LA FEMME A ABATTRE

Publié le par cinestranger

 

LA FEMME A ABATTRE
titre original THE ENFORCER


U.S.A. 1950. RÉALISATEUR: Bertaigne Wlndust.

avec

Ass. District Attorney Ferguson  .................. Humphrey BOGART
Joe Rico ....................................... Ted De CORSIA
« Big Babe » Lazich ............................. Zéro MOSTEL
Albert Mendoza  ................................ Everett SLOANE
Capitaine Frank Nelson .......................... Roy ROBERTS
James  « Duke » Malloy  ......................... Lawrence TOLAN
Sergent Whithlow ____'........................... King DONOVAN
Theresa Davis - Angela Vetto  ................... Patricia JOINER
« Philadelphia » Tom Zaca ....................... Jack LAMBERT
Herman   ....................................... BobSTEELE
Thomas O'Ffara  ................................ Don BEDDOE
Tony Vetto  .................................... TitoVUELO
Nina  Lombardo   ................................ Susan CABOT

 


 Un détenu, Duke Malloy s'accuse, en prison, d'avoir commis un meurtre mais il se suicide dans sa cellule avant de pouvoir s'expliquer. Un policier, Martin Ferguson, est persuadé que Malloy s'est suicidé de crainte d'être pris à partie par Albert Mendoza son chef, placé à la tête d'un gang de tueurs à gages.

 

Ferguson se promet de démasquer Mendoza et d'abattre le gang. L'enquête est difficile mais les acolytes de Mendoza commettent une erreur : au iieu d'exécuter Nina qui a été le témoin d'un premier crime, ils assassinent une amie de la jeune fille. Ferguson, mis au courant, sauve Nina avant que les tueurs la suppriment à son tour ; citée comme témoin à charge, la jeune fille fait se déposition. Mendoza est condamné.

 


Ce film, dans tous les répertoires, est officiellement signé par Bertaigne Windust, un réalisateur américain très peu connu. C'est lui en fait qui commença La femme à abattre, mais Rackin, l'auteur du scénario, d'après le livre de James Eastwood, raconte que : « au bout de quelques jours Windust se révéla si mou qu'on fit appel à Walsh. C'est lui qui réalisa entièrement le film, lui donnant toute sa violence et sa brutalité ».

 

On peut croire sur parole cette déclaration de Rackin à Présence du cinéma. Le film révèle d'ailleurs toutes les caractéristiques et le talent de Walsh.
Admirablement construit, dépouillé, réaliste, The enforcer est un drame policier à l'action mouvementée. Il reposerait sur des faits qui se sont réellement déroulés aux U.S.A. et constitue une description des mœurs américaines aussi bien dans les milieux de la police que dans ceux du crime.

LA FEMME A ABATTRE
LA FEMME A ABATTRE
LA FEMME A ABATTRE
LA FEMME A ABATTRE
LA FEMME A ABATTRE

Publié dans FILMS ANCIENS

Commenter cet article