" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Considérée à son époque (fin des années 1930) comme la plus belle femme de l'écran, Hedy Lamarr n'a guère laissé que trois films dont on se souvienne encore : Extase, production autrichienne datant de 1932, où elle étalait une nudité d'adolescente qui la rendit immédiatement célèbre et fit éclater les normes sexuelles du moment pour en fixer d'autres qui allaient durer des décennies; un remake de Pépé le Moko intitulé Casbah (1938) dans lequel Charles Boyer lui proposait, en anglais mais avec l'accent français, de l'emmener dans la Casbah, ce qui enchanta le public américain de l'immédiat avant-guerre; enfin Samson et Dalila, une super-production de Cecil B. DeMille (1950), qui eut l'idée géniale d'utiliser le sex-appeal de Hedy Lamarr dans un rôle « sérieux », celui de la séductrice la plus célèbre de l'histoire. Hedy Lamarr a encore d'autres titres à la notoriété : elle a fait paraître une autobiographie croustillante intitulée Extase et moi, ma vie de femme ; elle a intenté aux écrivains qui avaient collaboré à ce livre un procès en 21 millions de dollars de dommages et intérêts; elle s'est mariée six fois, généralement avec des millionnaires; et elle a été arrêtée en une certaine occasion pour vol dans un magasin, ce à quoi les journalistes ne se sont pas fait faute de donner la plus large publicité possible.

 

 


Hedwig Eva Maria Kiesler est née le 9 novembre 1914 à Vienne  et est décédée le 19 janvier 2000.

Ses parents étaient juifs,  sa mère était pianiste et son père, un banquier . Le père de Lamarr aimait beaucoup la  technologie . Son influence a sans doute conduit Hedy  à s'enthousiasmer pour la technologie  plus tard dans sa vie.

Hedy a fréquenté les écoles à Vienne et a été envoyée dans une école en Suisse alors qu'elle était  adolescente. Déjà exceptionnellement belle , elle attirait  l'attention des  producteurs de films. Elle aura  une audition infructueuse avec le metteur en scène célèbre, Max Reinhardt, et elle prendra  des cours de théâtre .

Elle a commencé sa carrière cinématographique en 1931, sous le nom de Hedy Kiesler.

Dans Sturm in einem Wasserglas (Tempête dans un verre d'eau), d'Alexis Grannowsky, elle n'était que figurante; mais le metteur en scène tchèque Gustav Machaty, déjà très connu pour son film Erotikon (1929), remarqua sa beauté et lui accorda la vedette dans sa Symphonie der Liebe (Symphonie d'amour), qui fut distribuée sous le titre définitif d'Extase. On y voyait la jolie Hedy plonger nue dans un lac, courir également nue dans les bois et faire l'amour sans complexe (un gros plan la montrait au moment de l'orgasme).

 

Pour l'époque, ce film était d'une audace inouïe, ce qui ne l'empêcha pas de remporter le grand prix du Festival du film à Vienne  1934. C'est à la suite de cela que Hedy a rencontré et épousé son premier millionnaire, mais l'idylle dura peu : le mari ayant exigé de racheter et de détruire toutes les  copies d'Extase.

 

 

Hedy s'enfuit, gagna les États-Unis et se fit engager par la MGM qui la prêta à la RKO pour tenir dans Casbah face a Boyer le rôle que Mireille Balin avait joué dans Pépé le Moko avec Gabin.

Transplantée aux États-Unis, elle aurait dû se transformer en une des vamps les plus célèbres (les critiques disaient qu'elle était l'actrice la plus sexy que l'on ait vue jusqu'alors dans le cinéma américain), mais les règles de transformation à laquelle la soumit d'emblée la Metro consistèrent à déguiser l'érotisme sous un voile de sophistication. Les premières photos officielles de la nouvelle « divine » en Amérique montraient le pouvoir de transformation de n'importe quel studio. Deux ans furent suffisants pour que le visage de Hedy fût tout à fait modifié. Au bout de ce temps, aucun de ses traits ne conservait l'expression originale de son étape européenne.

Mais la carrière hollywoodienne de Hedy, devenue Lamarr, ne tournait pas rond : la  vedette avait un caractère difficile. Néanmoins, elle a paru aux côtés de Clark Gable dans Camarade X, dans H.M. Pulham Esq. avec Robert Young comme partenaire, et dans Angoisse avec Paul Lukas. Dans la plupart de ses films, Hedy Lamarr jouait mal mais était d'une beauté étourdissante, notamment dans le Cargo blanc et dans Tortilla Fiat (tiré du roman de Steinbeck). Mais elle a eu le tort de refuser plusieurs des engagements qu'on lui proposait (Ingrid Bergman a hérité de certains de ses rôles) et elle n'a pas fait preuve d'une grande intelligence dans sa façon de mener sa carrière. Samson et Dalila a été son dernier bon film.

 

 

Elle a épousé le scénariste Gene Markey, bien que leur relation a pris fin par un divorce en 1941.
Il y aura  aussi John Lodger (1943 à 1947, acteur), Ernest Stauffer (1951-1952, restaurateur), W. Howard Lee (1953-1960, Texas pétrolier) et Lewis J. Boies (1963-1965, avocat ). Lamarr a eu deux enfants avec son troisième mari, John Lodger - une fille nommée Denise et un fils nommé Anthony.

HEDY LAMARR

Pendant sa vie, elle a montré son goût pour la technologie : en 1940, elle a eu l'idée d'une solution au problème de commande d'une torpille radio-guidé. A cette époque, les données électroniques diffusées sur une fréquence spécifique pouvaient facilement être bloquées par les émetteurs de l'ennemi. Hedy Lamarr a suggéré des changements rapides de la fréquence d'émission, et Antheil son mari , qui avait expérimenté avec des instruments de musique électroniques, a conçu un dispositif à cartes perforées , semblable à un rouleau de piano mécanique, qui pourrait synchroniser un émetteur et un récepteur. Le système Lamarr et Antheil inventé s'est appuyé sur l'aide de 88 fréquences, ce qui équivaut au nombre de touches d'un piano.

Le couple a présenté  conjointement un brevet pour leur découverte, mais Antheil a crédité l'idée originale entièrement à Hedy. 

 

GEORG JACOBY...GELD AUF DER STRAßE...1930
GEORG JACOBY...TEMPÊTE DANS UN VERRE D'EAU   ...DIE BLUMENFRAU VON LINDENAU...1931
ALEXIS GRANOWSKY ...LES TREIZE MALLES DE MONSIEUR O. F.   ...DIE KOFFER DES HERRN O.F...1931
CARL BOESE...MAN BRAUCHT KEIN GELD  ...1932
GUSTAV MACHATÝ...EKSTASE...1933

 

Un jeune femme, nommée Eva est piégée dans un mariage sans amour avec  un homme plus âgé et qui afinalement commence une liaison avec un jeune ingénieur....
JOHN CROMWELL ...CASBASH ...ALGIERS ...1938
JACK CONWAY...LA DAME DES TROPIQUES...LADY OF TROPICS...1939

 

Lady of the Tropics inaugura les vrais débuts MGM d'Hedy Lamarr, après 2 ans de contrat, un « prêt » pour donner la réplique à Charles Boyer dans Algiers, plusieurs faux départs dans / Take This Woman, et des tonnes de publicité la désignant comme la plus belle fille du monde.


W S VAN DYKE ...CETTE FEMME EST MIENNE ...I TAKE THIS WOMAN ...1939

JACK CONWAY ...LA FIEVRE DU PETROLE ...BOOM TOWN ...1940
KING VIDOR...CAMARADE X...COMRADE X...1940

Comrade X (Camarade XT utilisa la grosse farce en guise de munition et rata complètement son but. Mais la présence de Clark Gable et d'Hedy Lamarr en fit néanmoins une entreprise rentable. Gable y était un reporter américain et Hedy, qu'on le croie ou non, conductrice d'autobus à Moscou. Leur idylle incongrue s'achevait par une poursuite en chars d'assaut (!) digne des flics Keystone. Le film portait le nom prestigieux de King Vidor, et très peu de son talent. Scénario : Ben Hecht et Charles Lederer, d'après un récit de Walter Reisch. Avec également Félix Bressart, Eve Arden, Oscar Homolka, Sig Ruman, Vladimir Sokoloff et Edgar Barrier.


CLARENCE BROWN...VIENS AVEC MOI...COME LIVE WITH ME...1941

 

Dans Come Live With Me (Viens avec moi), l'emigrante Hedy Lamarr épousait le citoyen U.S. James Stewart afin de rester en Amérique - un de ces arrangements d'affaire à la satisfaction des deux parties. Clarence Brown produisit et dirigea habilement cette histoire qui réunissait aussi Ian Hunter, Verree Teasdale, Edward Ashley, Donald Meek, Adeline deWalt Reynolds (débuts à 80 ans), Barton MacLane et Horace MacMahon, ainsi que Dewey Robinson et Frank Faylen (ici en cuisinier et barman). Récit de Virginia Van Upp, adapté par Patterson McNutt.

