" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DOROTHY MALONE

Dorothy Malone décédée le 19/01/2018 n'aura été ni la première ni la dernière à se brûler les ailes aux illusions de l'univers du show-business. Il lui aura été  difficile de résister aux chants des sirènes de la célébrité même si elle une belle  actrice  bardée de diplômes et de talents .

Sa vie personnelle aura été marquée par  une série de déboires, dont deux divorces humiliants, une fuite dans l'alcool et des accidents le santé .

Entrée en cinéma à l'âge de 17 ans, Dorothy Malone mettra près de dix ans à obtenir la reconnaissance de ses pairs et à se libérer de la jeune fille honnête et gentille mais peu exaltante. De fait, c'est après s'être teinte en blonde et avoir jeté ce qui lui restait d'inhibitions pour incarner des garces, des alcooliques, des nymphomanes qu'elle connaîtra la notoriété. Elle remportera un Oscar pour « Ecrit sur du vent ».

 Née Dorothy Maloney, à Chicago, le 30 janvier 1925, elle n'a que six mois lorsque ses parents partent s'installer à Dallas, où son père a gagné du galon au sein de l'antenne locale de la Soutbwestern Bell Téléphone Company.

Dès son plus jeune âge se manifestent son souci d'être la meilleure et le besoin que cela se sache. A six reprises, elle sera présidente de sa classe, deviendra capitaine de l'équipe féminine de basket-ball de son lycée, tiendra le premier rôle dans toutes les pièces montées par l'atelier d'art dramatique, sera élue l'élève la plus populaire de la classe de terminale du collège de Highland Part High, et se verra offrir une bourse de la part de sept universités texanes. Autant de titres et d'honneurs qui prouvent que Dorothy Malone était non seulement une élève douée mais aussi déterminée et populaire parmi ses condisciples. A ce point déterminée qu'elle ne se voyait d'autre avenir qu'au théâtre. A 18 ans, elle voit son rêve prendre forme lorsqu'un chasseur de têtes de la RKO, Eddie Rubin, la remarque dans une pièce dont elle est l'héroïne, à la Southern Methodist University, et lui signe d'emblée un contrat. Mais rien n'émergera de ses premiers films à la RKO, pas même son nom, dont elle ne devait abandonner le « y », qu'en passant à la Warner, en 1945.

DOROTHY MALONE

Son premier grand film sera le désormais classique de Howard Hawks « Le grand sommeil ». Elle n'y est qu'une employée de librairie que vient interroger le Phil Marlowe d'Humphrey Bogart, mais elle connaît le privilège d'obtenir sa première ligne de critique favorable.

Entre les emplois de faire-valoir et les personnages de jeunes filles accortes et charmantes que cette promotion lui a valus, il y a si peu de raison de s'enthousiasmer que, au terme de son contrat avec la Warner, en 1949, elle rentre à Dallas, où elle restera quelques mois et connaîtra des fiançailles sans lendemain, avant de se persuader que sa vraie place est sur la côte ouest.

DOROTHY MALONE

Toujours sans proposition alléchante, elle accepte de parrainer une tournée publicitaire de la compagnie aérienne Braniff, en Amérique du Sud. Une opération qui se révèle une telle réussite que la Girardian Insurance C° se sert de sa beauté et de son entregent pour une promotion similaire dans trente-six Etats de la fédération. Avant même que Raoul Walsh n'impose définitivement son image avec le personnage d'une femme mariée qui commet l'adultère avec un marine, dans « Le cri de la victoire », Dorothy Malone sera davantage connue du public de la rue que de celui des salles obscures. Ce dernier film inaugure un registre qu'elle n'aura pas à regretter : celui des filles à la sexualité appuyée et à la morale répréhensible.

DOROTHY MALONE

Un changement confirmé, un an plus tard, par sa conversion à la blondeur dans « Un amour pas comme les autres ».  Dans « Sa dernière chance » et « Le doigt sur la gâchette ». Dorothy Malone s'installe dans les rôles de garces et s'ouvre la voie royale de la starification avec l'apothéose d'« Ecrit sur du vent » et sa consécration aux Oscars. Dans le rôle d'une nymphomane alcoolique, elle vole la vedette à Lauren Bacall et dame le pion à ses deux partenaires, Robert Stack et Rock Hudson. Ses personnages dans « La ronde de l'aube » et « Une femme marquée » seront du même genre.

