LES DAMNES

Publié le par cinestranger

LES DAMNES
titre original La caduta degli dei
 
Film italien de Luchino VISCONTI 1969
Avec
Dirk BOGARDE (Friedrich Bruckmann),

 
Ingrid THULIN (la baronne Sophie von Essenbeck)
Helmut BERGER (Martin von Essenbeck),

 
Renaud VERLEY (Gunther von Essenbeck),
Charlotte RAMPLING (Elisabeth Thallman),

 
Helmut GRIEM (Aschenbach), Umberto ORSINI (Herbert Thallman), Albrecht SCHOEHALS (Joachim von Essenbeck), René KOLLDEHOFF (Konstantin von Essenbeck)



Le film raconte la saga de la famille Essenbeck, les propriétaires de grandes aciéries, à la veille de la saisie du pouvoir nazi en Allemagne.
 

Les membres d'une  famille sont réunis. Il y a des partisans et des adversaires d'Hitler. Le patriarche  industriel Joachim von Essenbeck les a réunis  pour fêter son anniversaire en famille. Brusquement, la soirée est interrompue par l'annonce de l'arrivée des nazis au pouvoir.


Parmi les invités à la soirée, il y a :
- Konstantin SA (René Koldehoff)  qui sera nommé par Joachim vice président pour apaiser les nazis. Il  pense détourner les aciéries à des fins militaires, pour soutenir les SA. Mais il sera assassiné.

- Martin (Helmut Berger) qui   héritera à la mort de Joachim  de la majorité des actions de l'acier et sous la pression de sa mère, s'opposera  à Konstantin et nommera un nouveau directeur général de l'entreprise, Friedrich. Martin  est impliqué dans le suicide ( par pendaison ) d'une jeune fille juive qu'il a violée. Konstantin le fera chanter mais il sera tué par Martin lors de la "nuit des longs couteaux"
- Friedrich Bruckmann ( Dirk BOGARDE ) qui  est l' amant de la baronne Sophie (la fille de Joachim). Il  décide de se ranger aux côtés d'Hitler, espérant ainsi prendre possession de la fortune familiale.

- L'oncle Herbert Thallman refuse de soutenir le reich et  va préparer sa fuite, inquiet pour sa femme Elisabeth, et pour ses deux petites filles.
 - Joachim le patriarche qui compte que son usine travaillera pour l'armement nazi. Il sera assassiné.

A la mort de Konstantin et Joachim,   Friedrich et Sophie auront  tout le pouvoir, mais Aschenbach et  Martin, envahi par "la haine", les obligeront  à se suicider.


 Visconti  a tourné trois films  connus comme la «trilogie allemande» («Les Damnés", "Mort à Venise" et "Ludwig") qui se révèlent  tous les trois appartenir à des chefs-d'œuvre.



Le premier film de la trilogie est donc "Les Damnés", une sorte de version moderne de «Macbeth», sur  l'effondrement d'une grande famille d'industriels allemands, qui va de pair avec les nazis et qui est presque détruite par les contradictions violentes causées par cette décision.
Les trois films représentent trois époques importantes dans l'histoire de l'Allemagne: au XIXe siècle avec la fondation de la «Reich» (Ludwig), la période de début du XXe siècle avec la Première Guerre mondiale (Mort à Venise) et le nazisme (Les damnés) : périodes de grande ruptures historiques et culturelles qui ont laissé des cicatrices profondes et douloureuses dans la psychologie des  personnages. 
Ce drame est situé dans l’Allemagne des années 30, entre l’incendie du Reichstag et la Nuit des Longs Couteaux. 
Helmut Berger tenait là son premier rôle important. De sa parodie de Marlène Dietrich à la confrontation avec sa mère, son charisme d’ange noir irradie le film.
 
Dirk Bogarde est  sublime comme à son habitude.

Ce film est digne d'une  tragédie grecque et Visconti a su réaliser  une œuvre  de grandeur épique et d'une extraordinaire élégance .
 
LES DAMNES

LES DAMNES

Publié dans FILMS ANCIENS

Commenter cet article