 


ROBERT Z LEONARD ...LA DANSEUSE DES ZIEGFELD FOLLIES ...ZIEGFELD GIRL ...1941
KING VIDOR...SOUVENIRS...H.M. PULHAM, ESQ....1941

King Vidor revint au mieux de sa forme pour réaliser H.M. Pulham, Esq. (Souvenirs), donnant à Robert Young le meilleur rôle de sa carrière. Vidor se chargea de la production, de la réalisation et (avec sa femme Elizabeth Hill) du scénario (d'après J.P. Marquand). Il se servit du flash-back à la Citizen Kane et du monologue intérieur à la Strange Interlude, ce qui en fit un film très prenant, mais - sans doute parce qu'il montrait le triomphe des conventions et des traditions - il ne connut pas beaucoup de succès.
Ce fut aussi le meilleur rôle de Hedy Lamarr. A leurs côtés se trouvaient Ruth Hussey, Charles Coburn, Van Heflin, Fay Holden, Bonita Granville, Leil Erickson, Phil Brown, Sara Haden. De gauche à droite : Young, Heflin, Granville, Coburn


VICTOR FLEMING ...TORTILLA FLAT ...1942

Tortilla Flat reçut une critique enthousiaste. Le roman de Steinbeck décrivant la vie indolente des « paisanos » de Monterey, en Californie, était traité avec sensibilité par Victor Fleming, désireux d'en conserver le charme désuet. Mais — l'atmosphère décontractée du film s'alliant peut-être mal aux remous de 1942 — cette production n'eut pas le succès escompté par la MGM, malgré la présence de Spencer Tracy, Hedy Lamarr et John Garfield. Les plus grands éloges allèrent à l'interprétation délicate et émouvante de Frank Morgan. Autres interprètes : Akim Tamiroff, John Qualen, Allen Jenkins, Sheldon Leonard, Connie Gilchrist, Donald Meek, Henry O'Neill, Betty Wells.


JACK CONWAY...CROSSROADS...1942
RICHARD THORPE...TONDELAYO...1942

White Cargo ( Tondelayo ), la saga du sexe et de l'exotisme qui avait émoustillé les messieurs des années 20, semblait toute désignée pour Hedy Lamarr dans le rôle de Tondelayo, la piquante métisse qui rend les Blancs fous de désir. Piquante, Hedy l'était, mais pas tellement brûlante, car la censure des années 40 avait édulcoré le scénario de Léon Gordon, adapté du roman de Vera Simonton, « Hell's Play-ground ». D'innombrables pièces en avaient été tirées, et c'était l'un des premiers films parlants d'Angleterre. Richard Thorpe assura la réalisation et Victor Saville la production. Richard Carlson et Walter Pidgeon (ci-dessus avec Hedy Lamarr), Bramwell Fletcher et Richard Ainley faisaient de leur mieux pour sembler concupiscents. De leur côté, Frank Morgan, Reginald Owen et Clyde Cook interprétaient le rôle de messieurs plus âgés et moins enflammés.
ALEXANDER HALL...LE CORPS CÉLESTE  ...1944
JEAN NEGULESCO...LES CONSPIRATEURS...THE CONSPIRATORS...1944
JACQUES TOURNEUR...ANGOISSE...EXPERIMENT PERILOUS...1944


RICHARD THORPE...HER HIGHNESS AND THE BELLBOY   ...1945
EDGAR G ULMER...LE DEMON DE LA CHAIR  ...THE STRANGE WOMAN...1946
ROBERT STEVENSON...DISHONORED LADY  ...1947
RICHARD WALLACE...VIVONS UN PEU...1948
CECIL B DE MILE      ...SAMSON ET DALILA                   ...SAMSOM AND DALILAH                ...1949


JOSEPH H LEWIS...A LADY WITHOUT PASSPORT  ...1950

Hedy Lamarr venait de faire sa rentrée avec le Samson et Dalila de Cecil B. DeMille, mais A Lady Without Passport (la Dame sans passeport) ne l'aida guère. Joseph Lewis réalisa ce film d'aventures sans surprises, sur un scénario de Howard Dimsdale, produit par Samuel Marx. Avec John Hodiak (à qui Hedy montre son matricule de camp de concentration, ci-dessus) et James Craig, George Macready, Steve Geray, Bruce Cowling et Trevor Bardette, qui complétaient la distribution de ce petit film mineur, inspiré d'un sujet original de Lawrence Taylor.
JOHN FARROW...TERRE DAMNEE ...COPPER CANYON...1950
NORMAN Z MCLEOD...ESPIONNE DE MON COEUR...MY FAVORITE SPY...1951


MARC ALLEGRET... L'AMANTE DI PARIDE ...1954
MARC ALLEGRET...L'ETERNA FEMMINA  ...1954
MARC ALLEGRET...I CAVALIERI DELL'ILLUSIONE  ...1954
IRWIN ALLEN...THE STORY OF MANKIND ...1957
HARRY KELLER...FEMMES DEVANT LE DESIR...THE FEMALE ANIMAL...1957

1957 SHOWER OF STARS (TV SERIES)

hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr
hedy-lamarr

hedy-lamarr

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :