" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

   

 

Réalisateur et scénariste français Jean Delannoy est né le 12 Janvier 1908, à Noisy-le-Sec, dans le département de la Seine (aujourd'hui Seine-Saint-Denis), et est décédé le 18 Juin 2008, à Guainville,dans l'Eure- et-Loir.

Entre son premier ouvrage, Paris-Deauville, paru sur les écrans en 1934, et sa dernière production, Marie de Nazareth (Marie de Nazareth), en 1995,
JEAN DELANNOYa écrit et réalisé près de 50 films sur une période de plus de 60 ans et a travaillé avec la plupart des grands acteurs du siècle dernier.

Il faisait partie de la génération de cinéastes vilipendés par la nouvelle vague dans les années 1950 que le cinéma de papa.

 


En 1957, Truffaut a dit de  l'un des films de Delannoy (Chiens Perdus Sans Collier, un thriller avec Jean Gabin) qu'il avait vu trois fois afin de savoir exactement quoi ne pas faire.

 

 

 

Parents  fonctionnaires et  enseignant .

 

Il a été étudiant au Lycée Montaigne et Lycée Louis-le-Grand à Paris, il s'est marié jeune et a nourri sa famille avec des emplois temporaires comme un employé de banque, journaliste et scénographe.

 

 

 

Durant son service militaire, il a été attaché à une unité de film et, démobilisé, il a travaillé  avec succès en tant que rédacteur en français studios de Paramount à Saint Maurice. À ce titre, il a travaillé sur quelque 40 films et a finalement obtenu une chance de diriger à l'âge de 26 ans, progressant de courts aux longs métrages en 1935.

Jean Delannoy a débuté sa carrière cinématographique en tant que scénographe et a ensuite pris des fonctions successives comme acteur ou scénariste  avant de finalement se lancer dans  la réalisation. Ce véritable artisan du cinéma «à la française de qualité" a été l'un des plus grands adaptateurs d'œuvres littéraires pour le grand écran .
 


Delannoy s'est imposé comme un cinéaste à la veille de l'occupation nazie. Cela a eu une conséquence négative immédiate pour son film sur Macao (1939), mettant en vedette Sessue Hayakawa et Erich Von Stroheim. Au moment où il était prêt à être diffusé, les nazis étaient fortement opposées à la présence de l'anti-nazi Von Stroheim et a exigé un remake de ses scènes. Ils ont été refaites avec Pierre Renoir et libérés sous cette forme en 1942. En 1945, après la guerre, la contribution de Stroheim a été rétablie.

 

Il s'est fait connaître du grand public en travaillant avec Jean Cocteau sur son film L'éternel retour  en 1943, puis a continué dans cette voie en dirigeant La symphonie pastorale , un film inspiré par les travaux d'André Gide, qui reçu  la Palme d'Or et pour la  principale actrice Michèle Morgan un Prix de la Meilleure Actrice au Festival de Cannes .

Dieu a Besoin des Hommes (1950) est largement considéré comme le film le plus accompli de Delannoy. Situé dans le 19e siècle sur une île sombre au large des côtes bretonnes, elle aborde des thèmes qui remettent en question l'autorité spirituelle de l'Eglise. Le sacristain (Pierre Fresnay) assume le rôle du prêtre parce que, croit-il, les pécheurs- ont besoin de directives spirituelles. Cette action, bien sûr, était inacceptable pour l'Eglise.

Jean Delannoy réalisera  de retentissants succès tout au long de sa longue carrière, pas seulement pour les films qui restent bien connu aujourd'hui, comme Notre-Dame de Paris  avec Gina Lollobrigida et Anthony Quinn, mais aussi pour la Princesse de Clèves  et Le bossu . À la fin des années 40, Jean Delannoy était déjà l'un des réalisateurs les plus importants de la scène cinématographique française.

Pendant les années 50, il a travaillé à plusieurs reprises avec Jean Gabin, en particulier sur les films Maigret et l'affaire Saint-Fiacre , Maigret tend un piège , La minute de vérité, Le baron de l'écluse  et Chiens perdus sans colliers .

Jean Delannoy a également réalisé des films bien connus comme Le soleil des voyous  en 1967; Les Sultans  en 1966, avec Philippe Noiret et Louis Jourdan et Pas folle la guêpe  dans 1972 mettant en vedette Anny Duperey et Daniel Ceccaldi.

En 1968, Jean Delannoy et d'autres cinéastes de sa génération ont été critiqués pour leur académisme par les cinéastes de la Nouvelle Vague française, néanmoins, ses films seront  les plus populaires auprès des téléspectateurs de la télévision.

En plus de ses activités créatrices, Jean Delannoy était le président de l'Association des Auteurs de Films 1965-1967, de l'Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) et du Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs 1976 à 1981.
En 1987, Jean Delannoy a proposé à l'artiste contemporain Georges Yatridès qu'il dirige un long métrage sur sa vie et son œuvre, ses
peintures .
Malheureusement, le film n'est jamais devenu une réalité.

Outre sa Palme d'Or, il a reçu des prix aux festivals de Venise et de Berlin a, et il a reçu plusieurs décorations officielles, y compris le ruban de Grand Officier de la Légion d'honneur.

 



Delannoy marié en 1927 et a divorcé 11 ans plus tard. Il a épousé, d'autre part, en 1938, Juliette Geneste, dont il eut une fille, qui est aussi mariée à un metteur en scène.

 

Marina Vlady dit de Jean Delannoy  pour son film "La princesse de Clèves' dans son livre :

Jean Delannoy avait de la rigueur , il était  glacé, retenu, mais bouillonnant intérieurement . Jean Delannoy si injustement décrié, méconnu, qui sut guider sans concession cette aventure de seize semaines de création orgueilleuse.

Pour mon choix Jean  s'était montré très courageux. Jean Cocteau, m'ayant aperçue dans ma vitrine (il avait bien vite détourné le regard), s'était vivement élevé contre mon engagement pour le rôle de la princesse. Trop femme! trop grosse! trop... trop! Et, ultime argument pour justifier son refus, son rejet : elle a des enfants, pouah ! et, par-dessus le marché, elle est slave ! Delannoy avait tenu bon. Il lui avait fallu bien de la ténacité, car, tout au long du tournage, Cocteau affichait une inimitié qui frisait le dégoût ! J'ai dû attendre la première projection privée pour que le poète daigne admettre que j'étais l'actrice idéale pour incarner la princesse .


PARIS DEAUVILLE...    1934
LA VENUS DE L'OR ...   1937
TAMARA LA COMPLAISANTE  ...  1937
LE DIAMANT NOIR   ... 1941
FIEVRES ...   1942
MACAO L'ENFER DU JEU  ...  1942
L'ASSASSIN A PEUR LA NUIT  ...  1942
PONTCARRAL,COLONEL D'EMPIRE    ...1942
L'ETERNEL RETOUR   ... 1943
LE BOSSU  ...  1944
LA PART DE L'OMBRE  ...  1945
LA SYMPHONIE PASTORALE ...   1946


LES JEUX SONT FAITS  ...  1947
AUX YEUX DU SOUVENIR  ...  1948
LE SECRET DE MAYERLING   ... 1949


DIEU A BESOIN DES HOMMES  ...  1950
LE GARCON SAUVAGE  ...  1951
LA MINUTE DE VERITE ...   1952

LA ROUTE NAPOLEON   ... 1953
DESTINEES   ... 1954
SECRETS D'ALCOVE   ... 1954
OBSESSION   ... 1954
CHIENS PERDUS SANS COLLIER ...   1955
MARIE ANTOINETTE REINE DE France ...   1956
NOTRE DAME DE PARIS  ...  1956

 

 
MAIGRET TEND UN PIEGE ...   1958

GUINGUETTE  ...  1959
MAIGRET ET L'AFFAIRE SAINT FIACRE  ...  1959

LE BARON DE L'ECLUSE   ... 1960
LA FRANCAISE ET L'AMOUR  ...  1960
LE RENDEZ VOUS   ... 1961
LES AMITIES PARTICULIERES  ...  1964
LE MAJORDOME  ...  1965
LES SULTANS  ...  1966
LE LIT A DEUX PLACES  ...  1966
LE SOLEIL DES VOYOUS  ...  1967
VENUS IMPERIALE ...   1967
LA PEAU DE TORPEDO ....   1970
PAS FOLLE LA GUEPE   ... 1972
BERNADETTE...    1987
LA PASSION DE BERNADETTE  ...  1989
MARIE DE NAZARETH   ... 1995

A tourné également pour la télévision des films historiques : "Le coup d'état du 02 décembre"
"Manon Lescault"

JEAN DELANNOY

JEAN DELANNOY

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :