" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GREASE

 

 USA. 1978

RÉALISATEUR : Randal Kleiser. SCÉNARIO : Bronte Woodward, adapté par Allan Carr d'après la comédie musicale de Jim Jacobs et Waren Casey.

SUPERVISION MUSICALE : Bill Oakes.

AVEC

John Travolta     ... Danny Zuko
Olivia Newton-John ..Sandy Olsen
Stockard Channing     ... Betty Rizzo
Jeff Conaway     ... Kenickie
Barry Pearl     ... Doody
Michael Tucci     ... Sonny
Kelly Ward     ...Putzie
Didi Conn     ... Frenchy
Jamie Donnelly     ... Jan
Dinah Manoff     ... Marty Maraschino
Eve Arden     ...
Frankie Avalon     
Joan Blondell     
Edd Byrnes     
Sid Caesar

 A la rentrée des classes, Danny et Sandy, qui ont vécu un grand amour de vacances, se separent. Danny redevient le chef des « T-Birds • (blouson de cuir, jeans moulants, etc.) que son clan presse de raconter ses conquêtes. Sandy devient membre des « Pink Ladies ». Un jour ils se retrouvent, au Collège de Rydell High, mais Danny joue son rôle de « macho », et Sandy se retourne alors vers le sportif vedette de l'école. Il tentera pourtant de la reconquérir, après un concours national de danse au collège. Tout se terminera par une réconciliation lors de la fête de fin d'année...

 Adapté d'une comédie musicale à grand succès de Broadway, Grease a connu également un immense succès auprès des adolescents en France et à l'étranger (5 328 000 entrées en France). Il s'agit donc d'un phénomène sociologique (plus important encore que celui de La fièvre du samedi soir) avant tout, puisque les qualités purement cinématographiques du film ne justifient en aucun cas un tel succès. La mise en scène est faible, la réalisation lente et sans grand rythme et les acteurs cabotinent plus qu'ils ne jouent.

Mais le film joue résolument la carte rétro : le rock laisse la place au disco, retour de la bluette en quelques 26 chansons. Les problèmes ou préoccupations (écologie, guerre, crise économique) un temps évoqués par le cinéma américain sont joyeusement oubliés, et ne restent plus que, dans le cadre de collèges (et non plus d'universités), les rivalités sportives ou amoureuses, les fêtes-kermesses ou concours de danses, etc. Ce refus des réalités extérieures semble diriger la génération de l'époque...

GREASE
Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :