PAUL COX

Publié le par cinestranger

PAUL COX  père du cinéma indépendant en Australie,  né le 16/04/1940 à Venlo , Pays-Bas est décédé le 18/06/2016. D'une famille de 6 enfants, il a vécu l'invasion nazie. Âgé de quatre ans, il a vu des soldats allemands envahissant la maison de famille à la recherche de son oncle. Plus tard, la famille a été évacuée et il a été témoin des civils qui meurent  par  les bombardements et la famine. L'après guerre sera encore douloureux. Encore enfant, un enseignant a refusé de croire qu'il avait écrit un essai sur le naufrage du Titanic, car il était trop bien écrit . Il a été enfant de chœur .

Le père de Cox exploitait une société de production de film avec son oncle. Cox a  parfois aidé son père . Adolescent, lors d'un voyage à Paris  avec sa mère, Cox a emprunté l'une des caméras de son père et découvre rapidement ce qu'il peut en tirer....Ce sera le début de son métier futur. Il y aura alors plus tard la réalisation de films pour le cinéma.

Vivant en Australie depuis plus de quatre décennies, à Melbourne Paul Cox sera   l'un des cinéastes australiens les plus distingués au niveau international malgré des avec des budgets limités, Il était très influencé par des cinéastes européens, dont Ingmar Bergman, Sergueï Paradjanov, Jacques Tati, René Clément, Luis Buñuel et Andrei Tarkovsky. Il a traité l'amour, la luxure, la religion , le vieillissement et la mortalité, la corruption de la société et la superficialité, l'infidélité, et la recherche de la beauté. Les protagonistes de Cox ne sont jamais des héros. Au contraire, ils sont des individus imparfaits ..

 

Lonely Hearts 1982  qui a exploré la vie d'un homme d'âge moyen en quête d'amour à travers une agence de rencontres .Le film a remporté le prix AFI pour le meilleur film et a été nominé dans quatre autres catégories.

 

Man of Flowers, qui a été coécrit par Bob Ellis, a été projeté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 1984.

Son film suivant, MY FIRST WIFE, également coécrit avec Ellis, était un portrait de la dissolution du mariage et a permis à Paul de gagner un prix du  meilleur réalisateur .

 

En 1999, Cox a collaboré avec Wenham à Molokai: L'histoire du Père Damien, un film biographique du Père Damien, un prêtre belge travaillant pour lutter contre  la lèpre  sur l'île hawaïenne de Molokai .

Son film 2000, Innocence, avec Bud Tingwell et Julia Blake, a été acclamé par la critique pour son portrait poignant de deux amants séparés qui se rencontrent par hasard encore des décennies plus tard et cela  ravive leur romance. Il a remporté pas moins de 12 prix, la plupart du temps à l'étranger, y compris le choix du prix du public pour le meilleur film aux festivals de films de Montréal et Toronto.

Son dernier film en 2015, Force du destin, mettant en vedette David Wenham, est vaguement basé sur la vie du réalisateur lui-même atteint d'un cancer du fois, il subira une transplantation....
Il a également réalisé des films pour enfants, 10 documentaires et 12 courts métrages.

1972 THE JOURNEY
1976 ILLUMINATIONS
1978 INSIDE LOOKING OUT
1979 KOSTAS
1982 LONELY HEARTS
1983 MAN OF FLOWERS


1984 MY FIRST WIFE
1986 CACTUS
1986 HANDLE WITH CARE (TV)
1987 VINCENT - LA VIE ET LA MORT DE VINCENT VAN GOGH
1988 THE GIFT (TV)
1989 ISLAND
1990 GOLDEN BRAID
1991 A WOMAN'S TALE
1992 THE NUN AND THE BANDIT
1994 EXILE
1996 LUST AND REVENGE
2000 INNOCENCE
2001 THE DIARIES OF VASLAV NIJINSKY
2004 HUMAN TOUCH


2008 SALVATION
2015 FORCE OF DESTINY

 

PAUL COX

PAUL COX

Publié dans REALISATEUR

Commenter cet article