QUELQUES PAS DANS LA VIE

Publié le par cinestranger

QUELQUES PAS DANS LA VIE

Réalisateur : Alessandro Blasetti
Sortie à Paris :. 2 novembre 1955
 


Le Baiser
(Il Bacio) Scénario : André-Paul Puget, d'après une histoire d'Achille Camponile, avec François Périer et Dany Robin.
Mara
Scénario :
Vasco Pratolini
et Alessandro Blasetti,
d'après une histoire de Vasco Pratolini,
avec Daniele Delorme : L'inconnue
et Yves Montand : L'instituteur

 

La Confession
(Casa d'Altri) Scénario : Giorgio Bassani, d'après Silvio D'Arzo, avec Michel Simon et Sylvie
Don Corradino
Scénario :
Giuseppe Marotta
et Alessandro Continenza
Dialogues : Eduardo De Filippo, d'après Giuseppe Marotta, avec Vittorio De Sica, Maria Fiore, Vittorio Caprioli, Marilyn Buferd, Eduardo De Filippo


Le Poupon
(Il Pupo)
Scénario :
Suso Cecchi d'Amico, d'après Alberto Moravia, avec Lea Padovani, Marcello Mastroianni Nando Bruno
Les Figurants
(Scena all'aperto)
Scénario :
Ennio Flaiano,
d'après Marino Moretti,
avec Vittorio De Sica,
Elisa Cegani,
Guido Celano.

Le Baiser. Un soir d'automne, deux amoureux profitent de l'ombre pour s'embrasser. Pendant ce baiser, lui pense à son chapeau qui glisse de sa tête, elle à la maille de son bas en train de filer. Chacun cherche un prétexte pour détacher ses lèvres. Une feuille qui tombe et les effleure le leur fournit...
Mara. Un jeune professeur rencontre dans un restaurant une pauvre fille qui vient de se laisser embaucher dans une « maison ». Il s'éprend d'elle et lui offre l'hospitalité. Le lendemain, il la croit partie, mais elle rêve, sur les bords du fleuve, à son nouveau bonheur.

 

La Confession. Dans un village de montagne, un vieux curé, sur le point d'être remplacé, entend la confession d'une vieille femme qui lui parle de son désir de mourir. Il veut la convaincre du contraire et, emporté par la discussion, manque de tomber dans un ravin. C'est la vieille qui le rattrape et reprend ainsi goût à la vie.

Don Corradino. Un conducteur d'autobus napolitain, volubile et sûr de son charme, transforme son véhicule en théâtre permanent, au gré de sa fantaisie. Découvrant que sa pupille est folle de lui, il fête ses fiançailles en
invitant tous ses passagers, alors même qu'il vient de perdre sa place.
Le Poupon. Un jeune couple d'ouvriers, qui a bien du mal à élever ses enfants, se résout à abandonner le dernier-né dans une église. Mais, au moment décisif, leur amour sera plus fort : ils garderont l'enfant.
Les Figurants. Deux nobles ruinés font de la figuration dans un film qui évoque un passé qui leur est cher. Ce souvenir les rapproche, ils s'avouent un amour tenu jusqu'ici secret et s'enfuient dans le tilbury de la production...
Quelques pas dans la vie est typique des films italiens à sketches. On trouve dans ceux-ci une nette influence du néo-réalisme (insistance sur la pauvreté, le malheur). Pour des raisons de coproduction, on trouve autant d'acteurs français qu'italiens. Le malheur est que les Français, pourtant fort honorables, s'expriment en français dans un film situé en Italie, à côté d'autres acteurs qui, eux parlent en italien (Vittorio De Sica, Marcello Mastroianni, Lea Padovani);

QUELQUES PAS DANS LA VIE

QUELQUES PAS DANS LA VIE

Publié dans FILMS ANCIENS

Commenter cet article