aujourd’hui oublié de Robert Bibal, " La folle nuit". Mais on la trouve si peu photogénique et si gauche qu’elle ne reviendra pas au cinéma avant quatre ans, sinon dans un film de Louis Valray.
Son peu d’empressement à rejoindre les studios s’explique aussi par la passion toute particulière qu'elle voue alors au théâtre. Elle y réussira d’ailleurs parfaitement dans des rôles auxquels elle restera durablement identifiée. Ce furent notamment " Margot ", avec Pierre Fresnay, " Espoir ", avec Victor Francen, " Les vignes du Seigneur", avec Victor Boucher, " Baignoire B", avec Jean Nohain, " Désiré ", avec Jean Tissier, et " Roi de France ", " Le greluchon délicat " et "Jazz "»,avec Harry Baur.


Puis, ce fut " Domino ", de Marcel Achard, et le sprirituel " Blithe spirit " (L’esprit s’amuse), de Noel Coward, qui vont l’associer au genre de la comédie mondaine.
Entre-temps, Simone Renant un pseudonyme qu’elle avait choisi sur le conseil de son professeur,
René Simon — était revenue au cinéma avec la complicité de son second mari, le réalisateur Chnstian-Jaque (1938-1940), collaborateur technique de Paul Madeux et Sacha Guitry sur " On ne roule pas Antoinette " et " Les perles de la couronne ". Pendant la guerre, elle met au point un délicieux personnage de coquette, élégante et parée de toutes les séductions,dans des films comme " La duchesse de Langeais ", " Mam’zelle Bonaparte " et " Lettres d’amour ", et se révèle une excellente actrice,pourtant plus à l’aise dans le vaudeville que dans la noire tragédie.


Comédienne racée, elle garde toutefois une prédilection pour le théâtre, où elle se gagne une immense popularité dans des pièces telles que " Nous irons à Valparaiso " et " Victor ", qu’elle mènera en tournée dans le pays et à l’étranger. Mais le cinéma ne la délaisse pas. Séduisant ange protecteur dans " La tentation de Barbizon ", Simone Renant sera aussi la photographe de " Quai des Orfèvres ", son meilleur rôle, une exquise marquise de Latour-Maubourg dans "Si Paris nous était conté " et une bien imprévoyante Mme de Volanges dans" Les liaisons dangereuses "  de Roger Vadim. Son rôle de mère d’Alain Delon dans " Trois hommes à abattre ", en 1980, devait être sa dernière incarnation à l’écran.
Six films en vingt ans : Simone Renant s’était éloignée discrètement du cinéma — Françoise Giroud disait d'elle  " Elle est seule passagère à bord du bateau de sa vie". Sa fin de vie fut marquée par   la maladie d’Alzheimer .

ROBERT BIBAL...LA FOLLE NUIT...1932
LOUIS VALRAY...ESCALE...1935
PAUL MADEUX...ON NE ROULE PAS ANTOINETTE...1935
LEON MATHOT...L'ANGE DU FOYER...1935
CHRISTIAN-JAQUE...L'ECOLE DES JOURNALISTES...1935
ROBERT PEGUY...LA MERVEILLEUSE LADY...1935
SACHA GUITRY...LES PERLES DE LA COURONNE...1937
CHRISTIAN-JAQUE...LES PIRATES DU RAIL...1937
GEORGES LACOMBE...ELLES ETAIENT DOUZE FEMMES...1940
JACQUES DE BARONCELLI...LA DUCHESSE DE LANGEAIS...1941
MAURICE TOURNEUR...MAM'ZELLE BONAPARTE...1941


ROGER RICHEBE...ROMANCE A TROIS...1942

CLAUDE AUTANT- LARA...LETTRES D'AMOUR...1942
ROGER RICHEBE...DOMINO...1943
CHRISTIAN-JAQUE...VOYAGE SANS ESPOIR...1943


JEAN CHOUX...L'ANGE QU'ON M'A DONNE...1945
JEAN STELLI...LA TENTATION DE BARBIZON...1945
JEAN STELLI...LE MYSTERIEUX MONSIEUR SYLVAIN...1946
HENRI-GEORGES CLOUZOT...QUAI DES ORFEVRES...1947
MAURICE TOURNEUR...APRES L'AMOUR...1947
MARC-GILBERT SAUVAJEON...BAL CUPIDON...1948
CHRISTIAN STENGEL...PAS DE PITIE POUR LES FEMMES...1950


GILLES GRANGIER...L'HOMME DE JOIE...1950


MARC-GILBERT SAUVAJEON...TAPAGE NOCTURNE...1951
FERNANDO CERCHIO...LE FILS DE LAGARDERE...1951
JEAN STELLI...LA NUIT EST A NOUS...1953
MITCHELL LEISEN...BOULEVARD DE PARIS...1954


JEAN DREVILLE...ESCALE A ORLY...1954


SACHA GUITRY...NAPOLEON...1954
SACHA GUITRY...SI PARIS NOUS ETAIT CONTE...1955
DENYS DE LA PATELLIERE...LES OEUFS DE L'AUTRUCHE...1956

GILLES GRANGIER...ECHEC AU PORTEUR...1956
ANDRE MICHEL...SANS FAMILLE...1956


MICHEL BOISROND...FAIBLES FEMMES...1958
ROGER VADIM...LES LIAISONS DANGEREUSES...1959
JEAN-PAUL LE CHANOIS...LA FRANCAISE ET L'AMOUR...1960

CLAUDE AUTANT- LARA...VIVE HENRI 4 VIVE L'AMOUR...1960
JACQUELINE AUDRY...CADAVRES EN VACANCES...1961
PHILIPPE DE BROCA...L'HOMME DE RIO...1963


CLAUDE LELOUCH...UN HOMME QUI ME PLAIT...1969
PHILIPPE DE BROCA...TENDRE POULET...1977
JACQUES DERAY...TROIS HOMMES A ABATTRE...1980

TV......
TREIZE A TABLE......1974
QUELLE FAMILLE......1965
AURORE ET VICTORIEN......1974
LIBERTE-LIBERTE......1983
LE SYSTEME RIBADIER......1989

SIMONE RENANT

SIMONE RENANT

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :