VOR DER MORGENRÖTE - STEFAN ZWEIG IN AMERIKA

Publié le par cinestranger

STEFAN ZWEIG, ADIEU L'EUROPE (2016)

titre original VOR DER MORGENRÖTE - STEFAN ZWEIG IN AMERIKA

adaptation du roman israélien best-seller «Love Life»

sortie en France le 10/008/2015

réalisé par :Maria Schrader

avec
Barbara Sukowa ...     Friderike Zweig
     Tómas Lemarquis ...     Lefèvre
     Lenn Kudrjawizki ...     Samuel Malamud
     Josef Hader ...     Stefan Zweig
     Charly Hübner ...     Emil Ludwig
     Harvey Friedman
     André Szymanski ...     Joseph Brainin
     Ivan Shvedoff ...     Halpern Leivick
     Nahuel Pérez Biscayart ...     Vitor D'Almeida
     Valerie Pachner ...     Alix Störk
     Matthias Brandt ...     Ernst Feder
     Nicolau Breyner ...     Leopold Stern
     Naomi Krauss ...     Erna Feder
     Maria Vieira ...     Ana de Oliveira
     Vincent Nemeth ...     Louis Piérard

Drame historique

Stefan Zweig était un écrivain autrichien de renommée mondiale qui  a fui au Brésil   lors de la montée du nazisme  pour une nouvelle vie.

 

Il était  l'écrivain de langue allemande le plus traduit de son temps aux côtés de Thomas Mann mais il sentit sa vie menacée en Europe avec la montée d'Adolf Hitler dans les années 1930. Les nazis ont interdit très tôt les œuvres de Zweig .

Sur les quais de Marseille avec des milliers de personnes fuient la guerre et de la persécution,

Stefan partira d'abord pour Londres en 1934, et après une escale aux Etats-Unis arrivera  au Brésil en 1940. Il était marié, sa seconde femme Lotte est jouée  par Aenne Schwarz.

La  réalisatrice  Maria Schrader et son co-scénariste Jan Schomburg ont  commencé à travailler sur leur scénario sur la vie de l'auteur autrichien exilé Stefan Zweig  en 2011.Le film est divisé en plusieurs chapitres de différents points de sa vie qui ont lieu au Brésil, en Argentine et aux Etats-Unis - et montrent un homme vivant entre l'espoir et le désespoir, entre gratitude pour son acceptation dans son nouveau lieu de vie  qui ne pourra   jamais remplacer son premier. Et il ne voudra jamais mal parler de son pays : à Buenos Aires lors d'une conférence littéraire internationale par PEN International, Zweig - l'invité d'honneur - est sollicité par de nombreux participants à fournir une forte condamnation claire du régime hitlérien. "Je ne vais pas parler contre l'Allemagne», dit-il.

Zweig a échappé à la guerre et a été toujours hanté par elle. L'horreur de la perte de sa patrie, cependant, a continué à le tourmenter pour le reste de sa vie.

Tout se terminera en 1942, quand il choisit le suicide avec sa femme Lotte .

 

La prise de vue de la caméra est élégante .Le prologue est un exemple de l'art dramatique, avec  l' exil et une  profondeur scénique.

 

 

 

 

 

STEFAN ZWEIG, ADIEU L'EUROPE

STEFAN ZWEIG, ADIEU L'EUROPE

Publié dans FILMS 2016

Commenter cet article