" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vivement-dimanche

VIVEMENT DIMANCHE!
1983.

Un film mis en scène par François Truffaut. Scénario : François Truffaut, Suzanne Schiffman, Jean Aurei d'après "The long saturday night" de Charles Williams.

avec : Fanny Ardant (Barbara Becker). Jean-Louis Trintignant (Julien Vercel), Philippe Laudenbach (Maître Clément). Caroline Sihol (M.-C. Vercel), Philippe Morier-Genoud (Santelli).

Accusé de trois meurtres dont il ne peut se défendre, le directeur d'une agence immobilière du Midi de la France, Julien Vercel, se voit obligé de s'enfuir.

Convaincue de son innocence. Barbara Becker, sa secrétaire, essaie de découvrir la vérité grâce à une enquête minutieuse...

Caroline Sihol et Jean-Louis Trintignant


Depuis longtemps déjà, François Truffaut souhaitait tourner l'adaptation d'un roman de Charles Williams qu'il a contribué à mieux faire connaître en France. Né en 1909, cet écrivain qui s'est suicidé en 1975 a écrit vingt-trois livres. Parmi les films qui en ont été tirés : "Peau de banane" de Marcel Ophûls (63), "Fantasia chez les ploucs" de Gérard Pires (71), "L'arme à gauche" de Claude Sautet (64).

Avant de devenir cinéaste, François Truffaut a nourri une profonde fascination pour les thrillers  et le film noir américain, et cet amour des intrigues troubles et des personnages encore plus obscurs se manifeste à travers de nombreux films qu'il a dirigés.  Son premier hommage au film classique de gangsters du film noir, Tirez sur le pianiste (1961), fut un échec critique et commercial, tout comme son thriller La Sirène du Mississippi (1969). Ce n'est qu'après avoir remporté trois succès d'affilée à la fin des années 1970, au début des années 1980 (L'Amour en fuite, Le Dernier métro et La Femme d'à côté) que Truffaut se sentait en confiance pour revisiter un genre pour lequel il avait une affinité naturelle. Ce qui l'a inspiré à le faire, c'est la vue de Fanny Ardant dans un imperméable beige dans son dernier film (La Femme d'à côté). Quel magnifique Sam Spade elle ferait, se frayant un chemin à travers le sous-bois clair-obscur d'un mystère de meurtre noir ..

The Long Saturday Night de Charles Williams devait être le point de départ de Vivement dimanche !, un thriller américain typiquement alambiqué que Truffaut avait auparavant envisagé d'adapter (avec Jeanne Moreau dans le rôle principal) dans les années 1960. 

Une des choses que Truffaut regrettait à propos de son précédent thriller La Mariée était en noir (1967) était qu'il lui manquait l'ambiance distinctive du thriller de la série noire S'il allait faire Vivement dimanche! du tout, il devait être un fidèle pastiche du film noir américain, ce qui signifiait qu'il devait être tourné en noir et blanc. La conséquence immédiate en est que Truffaut a du mal à obtenir le soutien financier des télévisions françaises, qui considèrent les films en noir et blanc comme commercialement non viables. Après avoir été rejeté par TFI, Truffaut a finalement réussi à convaincre la télévision rivale Antenne 2 de coproduire le film, mais il l'a fait avec beaucoup de réticence.

vivement-dimanche

Avec Fanny Ardant dans le rôle principal féminin (le film avait été conçu pour elle), le principal défi était de trouver un acteur de stature comparable pour jouer en face d'elle. Quelques années auparavant, Jean-Louis Trintignant avait écrit une lettre qu'il était impatient de travailler avec un homme qu'il considérait comme l'un des plus grands cinéastes du monde. 

 

vivement-dimanche
vivement-dimanche
vivement-dimanche
vivement-dimanche
vivement-dimanche
vivement-dimanche

vivement-dimanche

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :