" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lors de son apparition en 1955 dans Mais... qui a tué Harry?. Shirley MacLaine était certainement la personnalité la plus originale que le cinéma eût connue depuis de très longues années. Elle était « un peu dingue » avant que cette expression fût à la mode, blagueuse, espiègle, toujours à contretemps, excentrique, mais très belle à sa manière. Elle n'a pas changé depuis lors, et le public s'est habitué à ce personnage cinématographique hors du commun ; une fois qu'elle se fut bien fait connaître, elle est aisément devenue une grande star. En même temps, sa dinguerie a toutefois commencé à paraître artificielle ; elle reste une merveilleuse actrice quand elle travaille sur un bon scénario, mais on ne va plus la voir jouer si le film est faible.

SHIRLEY MACLAINE est née Shirley MacLaine Beaty à Richmond (Virginie) le 24 avril 1934, dans un strict environnement religieux, avec  des parents frustrés d'avoir  sacrifié leurs ambitionsartistiques  à la vie familiale. Elle a un frère  (Warren ) .

La danse marque la première étape de Shirley dans son accession à la notoriété. A 18 mois, elle est à la barre fixe. A 4 ans, la voilà déjà sur scène. En 1946, tout en poursuivant ses études secondaires, elle fait ses débuts professionnels avec le National Symphony Orchestra de Washington et prend part, comme « chorus girl », à une nouvelle production de la comédie musicale « Oklahoma! » (1950), à Broadway. A 18 ans, sitôt son diplôme en poche, elle fait son bagage et met le cap sur New York, où elle trouve à s'employer dans la publicité, avant de décrocher un rôle de danseuse dans « Me and Juliet », de Rodgers & Hammerstein.

Devant la difficulté du chorégraphe à prononcer correctement son patronyme, elle adopte alors « MacLaine » comme pseudonyme. L'année suivante (1954), elle connaît son premier moment de gloire lorsqu'elle est invitée à remplacer Carol Haney, handicapée par une entorse à la cheville, dans le rôle titre du musical « The pajama game ». C'est l'année où elle épouse le producteur Steve Parker, dont elle aura une fille, Stéphanie, en septembre 1956, qui passera le plus clair de son enfance à Tokyo avec son père. Tant pour des raisons professionnelles qu'à cause des menaces d'enlèvement proférées à rencontre de l'enfant.

Dans ses Mémoires (« My lucky stars : a Hollywood memoir »), Shirley MacLaine confiera que, très tôt, leurs vingt-neuf ans de mariage seront une « union ouverte », chacun s'accordant une totale liberté, dont elle ne se privera guère d'user, admettant avoir été successivement la maîtresse  de Robert Mitchum (« Deux sur la balançoire »), de Danny Kaye (1966), mais aussi d'un  Premier ministre suédois et d'un ministre des Affaires étrangères australien . Entre-temps, le producteur Hal Wallis est témoin de son triomphe sur scène et lui signe d'emblée un contrat de huit ans avec la Paramount. Trois mois plus tard, elle tourne son premier film sous la direction d'Alfred Hitchcock. Trois ans encore, et elle décroche sa première nomination à l'Oscar pour le personnage de Ginny dans « Comme un torrent ». A 24 ans, Shirley entre dans le club très fermé des stars. « Par son interprétation, Miss MacLaine se propulse au premier rang des actrices », écrit le critique du « Variety ». « Elle n'est pas ce qu'il est convenu d'appeler une jolie fille mais elle rayonne de tant d'humour et de générosité .  Son dynamisme et sa fantaisie font mouche, culminant, en 1960, avec l'exquise comédie satirique de Billy Wilder « La garçonnière », pour laquelle elle sera distinguée au Festival de Venise. Elle y émeut autant qu'elle amuse, stimulée par un Jack Lemmon en parfaite adéquation avec sa sensibilité. Elle le retrouvera trois ans plus tard dans « Irma la douce ».

Sur le thème délicat de la calomnie et de l'homosexualité féminine, Shirley MacLaine prouve néanmoins, avec « La rumeur », qu'elle peut aborder un répertoire plus grave, même si la légèreté demeurera le fil conducteur de sa carrière. La décennie 1970 l'éloigne des plateaux de cinéma. C'est le temps des one woman shows, inspirés de sa vie et de ses films, et des voyages en République populaire de Chine, à la tête de la première délégation féminine américaine autorisée à visiter le pays. C'est également l'époque où elle s'embarque pour une véritable odyssée spirituelle, dont elle rendra compte dans une demi-douzaine de livres appelés au succès commercial. 

Dans les années 1980, SHIRLEY MACLAINE  effectue même un retour spectaculaire, raflant un Oscar pour sa composition tonique dans le lacrimal « Tendres passions » et sa suite, « L'étoile du soir ». Entre-temps, consciente que les producteurs rechignent à offrir de grands rôles aux femmes au-delà d'un certain âge, elle a pris le taureau par les cornes, suscitant tantôt des personnages, à l'instar d'Aurore Greenway, tantôt des projets, telle récriture, dans lesquels elle continue de s'épanouir.

