" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nagisa Oshima  né en Mars 31, 1932, Kyoto est un réalisateur et scénariste japonais décédé le 15 janvier 2013.

Après avoir obtenu son diplôme à l'Université de Kyoto Oshima (histoire politique ),il est ensuite devenu un critique de cinéma et plus tard rédacteur en chef du magazine de film Eiga Hihyo  , puis   a été embauché par la société de production Shochiku Ltd et rapidement  à dirigé ses propres films et son  premier long métrage "Une Ville d'amour et d'espoir" en 1959. Il a été particulièrement influencé par Jean-Luc Godard .
La carrière cinématographique d'Oshima  ( et son influence ) s'est développée très rapidement,avec les premiers films "Contes cruels de la jeunesse ", "Enterrement du soleil" et "Nuit et brouillard sur le  Japon") tous en 1960. En raison de la controverse politique entourant ce dernier film, Oshima quitte la Shochiku et  a réalisé
LE PIEGE (1961), à propos de la relation entre un village de guerre japonais et un soldat  afro-américain capturé. Avec ce film, il  a introduit une exploration thématique du fanatisme et de la xénophobie, des thèmes qui seraient abordés plus en détail dans ses autres films..

Oshima a produit une série de documentaires; notamment
Yunbogi no nikkide 1965 , fondée sur un examen des conditions de vie des enfants de la rue à Séoul. Il y aura Carnets secrets des Ninja (1967), Ninja Bugei-cho (1967), Journal d'un voleur de Shinjuku .

Oshima est surtout connu pour L'Empire des sens ( 1976), un film basé sur une histoire vraie d'obsession sexuelle fatale dans les années 1930 au Japon.Film aux scènes de sexe 
non simulées et censuré  au  Japon.

Il y aura ensuite , l'Empire de la Passion , avec  une approche plus sobre de  la représentation des passions sexuelles des deux amants poussés à assassiner, et le film a remporté le prix 1978 du Festival de Cannes pour le meilleur réalisateur.

En 1983, Oshima a eu un succès critique d'un film en partie en anglais, Merry Christmas Mr. Lawrence ( connu sous le nom de
Furyo dans  plusieurs pays), qui se déroule dans un camp de prisonniers de guerre, avec la  rockstar David Bowie et Ryuichi Sakamoto musicien électronique.

Max, Mon Amour (1986), écrit avec Luis Buñuel fréquent collaborateur de Jean-Claude Carrière, est une comédie sur la femme d'un diplomate (Charlotte Rampling) dont les amours avec un chimpanzé entraîne un ménage à trois

Pour une grande partie des années 1980 et 1990, il a  été e président de la Directors Guild of Japan.

En 1996, Oshima a eu un accident vasculaire cérébral, mais il revient à la réalisation en 1999 avec le film d'époque Taboo (Gohatto) l' acteur Takeshi Kitano .



 Citons parmi ses autres films  :Mort par pendaison (1968), un film étonnant, violent et  humoristique : un  jeune coréen est pendu pour le viol et assassinat de deux jeunes filles japonaises, mais son corps refuse de mourir.Film sur  sur la peine de mort.

Journal d'un voleur de Shinjuku,  film assimilant la libération sexuelle à la révolution

La cérémonie (1971) fut le film le plus ambitieux d'Oshima : l'histoire du Japon depuis la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours, représentée par une famille nombreuse et influente. Chaque étape est marquée par une cérémonie spécifique, comme un anniversaire, un mariage ou un enterrement.






1959 LE SOLEIL DE DEMAIN (SHORT)
1959 UNE VILLE D'AMOUR ET D'ESPOIR
1960 NUIT ET BROUILLARD SUR LE JAPON  
1960 L'ENTERREMENT DU SOLEIL  
1960 CONTES CRUELS DE LA JEUNESSE  
1961 LE PIEGE
1962 LE REVOLTE
1964 PARCE QUE JE T'AIME (TV MOVIE)  
1964 WATASHI-WA BERETTO  
1964 PREMIERE AVENTURE D'UN PETIT ENFANT
1965 LES PLAISIRS DE LA CHAIR
1966 L'OBSEDE EN PLEIN JOUR
1967 ÉTE JAPONAIS: DOUBLE SUICIDE  
1967 TRAITE SUR LES CHANSONS PAILLARDES JAPONAISES  
1967 CARNETS SECRETS DES NINJA
1968 LE RETOUR DES TROIS IVROGNES  
1968 LA MORT PAR PENDAISON
1969 JOURNAL D'UN VOLEUR DE SHINJUKU  
1969 LE PETIT GARÇON
1970 IL EST MORT APRES LA GUERRE
1971 LA CEREMONIE
1972 UNE PETITE SOEUR POUR L'ETE
1976 L'EMPIRE DES SENS 


1978 L'EMPIRE DE LA PASSION

 


1983 FURYO 


1986 MAX MON AMOUR (AS NAGHISA OSHIMA)
1999 TABOU (GOHATTO)

NAGISA ÔSHIMA réalisateur

NAGISA ÔSHIMA réalisateur

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :