" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Robert est né le 09/08/1918 à Cranston aux USA et est décédé le 05/12/1983.
Sa famille faisait partie de la grande bourgeoisie : politique et diplomatie
, finance, il suit des études de sciences économiques à l'Université de Virginie.

Puis il  décide de partir pour Holywood et devient assistant stagiaire technicien de pro­duction à la RKO de 1941
 à 1944.
..Puis il décide de devenir indépendant et travaille avec Renoir, Chaplin, Losey.
Il fait une apparition dans le film 'The big night".

Au début des années cinquante, il travaille comme scénariste ou metteur en scène pour diverses séries télévisées : « The Doctor », « China Smith », « Schlitz Playhouse », « Author's Playhouse », « Four Star Théâtre »... En 1953, il tourne son premier film et, un an plus tard, il monte sa propre maison de production.

Ses premiers films se signalent déjà par une violence qui sera l'une des caractéristiques constantes de toute son œuvre ultérieure. La violence est en effet un moyen d'expression privilégié que Robert Aldrich uti­lise pour poser des problèmes sociaux. Ainsi, dans d'excellents films policiers (En quatrième vitesse, le Grand Couteau, Pas d'orchidées pour Miss Blandish)

ou dans des westerns critiques qui transgressent les normes du genre (Bronco Apache, Vera Cruz, El Per-dido, Fureur apache), il réussit à produire une analyse implacable des contradictions spécifiques de la société américaine. Durant les années soixante, Robert Aldrich réalise une série de films à caractère exclusive­ment commercial (Qu'est-il arrivé à Baby Jane?, Chut, chut, chère Charlotte, Faut-il tuer Sister Geor­ge ?) qui marqueront un certain recul dans son évolu­tion : la violence y est en effet traitée avec une certaine complaisance esthétique, et non plus comme un moyen d'analyse ou de réflexion. L'ambiguïté inévi­table de ce thème l'a finalement amené, dans plusieurs de ses derniers films, à faire une apologie vulgaire de la violence la plus irrationnelle (The longest yard, The choirboys).

.
 


Il produit la majorité de ses films et il possédait ses propres studios.

 


THE BIG LEAGUER        1953
ALERTE A SINGAPOUR...    WORLD FOR RANSOM    1954
BRONCO APACHE    ...APACHE    1954


VERA CRUZ        1954


EN QUATRIEME VITESSE...    KISS ME DEADLY    1955
LE GRAND COUTEAU...    THE BIG KNIFE    1955
FEUILLES D'AUTOMNE...    AUTUMN LEAVES    1956
ATTAQUE    ...ATTACK    1956


RACKET DANS LA COUTURE    ...THE GARMENT JUNGLE    1957
TRAHISONS A ATHENES    ...THE ANGRY HILLS    1959
TOUT PRES DE SATAN...    TEN SECONDS TO HELL    1959
EL PERDIDO...    THE LAST SUNSET    1961


SODOME ET GOMORRHE...    SODOMA AND GOMORRAH    1962
QU'EST IL ARRIV2 A BABY JANE...    WHAT EVER HAPPENED TO BABY JANE    1962


QUATRE DU TEXAS    ...FOUR FOR TEXAS    1963
CHUT…CHUT, CHERE CHARLOTTE...    HUSH…HUSH SWEET CHARLOTT    1964
LE VOL DU PHOENIX...    THE FLIGHT OF THE PHOENIX    1965
LES DOUZE SALOPARDS...    THE DIRTY DOZEN    1967
LE DEMON DES FEMMES...    THE LEGEND OF LYLAH CLARE    1968
FAUT IL TUER SISTER GEORGE...    THE KILLING OF SISTER GEORGE?    1968
TROP TARD POUR LES HEROS...    TOO LATE THE HERO    1970
PAS D'ORCHIDEES  POUR MISS BLANDISH...    THE GRISSOM GANG    1971
FUREUR APACHE    ULZANA'S RAID    1972
L'EMPEREUR DU NORD...    EMPEROR OF THE NORTH POLE    1973
PLEIN LA GUEULE...    THE MEAN MACHINE    1974
LA CITE DES DANGERS    ...HUSTLE    1975
L'ULTIMATUM DES TROIS MERCENAIRES...    TWILIGHT'S LAST GLEAMING    1976
BANDE DE FLICS...    THE CHOIRBOYS    1977
UN RABBIN AU FARWEST    ...THE FRISCO KID    1979
DEUX FILLES AU TAPIS    ...ALL THE MARBLES    1981

ROBERT ALDRICH

ROBERT ALDRICH

Tag(s) : #REALISATEUR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :