CHARADE

Publié le par cinestranger

CHARADE
USA. 1963.
Réalisé par  Stanley Donen
 Cary Grant (Peter Joshua/Alexander Dyle/Adam Canfield/Brian Cruikshank),
 
Audrey Hepburn (Regina « Reggie » Lambert),
Walter Matthau (Hamilton Bartholomew/Carson Dyle),
James Coburn (Tex Panthollow), George Kennedy (Herman Scobie), Ned Glass (Leopold Gideon), Jacques Marin (l'inspecteur Edouard Grandpierre), Paul Bonifas (Félix), Dominique Minot (Sylvie Gaudet), Thomas Chelimsky (Jean-Louis Gaudet).

 
Regina Lambert, jeune femme un peu  fofolle et sur le point de divorcer, passe quelques jours de vacances aux sports d'hiver, en compagnie de son amie Sylvie Gaudet et du fils de celle-ci, Jean-Louis. Elle fait la connaissance du séduisant Peter Joshua qui se prétend divorcé. De retour à Paris, elle apprend que son mari, Charles, a vendu tous leurs meubles avant de s'embarquer dans le Paris-Bordeaux. Alors que le train roulait à vive allure, il est tombé sur le ballast. Chute mortelle. Effarée, elle se met en quête d'une chambre d'hôtel, en compagnie du serviable Peter Joshua. Aux funérailles de son mari, elle remarque la présence de trois mystérieux Américains. Peu après, elle est convoquée à l'Ambassade des Etats-Unis. Hamilton Bartholomew l'informe que son mari, pendant la guerre, a détourné deux cent cinquante mille dollars destinés à la Résistance française. Il avait organisé son affaire avec quatre complices mais il s'était bien gardé de partager l'argent.

 

 
Depuis, à l'exception de Carson Dyle, décédé, 4 ses complices le recherchaient. Effrayée, Regina se confie à Peter Joshua qui lui révèle être le frère de Carson Dyle, Alexander. La jeune femme ne sait trop si elle doit le croire et elle recontacte Bartholomew qui lui affirme que Dyle n'avait pas de frère. Joshua ne se démonte pas. Il prétend alors qu'il s'appelle Adam Canfield et qu'il est voleur. Mais les trois complices de Lambert sont assassinés. Regina est persuadée que Joshua est bien Alexander Dyle. Elle a enfin compris que les deux cent cinquante mille dollars avaient servis à acheter trois timbres rares. Elle s'empresse donc de les récupérer. Joshua l'informe à ce moment-là que Bartholomew est, en réalité, Carson Dyle. Lequel, démasqué, s'échappe mais meurt à la Comédie-Française, en tombant dans une trappe. L'affaire est donc terminée et Joshua peut annoncer à la femme qu'il aime qu'il est, en réalité, un agent du fisc américain, Brian Cruikshank.

 
Fortement déçu de n'avoir pu avoir le rôle d'Henry Higgins dans My Fair Lady, rôle qui échoit à Rex Harrison, Cary Grant accepte de retrouver Stanley Donen, à Paris, pour y tourner Charade. Cette comédie policière romantique, à l'intrigue complexe — les auteurs ont voulu rendre hommage à Hitchcock et, en particulier, à La mort aux trousses — lui permet de jouer avec Audrey Hepburn, une actrice qui ressemble un peu à son ex-femme Betsy Drake. Ce film sera  un nouveau succès public : six millions cent cinquante mille dollars de recettes.
 
CHARADE

CHARADE

Publié dans FILMS ANCIENS

Commenter cet article