Shirley ne négige pas la télévision où elle apparraît dans quelques séries.

ALFRED HITCHCOCK ...MAIS QUI A TUE HARRY ...1955
FRANK TASHLIN...ARTISTES ET MODELS ...ARTISTS AND MODELS...1955
MICHAEL ANDERSON ...LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS ...LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS ...1956
JOSEPH ANTHONY ...LE MENEUSE DE JEU ...1958
VINCENTE MINNELLI...COMME UN TORRENT...SOME CAME RUNNING...1958
GEORGE MARSHALL     ...LA VALLEE DE LA POUDRE             ...THE SHEEPMAN                  ...1958


DANIEL MANN...VAGUE DE CHALEUR...HOT SPEEL...1958
JOSEPH ANTHONY...EN LETTRES DE FEU        ...CAREER                   ...1959
CHARLES WALTERS ...UNE FILLE TRES AVERTIE ...1959


BILLY WILDER ...LA GARCONNIERE ...THE APARTMENT...1960
LEWIS MILESTONE ...L'INCONNUE DE LAS VEGAS ...1960
WALTER LANG...CAN-CAN...1960
WILLIAM WYLER...LA RUMEUR...THE CHILDREN'S HOUR...1961
CHARLES WALTERS ...ANNA ET LES MAORIS ...1961
JACK CARDIFF ...MA GEISHA ...1961
JOSEPH ANTHONY...IL A SUFFIT D'UNE NUIT...ALL IN THE NIGHT 'S WORK...1961

CHARLES WALTERS...TWO LOVES...1961


ROBERT WISE ...DEUX SUR LA BALANCOIRE ...TWO FOR THE SEASAW ...1962
BILLY WILDER ...IRMA LA DOUCE ...1963
JACK LEE THOMPSON...MADAME CROQUE MARIS ...WHAT A WAY TO GO...1963
ANTHONY ASQUITH ...LE ROLLS ROYCE JAUNE ...1964


J LEE THOMPSON ...L'ENCOMBRANT M JOHN ...L'ENCOMBRANT M JOHN ...1964
RONALD NEAME...UN HOLD-UP EXTRAORDINAIRE...GAMBIT...1966


JOSEPH MCGRATH ...UN MARI DANS LE GRENIER ...1967


VITTORIO DE SICA...SEPT FOIS FEMME...WOMAN TIMES SEVEN...1967
DON SIEGEL ...SIERRA TORRIDE ...TWO MULES FOR SISTER SARA ...1969


BOB FOSSE...SWEET CHARITY...1969


FRANK D GILROY ...DESPERATE CHARACTERS ...1971
WARIS HUSSEIN ...THE POSSESSION OF JOEL DELANEY ...1971
HERBERT ROSS ...LE TOURNANT DE LA VIE ...1977
JACK SMIGHT ...L'AMOUR A QUATRE MAINS ...1979
HAL ASHBY ...BIENVENUE MISTER CHANCE ...BEING THERE ...1979
RICHARD LANG ...CHANGEMENT DE SAISONS ...1980
JACK SMIGHT ...LOVING COUPLES...1980
JAMES L BROOKS ...TENDRES PASSIONS ...1983


HAL NEEDHAM...CANNONBALL 2...CANNONBALL  RUN 2...1983
JOHN SCHESINGER ...MADAME SOUSATZKA ...1988
HERBERT ROSS ...POTINS DE FEMMES ...1988
CHRISTOPHER MONGER ...WAITING FOR THE NIGHT ...1989
MIKE NICHOLS...BONS BAISERS D'HOLLYWOOD...POSTCARDS FROM THE EDGE...1990


ALBERT BROOKS ...DEFENDING YOUR LIFE ...1990
BEEBAN KIDRON ...QUATRE NEWYORKAISES ...1991
RANDA HAINES ...DEUX DROLES D'OISEAUX...WRESTLING ERNEST HEMINGWAY ...1992
HUGH WILSON ...UN ANGE GARDIEN POUR TESS ...1993
ROBERT HARLING ...L'ETOILE DU SOIR ...1995
RICHARD BENJAMIN ...MRS WINTERBOURNE ...1995
SHIRLEY MACLAINE ...BRUNO ...1997
TODD MC CARTHY ...FOREVER HOLYWOOD ...1999
MARLEEN GORRIS ...CAROLINA ...2001
NORA EPHRON ...BEWITCHED ...2004
CURTIS HANSON ...IN HER SHOES ...IN HER SHOES ...2005
ROB RAINER ...RUMOR HAS IT ...RUMOR HAS IT ...2005
RICHARD ATTENBOROUGH...WAR AND DESTINY...2007
GARRY MARSHALL...VALENTINE'S DAY...2010
RICHARD LINKLATER...BERNIE...2011
BEN STILLER...LA VIE REVEE DE WALTER MITTY...2013
MICHAEL RADFORD...ELSA AND FRED...2014
ANDY TENNANT...WILL OATS...2015
TV......
Downton Abbey  ......2013
Glee (TV Series) ......2014

 

SHIRLEY MACLAINE

SHIRLEY MACLAINE

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :