POIGNE DE FER ET SEDUCTION

Publié le par cinestranger

POIGNE DE FER ET SEDUCTION  

titre original THE PROTECTORS

avec
ROBERT VAUGHN ...      HARRY RULE
NYREE DAWN PORTER ...      CONTESSA CAROLINE DI CONTINI
TONY ANHOLT ...      PAUL BUCHET

 




Un  des meilleurs détectives privés du monde assisté par un enquêteur et la belle Contessa di Contini, autrefois l'aristocrate britannique Lady Caroline.
Harry Rule, la Contessa di Contini et Paul Buchet seront donc trois experts indépendants qui dirigent une agence internationale de lutte contre le crime. Basée à Londres, Harry était le chef du groupe. La Contessa a vécu en Italie et, quand elle n'a pas travaillé avec Harry, a dirigé sa propre agence de détective qui s'est spécialisée dans les fraudes d'art et la récupération des  objets  volés. 
Leurs aventures allaient du simple enlèvement à des cas compliqués d'intrigue internationale. Episodes d'une demi-heure.
 
Les acteurs prévus étaient  Paul Burke, Chuck Connors, Robert Culp, William Shatner et Ben Gazzara, entre autres. Mais  Lew Grade et Gerry Anderson ont préféré la  Star Robert Vaughn.
Pour son assistant , ce sera   l'acteur Tony Anholt pour jouer le rôle de Paul Buchet.
L'actrice Nyree Dawn Porter, qui avait obtenu  un succès dans la série classique de la BBC The Forsyte Saga. a été choisie.

La série comprendrait donc  Harry Rule, vivant dans un manoir quelque part à Londres et la Contessa Caroline di Contini (qui réside dans la villa de son mari défunt à Rome) avec le playboy parisien Buchet apparaissant de temps en temps.
Parmi les autres personnages des épisodes précédents, il y a  Chino (Anthony Chinn), le chauffeur expert en karaté de la Contesse et Suki (Yasuko Nagazami), la fille au pair .
Une mélodie émouvante intitulée «Avenues and Alleyways» 
The Protectors a été la série télévisée la plus réussie de Gerry Anderson  malgré une mésentente avec Robert Vaughn. Et une deuxième saison a été rapidement mis en service.

 

POIGNE DE FER ET SEDUCTION

POIGNE DE FER ET SEDUCTION

Publié dans Serie télé

Commenter cet article