A l'époque, pourtant, Dorothy Malone n'a nul besoin d'alcool pour supporter la vie. Elle est au zénith de sa carrière et de sa vie affective. Le 28 juin 1959, en effet, elle a dit « oui », pour la première fois, au séduisant acteur français Jacques Bergerac, fraîchement divorcé de Ginger Rogers. Un bonheur éphémère . En mai 1963, l'union sera finalement dissoute, un an et demi plus tard, au terme d'un médiatique procès au cours duquel l'actrice se sera battue comme une tigresse pour la garde de leurs deux filles. Une victoire à la Pyrrhus, qui ouvrira, pour Dorothy, une succession de mauvaises fortunes : carrière en déclin, frais de divorces ruineux, remariages aussi brefs que calamiteux et hospitalisation.

DOROTHY MALONE

Maintenant, un seul beau rôle : le personnage de Constance Mackenzie dans la série culte  télévisée « Peyton Place », qu'elle incarnera pendant quatre ans. Mais, elle en sera brutalement évincée en 1968. Un licenciement sans motif pour lequel elle intentera, en pure perte, un procès aux producteurs. 

DOROTHY MALONE

Dorothy Malone qui avait, depuis ses débuts professionnels, investi ses gains dans le parc immobilier de la ville de Dallas se retirera du métier.

HERBERT L LEEDS ...THE MAN WHO WOULD'NT DIE ...1942
TIM WHELAN ...STEP LIVELY ...STEP LIVELY ...1943
TIM WHELAN ...AMOUR ET SWING ...HIGHER AND HIGHER ...1943
MARK ROBSON ...YOUTH RUNS WILD ...1944
EDWIN L MARIN ...SHOW BUSINESS ...1944
OSCAR BOETTICHER JR ...ONE MYSTERIOUS NIGHT ...1944
DELMER DAVES ...HOLLYWOOD CANTEEN ...HOLLYWOOD CANTEEN ...1944
JOHN H AUER ...SEVEN DAYS ASHORE ...1944
JACK SCHOLL ...FRONTIERS DAYS ...FRONTIERS DAYS ...1945
FREDERICK DE CORDOVA ...TOO YOUNG TO KNOW ...1945
VINCENT SHERMAN ...JANIE GETS MARRIED ...1946
MICHAEL CURTIZ ...NIGHT AND DAY ...1946
HOWARD HAWKS ...LE GRAND SOMMEIL ...THE BIG SLEEP ...1946
DAVID BUTLER ...DEUX GARS DU TEXAS ...TWO GUYS FROM TEXAS ...1948

DOROTHY MALONE


DELMER DAVES ...OMBRES SUR PARIS ...TO THE VICTOR ...1948
RAOUL WALSH ...ONE Sunday AFTERNOON ...ONE Sunday AFTERNOON ...1948
RAY ENRIGHT ...LES CHEVALIERS DU TEXAS ...SOUTH OF ST LOUIS ...1948
RICHARD BARE ...LA GARCE ...FLAXY MARTIN ...1948
RAOUL WALSH ...LA FILLE DU DESERT ...COLORADO TERRITORY ...1949
GORDON DOUGLAS ...L'HOMME DU NEVADA ...THE NEVADAN ...1950

DOROTHY MALONE


NORMAN TAUROG ...MRS O MALLEY AND MR MALONE ...1950
EARL MCEVOY ...LA CITE DE L'EPOUVANTE ...1950
HENRY LEVIN ...LA LOI DES BAGNARDS ...CONVICTED ...1950
LESLEY SELANDER ...SADDLE LEGION ...1951
ROD AMATEAU ...THE BUSHWHACKERS ...1951
LEW LANDERS ...LE SILLAGE DE LA MORT ...TORPEDO ALLEY ...1952
GEORGE MARSHALL ...FAIS MOI PEUR ...SCARED STIFF ...1953
NATHAN JURAN ...QUAND LA POUDRE PARLE ...LAW AND ORDER ...1953
HAROLD SCHUSTER ...JACK SLADE LE DAMNE ...JACK SLADE ...1953
RICHARD QUINE ...DU PLOMB POUR L'INSPECTEUR ...PUSHOVER ...1954
HAROLD SCHUSTER ...DANGEREUDE ENQUETE ...LOOPHOLE ...1954
HAROLD SCHUSTER ...SECURITY RISK ...1954
RAY NAZZARO ...LES BRIGANDS DE L'ARIZONA ...THE LONE GUN ...1954
DON SIEGEL ...PRIVATE HELL 36 ...1954
JOHN IRELAND ...THE FAST AND THE FURIOUS ...1954
GORDON DOUGLAS ...UN AMOUR PAS COMME LES AUTRES ...YOUNG AT HEART ...1954
RAOUL WALSH ...LE CRI DE LA VICTOIRE ...BATTLE CRY ...1954
ROGER CORMAN ...CINQ FUSILS A L'OUEST ...FIVE GUNS WEST ...1955
LESLEY SELANDER ...LA FURIEUSE CHEVAUCHEE ...TALL MAN RIDING ...1955

DOROTHY MALONE


GORDON DOUGLAS ...SA DERNIERE CHANCE ...SINCERELY YOURS ...1955

DOROTHY MALONE


FRANK TASHLIN ...ARTISTES ET MODELES ...ARTISTS AND MODELS ...1955

DOROTHY MALONE


ALFRED WERKER ...LE DOIGT SUR LA GACHETTE ...AT GUNPOINT ...1955
GEORGE MARSHALL ...LES PILIERS DU CIEL ...PILLARS OF THE SKY ...1956
CHARLES MARQUIS WAREN ...TENSION A ROCK CITY ...TENSION AT TABLE ROCK ...1956

DOROTHY MALONE

WRITTEN ON THE WIND...ECRIT SUR DU VENT...WRITTEN ON THE WIND...1956

DOROTHY MALONE


GORDON KAY ...QUANTEZ LEUR DERNIER REPAIRE ...QUANTEZ ...1957

DOROTHY MALONE


JOSEPH PEVNEY ...L'HOMME AUX MILLE VISAGES ...MAN OF THOUSAND FACES ...1957
RICHARD THORPE ...CONTREBANDE AU CAIRE ...TIP ON A DEAD JOCKEY ...1957

http://www.cinestranger.com/


DOUGLAS SIRK ...LA RONDE DE L'AUDE ...THE TARNISHED ANGELS ...1957
ART NAPOLEON ...UNE FEMME MARQUEE ...TOO MUCH TOO SOON ...1958
EDWARD DMYTRYK ...L'HOMME AUX COLTS D'OR ...WARLOCK ...1958

DOROTHY MALONE


ANDREW STONE ...PANIQUE A BORD ...THE LAST VOYAGE ...1958
ROBERT ALDRICH ...EL PERDIDO ...THE LAST SUNSET ...1961


WILLIAM ASHER ...BEACH PARTY ...BEACH PARTY ...1963

DOROTHY MALONE


RALPH NELSON ...LE CRASH MYSTERIEUX ...FATE IS THE HUNTER ...1964
ALBERTO DE MARTINO ...LES INSATIABLES ...FEMMINE INSAZIABILI ...1969
JOSEPH ZITO ...ABDUCTION ...1975
ROBERT ARKLESS ...THE MAN WHO WOULD NOT DIE ...1976
ASHLEY LAZARUS ...GOLDEN RENDEZ-VOUS ...1977
WILLIAM RICHERT ...QUI A TUE LE PRESIDENT ...WINTER KILLS ...1978

DOROTHY MALONE


JOHN BUD CARDOS ...THE DAY TIME ENDED ...THE DAY TIME ENDED ...1978
MARVIN J CHOMSKY ...GOOD LUCK MISS WICKOFF ...GOOD LUCK MISS WICKOFF ...1979
JACKIE KONG ...THE BEING ...1980
JOSE RALON LARRAZ ...DESCANSE EN PIEZAS ...DESCANSE EN PIEZAS ...1987
PAUL VERHOEVEN ...BASIC INSTINCT ...1991

 

DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
DOROTHY MALONE
Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :