" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES HEROS SONT FATIGUES

1955

Réalisateur : Yves Ciampi

Scénario : Yves Ciampi et Jacques-Laurent Bost, d'après le récit de Christine Garnier

Adaptation : Jean-Charles Tacchella Dialogues : Henri-François Rey
Avec
Yves Montand : Michel Riviere

Maria Felix : Manuella

Jean Servais : Frangois Severin

Curd Jürgens: Wolf Gerke 

Gert Froebe : Hermann

Elisabeth Manet: Nina
Gerard Oury : Villeterre

Gordon Heath : Sidney
Manolo Montez : Pepe
Jean Verner: Olsen
Stephen Miller: L 'Ecossais


Michel Rivière, ex-pilote de Forces Aériennes Françaises Libres, maintenant au service d'une petite compagnie africaine, arrive à Free- City, capitale de la seule république noire indépendante du monde. Dans son avion qui vient de s'écraser, il a découvert, dans la pharmacie du bord, des diamants bruts d'une valeur de deux cents millions, dont il faisait, à son insu, la contrebande pour le compte de son employeur. Profitant de l'aubaine, il s'en empare et essaie de les écouler chez un receleur. Comme celui-ci vient d'être expulsé par la police, Rivière s'installe dans l'unique hôtel réservé aux étrangers, tenu par Séverin, un avocat parisien ex-collaborateur avec les Allemands. Sa compagne, Manuella, l'a suivi dans son exil. Mais elle est devenue la maîtresse d'un jeune Noir promis à un destin politique brillant, Sidney.


Manuella s'éprend de Rivière, et décide avec son amie, Nina, de l'aider à s'enfuir.
Mais le propriétaire des diamants a dépêché sur place un de ses émissaires, Wolf Gerke, qui, grâce à la collaboration de Villeterre, maître de la police locale, fait échouer leur plan. La nuit de Noël, Rivière et Gerke boivent ensemble et se découvrent des affinités. Gerke, a lui aussi,fait la guerre, mais dans la Luftwaffe, et ils ont en commun le même échec et le même dégoût de la guerre. Ils en viennent à envisager une collaboration : ils ne rendront pas les diamants, mais les vendront pour fonder à eux deux une petite compagnie aérienne et se refaire des vies neuves.
Mais Séverin, comprenant que Manuella va suivre Rivière, s'empare des diamants et s'enfuit. Rivière, Gerke et Manuella se lancent à sa poursuite. Tout se termine tragiquement : Séverin et Manuella sont tués, les diamants sont engloutis dans l'eau et Gerke est grièvement blessé. Au petit matin, Gerke et Rivière (qui l'a sauvé) repartent vers Free-City, leurs rêves brisés, mais unis par leur amitié pour prendre un nouveau départ...


Yves Ciampi a eu l'idée de ce film après avoir rencontré Christine Garnier, qui venait de ramener un reportage d'un séjour sur la côte occidentale africaine. Ciampi part lui-même au Liberia avec Jacques-Laurent Bost et y reste six semaines. Il semble qu'il ait pensé y tourner son film sur place, mais qu'il y ait renoncé devant l'hostilité des autorités.
De retour à Paris, il reconstitue presque entièrement Monrovia, capitale du Liberia, dans les studios de Joinville, en lui donnant le nom de Free-City, et recrute la population noire de Paris pour la figuration. Les extérieurs sont tournés en Camargue.
L'accueil fait au film est plutôt favorable.

Yves Montand venait de tourner "Le salaire de la peur" grand succès mais malgré cela, il n'était pas encore considéré comme un acteur.Aussi il fut difficile aux producteurs d'accepter le choix d'Yves Montand. Mais Yves Ciampi y tenait car pour lui,  déjà à l'époque, il correspondait exactement à son personnage. Ciampi tient bon.Tant et si bien que les producteurs finissent par céder.

Yves Montand était complètement "entré " dans le film, comme on entre en loge. Son attention était de tous les instants mais, à l'époque, sur le plateau, il n'était pas du tout envahissant, comme se plaisent à le souligner certains cinéastes avec qui il a travaillé après. Il savait que son nom, au cinéma , n'était pas terrible, et il comptait bien sur Les Héros pour confirmer sa performance du Salaire de la peur. 

 

Le 13 février 1955, Yves Montand fête le millionième disque vendu de son enregistrement des Feuilles mortes. Le 28 mars, il entame le tournage des Héros sont fatigués, dont le succès va lui ouvrir la porte des grands rôles. Il tourne dans la journée et, le soir, joue Les Sorcières de Salem au théâtre au côté de Simone Signoret. Epuisé, il jure :« Jamais je ne referai une chose pareille ! » En septembre, le film est projeté au Festival de Venise.

De très bons seconds rôles : Gert Froebe (complètement inconnu - à part les cinéphiles qui le connaissaient d'un film où il était maigre ) Maria Félix et Jean Servais, qui venait de connaître le succès avec" Du rififi chez les hommes" , Curd Jurgens  inconnu en France....

LES HEROS SONT FATIGUES

LES HEROS SONT FATIGUES

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :