" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE PERE TRANQUILLE 1946
Réalisation ......................................... René CLÉMENT
Monsieur Martin   ................................... NOËL-NOËL
Monique Martin  .................................... Nadine ALARI
Jourdan   ........................................... Marcel DIEUDONNÉ
Simon ............................................. Paul FRANK EUR
Pierre Martin ....................................... José ARTUR
Madame Martin   .................................... Claire OLIVIER
Peltier ............................................. Jean VARAS
Lieutenant Fleischer ................................ Howard VERNON
Le père Charles  .................................... Charles LEMONTIER
Charrat ............................................ Marcel DELAITRE
La vie d'une famille française pendant l'occupation.

Monsieur Martin, heureux et paisible, Agent d'assurance d'âge moyen, habite Moissan, petite ville des Charentes où il vit entouré de sa femme et de ses enfants Monique et Pierre. Il mène une vie terne.
Si paisible même, qu'en cette époque troublée de l'Occupation, ses voisins qui l'aiment bien l'ont surnommé « le père tranquille». Il passe une grande partie de son temps à s'occuper de sa fabuleuse collection d'herbes, que même les soldats allemands admirent.  En réalité, sous son allure modeste, l'efficace Monsieur Martin s'active en secret  : il est le chef de la cellule locale de la Résistance.
Son fils Pierre ne dissimule pas son ardeur et voudrait bien rejoindre le maquis, tant la passivité souriante de son père l'agace.
En revanche, Monique a pu lire les signes et déduit que son père est un membre actif de la résistance.
Un jour   elle lui propose franchement de l'aider. Cependant les Allemands deviennent méfiants, et, insensiblement, observent « le père tranquille ». Les Alliés décident un bombardement sur le dépôt d'essence de la petite ville et Monsieur Martin en a connaissance. Il sait qu'il va falloir sacrifier ses chères fleurs, les serres étant trop proches de la cible. Pour éviter une hécatombe. Martin réunit aussi ses voisins afin de célébrer, soi-disant, les fiançailles de sa fille. Or, Monique et le jeune Peltier s'aiment vraiment et la fête scelle une union future.
Peu après la Gestapo arrête Monsieur Martin ; la Libération est heureusement proche, le maquis délivre « le père tranquille » qui peut révéler alors son double jeu.

Lorsqu'il rencontre le légendaire Jacques Tati en 1934, les portes de l'industrie cinématographique sont soudainement ouvertes pour le futur metteur en scène René Clément. Celui-ci commença sa carrière proprement dite avec La Bataille du rail, un semi-documentaire sur l'un des thèmes préférés de Clément - la résistance de la Seconde Guerre mondiale. Ce film a remporté le Prix International du Jury au Festival de Cannes en 1946. En avril de cette même année, Clément - Le Père tranquille, autre pièce de la guerre, a publié un autre film remarquable basé sur une histoire vraie qui a eu lieu dans le département de la Moselle de France.
En fait, Clément n'était que le directeur technique de ce film; Il a laissé l'écriture et le tournage au véritable auteur du film, l'acteur Noël-Noël, qui a même conçu l'affiche originale du film. Dans le film, Noël-Noël joue, avec une grande sincérité, une des meilleures parties de sa carrière - un père tranquille qui mène une double vie comme chef de la résistance. Le casting crédible incluent des artistes talentueux comme Nadine Alari, Claire Olivier, José Arthur, Paul Frankeur, Howard Vernon .
Filmé juste après la guerre, Le Père tranquille est un film très patriotique, avec une ambiance proche de la tradition poétique réaliste des années 1930. Le film a été critiqué pour son ton optimiste.
LE PERE TRANQUILLE

LE PERE TRANQUILLE

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :