LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES

Publié le par cinestranger

 

 

LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES

The Big Carnival.

réalisé par BILLY WILDER

USA. 1951.

Avec

Charles Tatum .................................. Kirk DOUGLAS
Lorraine ....................................... Jan STERLING
Herbie Cook ................................... Bob ARTHUR
Jacob Q. Boot .................................. Porter HALL
Mr Federber ................................... Frank CADY
Leo Minosa .................................... Richard BENEDICT
Shérif  ......................................... Rav TEAL
McCardle ...................................... Lewis MARTIN
Papa Minosa ................................... John BERKES

 

 Un journaliste congédié, Tatum, pour se faire un nom, décide d'exploiter un fait divers à sensation. A la suite de l'écroulement d'une galerie de mine, un homme, Léo Minosa, est emmuré, et on ne peut communiquer avec lui que par une étroite fissure. A la suite d'un chantage. Tatum obtient du shériff l'exclusivité de l'accès à la grotte. Il est donc le seul à pouvoir publier des articles retentissants qui lui valent le succès. Pour prolonger son reportage, il fait adopter pour le sauvetage la méthode la plus longue. Les curieux affluent, et, autour des opérations, c'est une véritable foire qui s'installe. Léo agonise, et Tatum qui comprend son crime, fait l'impossible pour le sauver. Il est trop tard, l'homme meurt. Tatum veut alors crier son crime devant le public rassemblé, mais la foraine Minosa, la femme de Léo, une créature égoïste et insensible, le blesse mortellement, dans un mouvement de colère.

 

 Le film est d'abord la condamnation d'un système, celui qui permet, par le jeu de la presse à sensation, de tuer froidement un homme. Il faut donc le considérer pour ce qu'il est : une féroce démolition des mœurs américaines, une autocritique dont seuls les Américains sont capables dans leurs bons jours.


La réalisation de Billy Wilder est à la hauteur du scénario.

 

Le premier titre américain était ACE IN THE HOLE (un atout dans la manche, littéralement). Mais à la suite de l'accueil plus que réservé et même glacial de la presse et de la critique devant ce portrait d'un journaliste dénué de tout scrupule, la Paramount changea le titre en THE BIG CARNIVAL.

 

KIRK DOUGLAS a écrit :

Je pris un grand plaisir à travailler avec Billy ,un grand metteur en scène, un grand écrivain et un
conteur. Il disait toujours des choses étonnantes, souvent la vérité par le biais de la plaisanterie. 

Je trouvais mon personnage  trop dur, trop entier. « Billy, tu ne trouves pas que je devrais adoucir un peu les angles, faire un peu plus de charme pour rendre le personnage plus proche, pour que le public puisse s'y intéresser? » Mais il me répondit: « Vas-y à fond la caisse. Complètement. » Ce que je fis.
Dans ce film, il y a une scène au cours de laquelle j'attrape lu petite étole en fourrure de Jan Sterling, et la lui enroule autour du cou, fou de rage à cause de la façon dont elle traite son mari.La réalité, c'est contre moi que j'enrage, car je le traite plus mal encore, je me maintiens au fond d'une galerie de mine simplement pour avoir un bon reportage. Avant de tourner la scène, je lui dit  : « Jan, si je serre trop fort, montre-le-moi. » Je jouai donc "la scène, l'étranglant avec son étole tout en disant mon texte. Sou dain, je vis son visage virer au bleu. Je lâchai prise et elle tomba sur le sol. Je la relevai, la giflai, lui apportai de l'eau.
" Jan, ça va? »
elle suffoquait encore.
>• Mais enfin, Jan, si je serrais trop fort, pourquoi est-ce que tu ne me  l'as pas dit ?
Pouvais pas... croassa-t-elle. Tu m'étranglais. »

LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES

LE GOUFFRE AUX CHIMÈRES

Publié dans FILMS ANCIENS

Commenter cet article