JACQUES DUFILHO

Publié le par cinestranger

 

JACQUES DUFILHO  avait le  profil dur de paysan madré,  lèvres serrées,  crâne ras et petits yeux noirs et inquisiteurs, qui l'apparentaient tantôt à un pensionnaire du bagne de Cayenne, tantôt à un moine. Il a su exploiter cette tête  dans ce qu'elle avait de dureté impénétrable et menaçante ou de  sérénité  à travers ses rôles de paysans. Et pourtant , il était  aussi comique.
Dans la vie, il  était comédien mais aussi  agriculteur, et trouvait dans l'un l'indispensable complément de l'autre.  « Un être foncièrement marginal et poétique », dit de lui son ami

Né à Bègles (Gironde), le 19 février 1914, il appartenait à une famille dont aucun des membres ne s'était senti vocation à travailler la terre, encore moins à s'exhiber sur une scène. Son grand-père avait ouvert une pharmacie à La Nouvelle-Orléans, son père était directeur d'une usine de produits pharmaceutiques, et son frère avait choisi la médecine. Il fera un séjour  en 1932dans un monastère cistercien car il a  toujours associé le travail de la terre à la méditation, au silence et à la vie intérieure.
Il tâtera au théâtre  en amateur, quelque temps avant de rejoindre, en 1934, le 2e Hussard de Tarbes.
A la mort de son père, en 1938 , il est dans l'impossibilité d'acquérir sa propre ferme. Par une heureuse coïncidence, il croise alors, dans la pharmacie de sa sœur, une élève de Charles Dullin, dont il avait admiré le Louis XI dans « Le miracle des loups ». Il n'aura dès lors de cesse de le rejoindre à Paris, pour suivre son enseignement.
Jacques Dufilho sera plus qu'un élève enthousiaste : un disciple qui, jusqu'à sa dernière apparition sur scène, se sera demandé ce que son maître aurait pensé de lui. En 1939, il est engagé par André Barsacq pour jouer dans « Le médecin volant », dans le cadre des fêtes du cinquantenaire de la tour Eiffel. Puis il est retenu par Marcel Achard, dont la pièce    « Le corsaire » est portée au cinéma par Marc Allégret. Mais le déclenchement de la guerre laissera le film à jamais inachevé. Lui-même est mobilisé en juin 1940, avant d'être arrêté et interné, quinze jours plus tard, dans un camp proche de Nancy. Comme, à l'époque, on a besoin de chauffeurs de locomotives pour rapatrier les détenus, il sera libéré grâce à son permis obtenu huit ans plus tôt. A la Libération, il retourne chez Dullin, joue à ses côtés dans « Les frères Karamazov » (1946) et « L'archipel Le-noir » (1947), de Salacrou. Simultanément, il se met à la dure école du cabaret, celle qu'ont pratiquée les Noiret, les Serrault, les Devos, à « La Rose Rouge » et au « Milord l'Arsouille ».  Il chante des chansons polissonnes, fait de l'humour, mais avec une raideur compassée, que les cinéastes ne se priveront pas d'exploiter par la suite. Après un bref séjour au Canada, où il prend part à la formation d'une troupe de langue française, il rentre au pays, où le théâtre va se montrer particulièrement généreux à son égard, faisant de lui l'un des premiers acteurs de l'avant-garde, dans des pièces d'Audiberti (« Le mal court »), Dùrenmatt (« Le mariage de M. Mississippi ») et Pinter (« Le gardien »).
Il  incarne « L'avare », de Molière, les trente personnages des « Maxi-bules », de Marcel Aymé,  Il fera partie du  couple de vieux amants querelleurs avec Georges Wilson dans « L'escalier » (1985), de Charles Dyer.
Le cinéma,ce sera longtemps que de jouer  les utilités, drôles ou menaçantes, dans un répertoire proche de celui de Dominique Zardi, le prolifique petit chauve au flingue nerveux dans un demi-millier de comédies policières. De « Milord l'Arsouille » à « Mademoiselle Strip-Tease », et de « Zazie dans le métro » aux « Bidasses en folie » il marque sa présence.
Jean-Louis Trintignant, une fois derrière la caméra, saura s'en souvenir lorsqu'il aura à choisir l'interprète du boulanger tueur et taciturne dans « Une journée bien remplie ». Pour la première fois, en trente-deux ans de carrière au cinéma, Jacques Dufilho hérite d'un rôle digne de son talent. 
« Un mauvais fils », « Le crabe-tambour » et « C'est quoi la vie ? » demeureront des phares dans sa filmographie.
 Mais,Jacques Dufilho n'a pas renoncé à ses rêves de propriété terrienne. Il a acquis une ferme de 17 ha, mais aussi un château du XVe siècle, qu'il s'est fait un devoir patriotique de restaurer, du donjon aux soubassements. Une tâche démesurée, qui le lie financièrement et l'oblige à un cinéma alimentaire.
Heureusement , il y a le théâtre. II peut tout  jouer « Léopold le bien-aimé » ou «Je ne suis pas Rappaport », le soir, et, le lendemain, lire à la  radio un roman érotique de Virginie Despentes .


Jacques Dufilho est retourné par son décès à sa" terre" le 28 août 2005.
 
MARC ALLEGRET ...LE CORSAIRE ...1939
ANDRE ZWOBADA ...CROISIERES SIDERALES ...1941
PIERRE PRVERT ...ADIEU LEONARD ...1943
LOUIS DAQUIN ...PREMIER DE CORVEE ...1943
MAURICE GLEIZE ...LE BATEAU A SOUPE ...1946
GILBERT GIL ...BRIGADE CRIMINELLE ...1947
GUILLAUME RADOT ...LE DESTIN EXECRABLE DE GUILLEMETTE BABIN ...1947
CHRISTIAN STENGEL ...FIGURE DE PROUE ...1947
JEAN DEVAIVRE ...LA FERME DES 7 PECHES ...1948
JEAN FAUREZ ...HISTOIRES EXTRAORDINAIRES ...1948
RICHARD POTTIER ...CAROLINE CHEREI ...1950
MARCEL BLISTENE ...BIBI FRICOTIN ...1950
JEAN ANOUILH ...DEUX SOUS DE VIOLETTES ...1951
JEAN DEVAIVRE ...MA FEMME MA VACHE ET MOI ...1951
ANDRE BARSACQ ...LE RIDEAU ROUGE ...1952
MAX GLASS ...LE CHEMIN DE DAMAS ...1952
JEAN DEVAIVRE ...UN CAPRICE DE CAROLINE CHERIE ...1952
ROBERT DARENE ...LE CHEVALIER DE LA NUIT ...1953
ALBERT LEWIN ...SAADIA ...1953
GEORGES ROUQUIER ...SANG ET LUMIERE ...1953
ANDRE HUNEBELLE ...CADET ROUSSELLE ...1954
ANDRE HAGUET ...MILORD L'ARSOUILLE ...1955
LOUIS FELIX ...BON VOYAGE ...1955
PIERRE GASPARD HUIT ...PARIS CANEILLE ...1955
JEAN DELANNOY ...MARIE ANTOINETTE ...1955
HENRI DIAMANT BERGER ...MON CURE CHEZ LES PAUVRES ...1956
JEAN DELANNOY ...NOTRE DAME DE PARIS ...1956
ROGER PIERRE ET J M THIBAULT ...LA VIE EST BELLE ...1956
NORBERT CARBONNAUX ...COURTE TETE ...1956
ROGER RICHEBE ...QUE LES HOMMES SONT BETES ...1956
GENE KELLY ...LA ROUTE JOYEUSE ...1956
PIERRE BILLON ...JUSQU'AU DERNIER ...1956
HENRI GEORGES CLOUZOT ...LES ESPIONS ...1957
CHRISTIAN JAQUE ...NATHALIE ...1957
PIERRE FOUCAUD ...MADEMOISELLE STRIP TEASE ...1957
NORBERT CARBONNAUX ...LE TEMPS DES ŒUFS DURS ...1957
JACK PINOTEAU ...CHERI FAIS MOI PEUR ...1958
MAURICE DELBEZ ...ET TA SŒUR ...1958
ANDRE HUNEBELLE ...TAXI ROULOTTE ET CORRIDA ...1958
HENRI VERNEUIL ...MAXIME ...1958
ETIENNE PERIER ...BOBOSSE ...1958


CARLO RIM ...LE PETIT PROF ...1958
STENO ...FRIPOUILLARDS ET COMPAGNIE ...1958
CLAUDE BOISSOL ...JULIE LA ROUSSE ...1959
YVES ROBERT ...SIGNE ARSENE LUPIN ...1959
LOUIS GROSPIERRE ...LE TRAVAIL C'EST LA LIBERTE ...1959
ANDRE BERTHOMIEU ...PREMEDITION ...1959
LOUIS MALLE ...ZAZIE DANS LE METRO ...1960
JEAN CHARLES DUDRUMET ...DANS LA GUEULE DU LOUP ...1960
MAURICE DELBEZ ...DANS L'EAU QUI FAIT DES BULLES ...1960
VITTORIO COTTAFAVI ...LES VIERGES DE ROME ...1960
JEAN PIERRE MOCKY ...SNOBS ...1961
YVES ROBERT ...LA GUERRE DES BOUTONS ...1961
JACQUES BARATIER ...LA POUPEE ...1961
GEORGES LAUTNER ...LE MONOCLE NOIR ...1961
JEAN CHERASSE ...UN CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE ...1962
PIERRE CHEVALIER ...CLEMENTINE CHERIE ...1962
JEAN BOYER ...COUP DE BAMBOU ...1962
JACQUES BARATIER ...DRAGEES AU POIVRE ...1963
PIERRE CHEVALIER ...LE BON ROI DAGOBERT ...1963
PIERRE CHENAL ...L'ASSASSIN CONNAÎT LA MUSIQUE ...1963


ANDRE VERSINI ...VOIR VENISE ET CREVER ...1963
PAUL CAMMERMANS ...SPUIT ELF ...1964
JEAN PIERRE MOCKY ...LA CITE DE L'INDICIBLE PEUR ...1964
BERNHARD WICKI ...LA RNCUNE ...1964
JEAN LHOTE ...LA COMMUNALE ...1965
PETER USTINOV ...LADY L ...1965
BRUNO CORBUCCI ...JAMES TONT OPERAZIONNE U N O ...1965
YVES ALLEGRET ...JOHNNY BANCO ...1966
EMILE DEGELIN ...Y MANANA ...1966
JEAN LOUIS ROY ...L'INCONNU DE SHANDIGOR ...1967
WILLY ROZIER ...LES TETES BRULEES ...1967
JEAN PIERRE DECOURT ...LAGARDERE ...1967
MICHEL DEVILLE ...BENJAMIN OU LES MEMOIRES D'UN PUCEAU ...1967
RINALDO BASSI ...UN MERVEILLEUX PARFUM D'OSEILLE ...1969


MICHEL AUDIARD ...UNE VEUVE EN OR ...1969
PIERRE MONDY ...APPELEZ MOI MATHILDE ...1969
GERARD PIRES ...FANTASIA CHEZ LES PLOUCS ...1970
CLAUDE MAKOWSKI ...AU VERRE DE L'AMITIE ...1970
CLAUDE ZIDI ...LES BIDASSES EN FOLIE ...1971
JEAN PIERRE MOCKY ...CHUT ...1972
JEAN LOUIS TRINTIGNANT ...UNE JOUNEE BIEN REMPLIE ...1972
CHRISTIAN CAZA ...LA GARNDE NOUBA ...1972
MARIO RUSPOLI ...LA CHAVALANTHROPE ...1972
FRANCISCO BETRIU ...CORAZON SOLITARIO ...1973
MINO GUERRINI ...SI SI MON COLONEL ...1973
GILLES CARLE ...LES CORPS CELESTES ...1973
MINO GUERRINI ...VIVE LA CLASSE ...1974
MINO GUERRINI ...PROFESSORE VENGA ACCOMAPGNATO DAI SUOI GENITORI ...1974
MARCO VICARIO ...L'EROTOMANE ...1974
ANDREA BIANCHI ...BASTA CON LA GEURRA FACCIAMO L'AMORE ...1974
BITTO ALBERTINI ...CARSH CHE BOTTE ...1974
PHILIPPE CLAIR ...LA BRIGADE EN FOLIE ...1974


ROBIN DAVIS ...CE CHER VICTOR ...1974


MINO GUERRINI ...BUTTIGLIONE DIVENTA CAPO DEL SERVIZIO SEGRETO ...1975
PASQUALE FESTA CAMPANILE ...LA GRANDE BAGARRE ...1975
PASQUALE FESTA CAMPANILE ...DIMMI CHE TUTTO PER ME ...1976
JOE D'AMATO ...VOTO DI CASTITA ...1976
SILVIO AMADIO ...IL MEDICO E LA STUDENTESSA ...1976
JEAN JACQUES ANNAUD ...LA VICTOIRE EN CHANTANT ...1976


PIERRE SCHONDORFFER ...LE CRABE TAMBOUR ...1977
MINO GUERRINI ...YA YA MON COLONEL ...1978
WERNER HERZOG ...NOSFERATU FANTOME DE LA NUIT ...1978
GRAND JOUAN ...RUE DU PIED DE GRUE ...1979
CLAUDE CHABROL ...LE CHEVAL D'ORGUEIL ...1980
CLAUDE SAUTET ...UN MAUVAIS FILS ...1980
JEAN PIERRE MOCKY ...Y A T'IL UN FRANCAIS DANS LA SALLE ...1982
PATRICE ROLET ...LA FIEVRE MONTE A CASTELNAU ...1984
AHMED RACHEDI ...TAHOUMET AL SAYED FABRE ...1986
RENE FERET ...L'HOMME QUI N'ETAIT PAS LA ...1986
SERGE KORBER ...A NOTRE REGRETTABLE EPOUX ...1987


CHANTAL MYTTENAERE ...LE MOULIN DE DODE ...1987
IRADJ AZIMI ...LE RADEAU DE LA MEDUSE ...1987
MOSHE MIZRAHI ...MANGECLOUS ...1988
GEORGES WILSON ...LA VOUIVRE ...1988
JEROME FOULEUR ...LES ENFANTS DU NAUFRAGEUR ...1991
JEAN MARBOEUF ...PETAIN ...1992
FABIO CARPI ...HOMERE PORTRAIT DE L'ARTISTE DANS SES VIEUX JOURS ...1996
JEAN BECKER ...LES ENFANTS DU MARAIS ...1998
FRANCOIS DUPEYRON ...C'EST QUOI LA VIE ...1998


PIERRE SCHONDORFFER ...LA HAUT UN ROI AU DESSUS DES NUAGES ...2003

 
JACQUES DUFILHO

JACQUES DUFILHO

Publié dans ACTEURS

Commenter cet article