BLINDSPOT

Publié le par cinestranger

BLINDSPOT

AVEC
Sullivan Stapleton, Jaimie Alexander, Rob Brown, Audrey Esparza, Ashley Johnson, Ukweli Roach, Marianne Jean-Baptiste

La séquence d'ouverture / Un sac mystérieux surdimensionné est laissé à Times Square et il en sort  une femme nue .

Pas complètement nue, dans le sens où sa peau est couverte de tatouages, chacun offrant des indices qui pourraient être utiles plus tard. Et ils sont utiles, dans la mesure où la femme (Jaimie Alexander) souffre d'un "état chimiquement induit d'amnésie permanente".


Jane Doe est prise en  charge par un  agent du FBI, Kurt Weller ( Sullivan Stapleton), dont le nom est parmi les tatouages placés sur tout son corps.

Et ces tatouages se révèlent des indices de scènes de terrorisme, hold-up...nécessitant l'intervention musclée de nos héros.

L'intrigue de chaque épisode dépend donc  de l' indice dévoilé . Uns sorte de puzzle  gravé sur un être humain.

Les circonstances éveillent les compétences que Jane  ne savait pas qu'elle avait, et il s'avère qu'elle est aussi une machine de guerre.

Le scénario de la série 1 aboutira à la mort de la chef du FBI (Marianne Jean-Baptiste) remplacée par Kurt...

Dans l'équipe , il y a une femme spécialiste des recherches  ....

La série est prenante  dans la mesure où certains des moments sont de haute tension et presque  réels.

 Jane recouvre  des fragments de mémoire dans certaines circonstances. Qui est derrière tout cela :"Une chose est sûre", dit Weller. "Quelqu'un aime jouer à des jeux, et ce n'est que le début".

On découvre New-YorK de près tel l'intérieur de la Statue de la Liberté.

Dans l'histoire , intervient également la famille de Kurt dont son père et sa sœur.

 

BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT
BLINDSPOT

BLINDSPOT

Publié dans Serie télé

Commenter cet article