" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GINO CERVI

La gloire est capricieuse, et, mieux qu'un autre, Gino Cervi aura pu l'éprouver, lui qui, pendant quarante ans, s'échina aux avant-postes du cinéma italien, pour ne finalement devoir son passeport pour la postérité qu'au personnage bougon et comiquement dogmatique de Peppone, le maire communiste du petit monte de Don Camillo. Il était loin l'en être mécontent, d'ailleurs, non seulement parce que Peppone appartient, aussi affectivement que Bérurier et San Antonio en France, au folklore transalpin, mais encore parce qui lui permit, au moment où son âge commençait à raréfier les offres, de fouetter sa carrière. La duperie d'une célébrité comme elle que lui valut le maire de Bassa est d'être aussi peu éclairante sur le comédien que Zaza Napoli l'est sur Michel Serrault.

Gino Cervi était en effet, entre les deux guerres, l'archétype de l'homme élégant, au timbre de voix profond et à la stature imposante, qui fit de lui l'interprète idéal de personnages historiques en majesté et de héros  de films de cape et d'épée, loin de la bouffonnerie cocardière de  Peppone et de la bonhomie du commissaire Maigret .

 

Fils d’un critique théâtral réputé au journal " Resto del Carlino",Gino Cervi était né à Bologne le 3 mai 1901. Il aura comme parrain le grand Gabriele d'Annunzio et comme marraine LA DUSE tragédienne italienne de légende.

Il a 24 ans lorsque la mort de son père décide
de son avenir sur les planches. De modestes débuts avec la compagnie d'Alda Borelli précèdent sa performance dans " La vierge folle "d’Henry Bataille, qui le signale à l’attention générale.

Deux saisons plus tard, le voilà membre de la prestigieuse Compagnia d’Arte, dirigée par le dramaturge Luigi Pirandello. Entre-temps, son métier s’affine au fil des tournées en province et selon le répertoire de chacune des troupes qu’il choisit d’intégrer — la Picasso, la Tofano-Maltagllatiet la compagnie du Teatro Eliseo de Rome —, avant que le cinéma ne l’accapare. Les principaux atouts de Gino Cervi auront été la pureté dé sa diction et une voix claire et tonnante, considérée en son temps comme l’une des plus belles de la scène locale. Au point que Laurence Olivier ne voulut nul autre que lui pour le doubler lorsque vint le moment de distribuer " Hamlet" en ltalie.
Gino Cervi fait ses débuts au cinéma en 1932, mais attendra " ALDEBARAN"» pour sortir du rang. Des rôles de jeunes bretteurs, dans des films
d’aventures et de cape et d’épée. Mais son élégance autant que son gabarit le portent vers des personnages historiques, mythiques ou chevaleresques, tels le roi Sedemonde de "La couronne de fer ", le Don Cesare de Bazan de Riccardo Freda, le comte de Cagliostro de " Si Versailles m’était conté "et le monarque velléitaire de "La maja nue ". Entretemps, il fait une incursion réussie dans le néoréalisme social avec l’émouvant "Quatre pas dans les nuages " de son ami Alessandro Blasetti. Tous deux seront par ailleurs les témoins de l’idylle naisante entre Michèle Morgan et Henri Vidal.

Gino Cervi n’en trahit pas pour autant le théâtre de ses débuts, mais il n’y revient qu’à l’occasion de grands rôles: "Cyrano de Bergerac ", " Harvey ", de Mary Chase, "Patate ", de Marcel Achard, et "Les parents terribles " de Jean Cocteau,
dans une mise en scène de Luchino Visconti. On est loin du Gino Cervi figé dans la rusticité bonhomme du maire de village communiste.


Lorsque, en 1951, c’est un Français qui met en scène les personnages populaires de Giovanni Guareschi, les Italiens s’en offusquent.
L’outrage aura pourtant tôt fait d’être pardonné: Fernandel, le Méridional,est un peu de la famille, et Gino Cervi, par ses états de service, lui tient la
dragée haute. Un tandem si parfaitement complémentaire que le charme opère et le succès lave l’affront. Mais, alors que quatre nouvelles aventures confortent leur complicité, la mort brutale de Fernandel, en 1971, vient interrompre le tournage de la sixième,
" Don Camillo et les contestataires "‘.
Jugeant son personnage désormais sans objet, il refuse de poursuivre la série. Le commissaire Maigret, à la télévision, devait lui donner une dernière occasion d’incarner, entre 1964 et 1972, une individualité puissante et de la marquer de son empreinte.

Moins d’un an après Fernandel, le 3 janvier 1972, Gino Cervi décédait en effet d’un oedème pulmonaire en sortant de table.

Il aura droit à une statue.


GENNARO RIGHELLI... L'AMATA AZZURA 1932
CESARE MEANO... FRONTIERE 1934
C CL BRAGAGLIA... AMORE 1935
ALESSANDRO BLASETTI... ALDEBARAN 1935

ENRICO GUAZZONI ...LES 2 SERGENTS 1936
GUIDO BRIGNONE... GLI UOMINI NON SONO INGRATI 1937
CAMILLO MASTROCINQUE... VOGLIO VIVERE CON LETIZIA 1937

ALESSANDRO BLASETTI... ETTORE FIERAMOSCA 1937
CORRADO ERRICO ...L'ARGINE 1938


AMLETO PALERMI I ...FIGLI DEL MARCHESE LUCERA 1938
CAMILLO MASTROCINQUE ...INVENTIAMO L'AMORE 1938

ALESSANDRO BLASETTI ...UN AVENTURA DI SALVATOR ROSA 1939
AMLETO PALERMI ...LE PECCATRICE 1940
CARMINE GALLONE... MELODIE ETERNE 1940
MARIO CAMERINI ...UNA ROMANTICA AVVENTURA 1940

ALESSANDRO BLASETTI ...LA COURONNE DE FER 1940


ORESTE BIANCOLI ...IL SOGNO DI TUTTI 1941
MARIO CAMERINI... I PROMESSI SPOSI 1941
CARMINE GALLONE... LA REGINA DI NAVARRA 1941
NUNZIO MALASOMMA ...ACQUE DI PRIMAVERA 1942
RICCARDO FREDA... DON CESARE DI BAZAN 1942
FREEUCCIO CERIO ...L'ULTIMO ADDIO 1942
NICOLA MANZARI ...QUARTA PAGINA 1942
A BLASETTI... QUATRE PAS DANS LES NUAGES 1942
ESODO PRATELLI... GENTE DELL 'ANA 1942
CARMINE GALLONE ...TRISTI AMORI 1943
MARIO CAMERINI ...T'AMERO SEMPRE 1943
LUIGI CHIARINI ...LA LOCANDIERA 1943
MARIO BONNARD... CHE DISTINTA FAMIGLIA 1943
N GIANINI ...VIVERE ANCORA 1944
GUIDO SALVINI ...QUARLETTO PAZZO 1944
MARIO SOLDATI... LA MISERIE DEL SINOR TRAVET 1945
C L BRAGAGLIA... LA SBAGLIO D'ESSERE VIVO 1946
MARIO CAMERINI ...l'ANGELO E IL DIAVOLO 1946

GUISEPPE AMATO ...AMLIA 1946
C L BRAGAGLIA ...UMANITA 1946
MAX NEUFELD ...UN HOMME REVIENT 1946
GIORGIO BIANCHI ...CRONACA NERA 1946
RICCARDO FREDA... L'AIGLE NOIR 1946
GOLFREDO ALESSANDRINI... FURIA 1947
MARIO SOLDATI ...DANIELE CORTIS 1947
RICCARDO FREDA... I MISERABILI 1947


JULIEN DUVIVIER... ANNA KARENINE 1947
GIORGIO PASTINA...LES AVENTURES DE GUILLAUME TELL 1948
GUISEPPE AMATO ...YVONNE LA NUIT 1949
GIANNI FRANCIOLINI ...LA MARIEE NE PEUT ATTENDRE 1949
VITTORIO COTTAFAVI... LA FIAMMA CHE NON SI SPEGNE 1949


ERNST MARISCHKA ...PASSIONE SECONDO S MATTEO 1949
A BLASETTI ...FABIOLA 1949
GEZA RADVANYI... FEMMES SANS NOM 1950
CLAUDIO GORA... LE CIEL EST ROUGE 1950
MICHELANGELO ANTONIONI... CHRONIQUE D'UN AMOUR 1950
ROBERTO MONTERO... LA SCOLGLIERA DEL PECCATO 1950
CURZIO MALAPARTE... LE CHRIST INTERDIT 1950
GIORGIO BIANCHI... IL CAIMANO DEL PIAVE 1950
FLAVIO CALZAVERA... SIGILLO ROSSO 1950
PRIMO ZEGLIO... NERON TYRAN DE ROME 1950
G PASTINA ...CAMERERIA BELLA PRESENZA OFFRESI 1951
JULIEN DUVIVIER ...LE PETIT MONDE DE DON CAMILLO 1951


MARIO SOLDATI ...OK NERONE 1951
AUGUSTO GENINA ...HISTOIRES INTERDITES 1951
MARIO CAMERINI... UNE FEMME POUR UNE NUIT 1952
PIETRO FRANCISCI ...LA REINE DE SABA 1952
MICHELANGELO ANTONIONI... LA DAME SANS CAMELIAS 1952
JULIEN DUVIVIER ...LE RETOUR DE DON CAMILLO 1952

RAYMOND BERNARD ...LA DAME AUX CAMELIAS 1952
VITTORIO DE SICA ...STAZIONE TERMINI 1953
AUGUSTO GENINA ...UNE FILLE APPELEE MADELEINE 1953
FERNANDO CERCHIO ...ADDIO MIA BELLA SIGNORA 1953
ANDRE HUNEBELLE... LES 3 MOUSQUETAIRES 1953
SACHA GUITRY ...SI VERSAILLES M'ETAIT CONTE 1953
VITTORIO COTTAFAVI FEMMES... LIBRES FEMMES LIBRES 1954
GIULIO MORELLI... LA CAVALLINA STOMA 1954
GIORGIO PASTINA... IL CARDINALE LAMBERTINI 1954


MARIO PISU... LA GRANDE AVENTURA 1954
AUGUSTO GENINA... FROU FROU 1955
GIORGIO BIANCHI ...IL N'Y APLUS DE GRAND AMOUR 1955
CARMINE GALLONE ...LA GRANDE BAGARRE DE DON CAMILLO 1955
MAURO BOLOGNINI... LES AMOUREUX 1955
DOMENICO PAOLELLA... IL CORAGGIO 1955


MAURO BOLOGNINI... GUARDIA GUARDIA SCELTA BRIGADIERE E MARESCIALLO 1956
RICCARDO FREDA ...LE CHATEAU DES AMANTS MAUDITS 1956
LEONARDO DI MITRI ...MOGLIE E BUCI 1956
FERNANDO CERCHIO... LE FILS DU CHEIK 1956
A BLASETTI ...AMORE E CHIACCHIERE 1957
MARIO COSTA ...RAGAZZE NELLE NUVOLE 1957
RICCARDO FREDA ...GUET APENS A TANGER 1957
EDUARDO MANZANOS... LAS AEROGUAPAS 1957
LIONELLO DE FELICE ...EL PASADO TE ACUSA 1958
ANDRE MICHEL... SANS FAMILLE... 1958


GUIDO BRIGNONE ...SOUS LE SIGNE DE ROME 1958
HENRI VERNEUIL ...LE GRAND CHEF 1959

 
HENRY KOSTER ...LA MAJA NUE 1959

GIORGIO BIANCHI ...BREVI AMORI A PALMA DI MAJORCA 1959
FLORESTANO VANCINI ...LA LUNGA NOTTE DEL 43 1960
GIORGIO BIANCHI... FEMMINE DI LUSSO 1960
WILLIAM DIETERLE ...LES MYSTERES D'ANKOR 1960


RALPH HABIB ...RPZ APPELLE BERLIN 1960
GIORGIO BIANCHI ...LES OLYMPIADES DES MARIS 1960
P FRANCISCI ...LA CHARGE DE SYRACUSE 1961

RENE CLEMENT ...QUELLE JOIE DE VIVRE 1961


N MALASOMMA... LE REVOLTE DES ESCLAVES 1961
LUIGI ZAMPA ...LES ANNES RUGISSANTES 1961
CARMINE GALLONE... DON CAMILLO MONSEIGNEUR 1961
FILIPPO RATT... LA FURIE DES SS 1961
DOMENICO GRAZIANO ...UN FIGLIO D'OGGI 1961


GERARD OURY... LE CRIME NE PAIE PAS 1961
GIORGIO BIANCHI ...AVANTI LA MUSICA 1962
SERGIO CORBUCCI... LE JOUR LE PLUS COURT 1962
MARCELLO ANDREI ...LA SMANIA ADDOSSO 1962
PIERRE CHEVALIER ...LE BON ROI DAGOBERT 1963
SERGIO CORBUCCI ...GLI ONOREVOLI 1963
PETER GLENVILLE ...BECKET 1964

C MASTROCINQUE ...UN COEUR PLEIN ET LES POCHES VIDES 1964
LUIGI COMENCINI ...DON CAMILLO EN RUSSIE 1965

MARIO LANDI ...MAIGRET A PIGALLE 1967
GUISEPPE ROLANDO ...UCCIDERE IN SILENZIO 1972
PINO TOSINI... I RACCONTI ROMANI 1972
PINO TOSINI... FRATELLO LADRO 1972

GINO CERVI

GINO CERVI

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :