" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SIDNEY POITIER

Sidney Poitier, icône de Hollywood, a été le premier Afro-Américain à remporter un Oscar du meilleur acteur. Il a reçu cet honneur en 1964 pour sa performance dans "Lilies of the Field".

Il a été un pionnier du cinéma noir américain à une époque où les acteurs de couleur étaient confinés aux rôles de domestiques, d'ouvriers saisonniers et de cireurs de chaussures. A cette époque,  Sammy Davis Jr, pourtant une vedette à l'époque, se produisait dans les hôtels-casinos de Las Vegas, mais ne pouvait y loger.

Il devra se battre pour se faire connaître mais devra aussi se battre pour ne pas être considéré comme « too white » (trop blanc) avec le succès.

Sidney Poitier est né le 20 février 1927 à Miami, en Floride. Ses parents étaient de modestes cultivateurs de tomates sur Cat Island, aux Bahamas, qui venaient régulièrement écouler leur récolte en Floride.

Scolarisé à Nassau, il décroche à l'âge de 13 ans. Deux ans plus tard, de crainte qu'il ne verse dans une délinquance précoce, ses parents l'envoient chez leur fils aîné, à Miami. Quatre années durant, il vivra de petits métiers . Donc , après une jeunesse remplie de délinquance et un bref passage dans l’armée américaine (il triche sur son âge) , Poitier s’installa à New York pour poursuivre une carrière dans le théâtre.

Dans l'Amsterdam News, un journal de Harlem, il est séduit par une demande d'acteurs de la part de l'American Negro Theatre.  Mais, à la première audition,  il est jeté dehors sans complaisance. Six mois plus tard, débarrassé de son accent, il revient à la charge. Même résultat. Expulsé  il se fait embaucher comme concierge, puis comme machiniste. En lieu et place d'un salaire, il a l'habileté de demander une formation.

Il devient bientôt doublure de Harry Belafonte dans la pièce « Days or our youth ». En 1949, il joue avec succès « Anna Lucasta ». Darryl Zanuck et Joseph Mankiewicz lui proposent le film  « La porte s'ouvre »

SIDNEY POITIER

Sidney a la chance d'imposer, dès son premier film, une image réhabilitée de l'homme noir dans le cinéma américain dans LA PORTE S'OUVRE:  un Noir tenait pour la première fois le rôle d'un citoyen responsable et de statut intellectuel élevé, un médecin intègre

Suivront « Pleure, ô mon pays bien-aimé » sur l'apartheid en Afrique du Sud, et « Graine de violence »  :  le combat pour l'égalité raciale avec ses priorités sociales.  Il aura  le courage, alors qu'il était encore débutant, de refuser le projet de « The Phénix City Story » (1955), parce qu'il devait y incarner un valet.

SIDNEY POITIER

De grands films suivront « L'homme qui tua la peur », « Le carnaval des dieux » et « La chaîne » avec Tony Curtis. Une succession de productions sensibles qui consolident l'équation Sidney Poitier-réhabilitation des Noirs dans le cinéma américain. Puis l' adaptation de la pièce « Un raisin au soleil », autour d'un thème également social et racial que Sidney Poitier avait porté à la scène un an plus tôt.

En 1959, sur le tournage de « Porgy and Bess », il tombe amoureux de Diahann Carroll, alors qu'il est marié et père de quatre enfants. Une liaison qui durera neuf ans et écornera sa réputation, jusque-là sans taches, de loyauté et de probité.

Avec  le film« Le lys des champs » de 1963, ce sera la consécration. Il devient le premier Afro-Américain à remporter un Academy Award (Oscar) du meilleur acteur: comédie sociale dans laquelle un ouvrier itinérant noir aide des religieuses est-allemandes à construire une chapelle en Arizona.

En 1967« Dans la chaleur de la nuit », un thriller oppressant, baignant dans un climat d'hystérie raciste et qui oppose un shérif blanc borné à un enquêteur noir.

Sidney va faire la rencontre de  Joanna Shimkus, sur le plateau de « L'homme perdu » et l'épousera.

Avec de nouveaux jeunes dans le cinéma américain, la côte de Sidney baisse. Il a toujours voulu tenter la réalisation et la production. Il va s'y lancer avec  notamment « Buck et son complice » et Stir Crazy. Il  en tournera une dizaine , toujours avec le souci de vulgariser le cinéma noir par le biais de la comédie, et même du musical, pour y intéresser tant les Blancs que ses frères.

En 1977, Sidney Poirier prend un congé de deux ans pour écrire son autobiographie, « This Iife » (1980), avant de revenir à la réalisation et à l'interprétation dans une série de comédies pour la télévision, avec son ami Bill Cosby. Il sera aussi le premier homme noir à avoir immortalisé ses empreintes dans le Walk of Famé de Hollywood.

SIDNEY POITIER

Après une absence d’environ 10 ans du grand écran en tant qu’acteur, Poitier revient avec deux drames: Shoot to Kill et Little Nikita. Sneakers (1992) et One Man, One Vote (1997) et il a représenté certains hommes célèbres de l’histoire. Il a interprété le rôle du juge Thurgood Marshall de la Cour suprême des États-Unis dans Separate but Equal en 1991 et aux côtés de Michael Caine dans le rôle du leader sud-africain Nelson Mandela dans Mandela et de De Klerk en 1997.

L'acteur a reçu la médaille présidentielle de la liberté en 2009.

Sideny Poitier a également été ambassadeur des Bahamas au Japon et auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

SIDNEY POITIER

 

 

JOSEPH L MANKIEWICZ...LA PORTE S'OUVRE           ...NO WAY OUT...  ...1950
ZOLTAN KORBA...PLEURE O MON PAYS BIEN AIME ...CRY THE BELOVED COUNTRY    ...1951

SIDNEY POITIER


BUDD BOETTICHER ...LES CONDUCTEURS DU DIABLE     ...RED BALL EXPRESS                ...1952
JAMES WONG HOWE ...VAS Y MON GARS...GO MAN GO...   ...1953
RICHARD BROOKS  ...GRAINE DE VIOLENCE    ...BLACKBOARD JUNGLE            ...1955
WILLIAM A WELLMAN...GOODBYE MY LADY...1956
MARTIN RITT...L'HOMME QUI TUA LA PEUR    ...EDGE OF THE CITY            ...1956

SIDNEY POITIER


RICHARD BROOKS    ...LE CARNAVAL DES DIEUX     ...SOMETHING OF VALUE               ...1957

SIDNEY POITIER


RAOUL WALSH  ...L'ESCLAVE LIBRE   ...BAND OF ANGELS                 ...1957
MICHAEL AUDLEY ...LA MARQUE DU FAUCON        ...MARK OF THE HAWK            ...1957
STANLEY KRAMER ...LA CHAINE...  ...THE DEFIANT ONES              ...1958
PAT JACKSON  ...VIRGIN ISLAND  ...VIRGIN ISLAND                 ...1958
OTTO PREMINGER ...PORGY AND BESS   ...1959
HAL BARTLETT...LES MARINES ATTAQUENT...  ALL THE YOUNG MEN             ......1960
DANIEL PETRIE    ...UN RAISIN AU SOLEIL ...A RAISIN IN THE SUN            ......1961
MARTIN RITT...PARIS BLUES ...1961

SIDNEY POITIER


HUBERT CORNFIELD...PRESSURE POINT...1962
RALPH NELSON  ...LE LYS DES CHAMPS ...LILIES OF THE FIELDS...1963

SIDNEY POITIER


JACK CARDIFF ...LES DRAKKARS...THE LONG SHIPS ...1964
GEORGE STEVENS...LA PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTEE...THE GREATEST STORY EVER TOLD ...1965
JAMES B HARRIS ...AUX POSTES DE COMBAT  ...THE BEDFORD INCIDENT...1965
SYDNEY POLLACK...TRENTE MINUTES DE SURSIS...THE SLENDER THREAD...1965

SIDNEY POITIER


GUY GREEN...UN COIN DE CIEL BLEU  ...A PATCH OF BLUE  ...1965
RALPH NELSON ...LA BATAILLE DE LA VALLEE DU DIABLE...DUEL AT DIABLO  ...1966

SIDNEY POITIER


JAMES CLAVELL...LES ANGES AUX POINGS SERRES ...TO SIR WITH LOVE  ...1966

SIDNEY POITIER


NORMAN JEWISON...DANS LA CHALEUR DE LA NUIT ...IN THE HEAT OF THE NIGHT...1967

SIDNEY POITIER


STANLEY KRAMER...DEVINE QUI VIENT DINER  ...GUESS WHO'S COMING TO DINNER...1967


DANIEL MANN...MON HOMME...FOR LOVE OF IVY ...1968
ROBERT ALAN ARTHUR...L'HOMME PERDU ...THE LOST MAN ...1969
SIDNEY LUMET ...KING :A FILMED RECORD...MONTGOMERY TO MENPHIS......1969
GORDON DOUGLAS...APPELEZ MOI M.TIBBS...THEY CALL ME M.TIBBS  ...1970
DON MEDFORD...L'ORGANISATION ...THE ORGANIZATION ...1971
JAMES GOLDSTONE ...BROTHER JOHN  ...BROTHER JOHN...1971
SIDNEY POITIER ...BUCK ET SON COMPLICE ...BUCK AND THE PREACHER...1972


SIDNEY POITIER ...A WARM DECEMBER....1973
SIDNEY POITIER...UPTOWN SATURDAY NIGHT...1974


RALPH NELSON...LE VENT DE LA VIOLENCE  ...THE WILBY CONSPIRACY  ...1975
SIDNEY POITIER  ...LET'S GO IT AGAIN ...1975
SIDNEY POITIER  ...A PIECE OF THE ACTION  ....1977
SIDNEY POITIER ...FAUT SE FAIRE LA MALLE ...STIR CRAZY  ...1980
SIDNEY POITIER  ...LA FOLIE AUX TROUSSES  ...HANKY PANKY...1982
SIDNEY POITIER...FAST FORWARD...1985
RICHARD BENJAMIN...LITTLE NIKITA ...1986


ROGER SPOTTISWOODE...RANDONNEE POUR UN TUEUR ...SHOOT TO KILL ...1987
SIDNEY POITIER...GHOST DAD ...1990
PHIL ALDEN ROBINSON...LES EXPERTS.....SNEAKERS ...1991


TODD ROBINSON  ...WILD BILL HOLLYWOOD MAVERICK...1995
MICHAEL CATON JONES...LE CHACAL...THE JACKAL...1996

 

SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html
SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html

SIDNEY POITIER http://www.cinestranger.com/2019/10/sidney-poitier.html

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :