" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dés son premier film Sera'a Fil Wadi (Soleil ardent),OMAR SHARIF  a été une grosse vedette, mais sa renommée était alors limitée aux pays arabes, et elle l'est restée pendant la première décennie de sa carrière. En 1962, il a eu enfin l'occasion d'acquérir une réputation internationale, à dos de chameau, dans Lawrence d'Arabie (en un rôle qui lui valut d'être nommé par l'Académie du cinéma). À partir de ce moment, il a commencé à faire battre les cœurs des dames du monde entier. Depuis lors, ayant abandonné son Egypte natale, il a surtout paru dans des films américains et européens et il a été la vedette de deux des plus gros succès commerciaux des annales cinématographiques : le Docteur Jivago (avec Julie Christie) et Funny Girl (avec Barbra Streisand). Sa carrière a atteint son zénith à la fin des années 60 dans une série de superproductions; mais l'échec commercial de films comme Mayerling et le Rendez-vous a un peu compromis ses perspectives actuelles.

OMAR SHARIF  est né Michel Shalhouh, à Alexandrie (Egypte), dans une famille chrétienne aisée d’origine syro-libanaise, le 10 avril 1932. Son père était un important marchand de bois, et sa mère, une professionnelle réputée du poker et du baccara, dont il devait hériter de l’habileté aux cartes.  Parce qu’il mange avec trop et a tendance à l’embonpoint, sa mère l’inscrit au collège Victoria du Caire, avec l’espoir que la nourriture anglaise freinera son appétit. Le résultat sera  que M. Shalhoub  qui voyait en son fils le repreneur naturel de son commerce de bois  se résigner à lui voir embrasser la carrière d’acteur.
C'est surtout sa  séduction physique qui lui vaut un succès immédiat dans un premier film de Youssef Chaline,croisé par hasard dans un salon de thé.

Son deuxième film, de Chaline toujours, en fera une star du cinéma égyptien et, partant, arabe.
A l’époque, en effet, l’Egypte est le. seul pays du Moyen-Orient à produire des films —quelque 150 à 200 annuellement . Pour faire partie de la distribution de " Ciel d’enfer", Omar doit être adoubé par sa partenaire, Faten Hamama, star numéro un en Egypte, qui finit par donner son accord.
Tourné en pleine révolution socialiste de Nasser, « Ciel d’enfer » traite de la révolte des paysans contre les féodaux, et le jeune Shalhoub, devenu Omar El Sherif ,  
y incarne un garçon de ferme amoureux de la fille de son seigneur. Malgré la dizaine de films qu’elle avait déjà tournés, personne n’avait encore embrassé Faten Hamama à l’écran. Jusqu’au jour où elle tendit ses lèvres à Omar El Sherif.  Au lendemain du divorce du réalisateur Ezz Eddine Zulficar et de la conversion du fiancé à l’islam, les deux jeunes gens se marient en 1955.

Un fils, Tarek, devait naître de leur union, deux ans plus tard.
Jusqu’à l’internationalisation de sa carrière, Omar Sharif tournera une dizaine de films,
qui en feront le jeune premier de l’Egypte nassérienne. Son renom lui permettra deux incursions dans le cinéma français "La châtelaine du Liban " et " Goha " — et une tentative avortée dans le cinéma américain, lorsque la Columbia abandonnera le tournage égyptien de "Joseph et ses frères", suite à la défection de Rita Hayworth. Remarqué par David Lean au Festival de Cannes, il jouera le rôle d’Ali, proche compagnon de l’aventurier incarné par Peter O’Toole dans " Lawrence d’Arabie " et prendra son nouveau nom Omar Sharif.

OMAR SHARIF surnommé " Cairo Fred "par son partenaire, signe un contrat de sept ans avec Sam Spiegel,le patron de la Columbia.  Roi dans "La chute de l’Empire romain ", prêtre espagnol dans  Et vint le jour de la vengeance , patriote yougoslave dans " La Rolis-Royce jaune " et conquérant mongol dans " La fabuleuse aventure de Marco Polo", il ne pouvait que s’incarner dans le héros romantique de Pasternak, le  docteur Jivago. Ce sera  ’incontestable triomphe de ces années 1965-1966. En amant de Lara, Omar Sharif y trouvera la consécration auprès du public féminin, sensible à la douceur de ses yeux bruns et à la courtoisie de ses manières orientales, et confirmera cet emploi de galant chevaleresque qu’il devait transcender avec le personnage de Nick Arnstein, joueur invétéré dont Barbra Streisand tombe amoureuse dans "Funny girl ". Il sera l’archiduc autrichien de « Mayerling » ou le cow-boy de « L’or de Mackenna ». Les années 1970 vont voir sa popularité chuter.




C’est l’époque où son image d'épicurien ,de champion de bridge et de client des jeux de hasard supplante celle du comédien. Il lui arrivera d’avouer la perte, en moins d’un mois, de 375.000 € sur
le tapis vert, avec, pour conséquence logique, un glissement vers un cinéma de plus en plus opportuniste et alimentaire pour éponger ses dettes. " Le casino, c’est un remède contre l’ennui , Parce que je vis seul et qu’autour de la table il y a une bonne ambiance et de jolies femmes. "
En 1990, Omar Sharif commence à émerger d’une traversée du désert de plus de dix ans,
malgré une première sur la scène londonienne à grand succès et une figure de
vieux sage dans " Les possédés ".Ce sera Henri Verneuil qui fera appel à lui en son père déraciné et orphelinde sa terre, dans " Mayrig ", puis " Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" .

OMAR SHARIF décèdera le 10/07/2015 crise cardiaque
 

YOUSSEF CHALINE ...LE DEMON DU SAHARA... SHAYTAN AL-SAHRA 1954
YOUSSEF CHALINE... CIEL D'ENFER.... SIRAA FIL-MINA 1954
HELMY HALIM ...NOS BEAUX JOURS ...AYYAMINE LE HELWA 1955
LUTTE SUR LES QUAIS... SIRAA FIL-MINA 1955
RICHARD POTTIER ...LA CHATELAINE DU LIBAN . 1956


KAMAL EL SHEIKH ...LA TERRE DE LA PAIX... ARD EL SALAM 1957
SALAH ABOUSEIF ...NUIT SANS LENDEMAIN ...LA ANAM 1957
ATEF SALEM ...RIVE AUS SECRETS ...SHATIE EL ASRAR 1958
J BARATIER ... GOHA 1958
NIAZI MOSTAFA... FADIHA FIL ZAMALEK 1959
ETEM SALEF... LUTTE DANS LE NIL ...SERAA FIL NIL 1959
KAMAL EL SHEIKH... MIN AJAL EMRAA 1959
KAMAL EL SHEIKH ...LA CHATELAINE... SOTEDAT EL KASR 1959
ATEF SALEM... RENDEZ VOUS AVEC L'INCONNU ...MAWEED MAA MAGHOUL 1959
SALAH ABOUSEIF... LES FEUX DE L'AMOUR... LAWET EL HUB 1960
SALAH ABOUSEIF... BIDAYA WA NIHAYA 1960
EZZ EDDZULFICAR ... NAHR EL HUB 1961
FABDEL WAHAB ... ISHAYAT HUB 1961
HENRY BARAKAT... EL BAITINA RAJUL 1961
RAMSES NAGUIB ... GHARAM EL ASSIAD 1961
DAVID LEAN... LAWRENCE D'ARABIE ...LAWRENCE OF ARABIA 1962

ANTHONY MANN ...LA CHUTE DE L'EMPIRE ROMAIN... THE FALL OF THE ROMAN EMPIRE 1962
FRED ZINNEMANN... ET VINT LE JOUR DE LA VENGEANCE ...BEHOLD A PALE HORSE 1963
D LA PATELLIERE ...LA FABULEUSE AVENTURE DE MARCO POLO 1964
ANTHONY ASQUITH ...LA ROLLS-ROYCE JAUNE ...THE YELLOWS ROLLS ROYCE 1964
HENRY LEVIN ... GENGHIS KHAN 1964


ATIF SALEM ... EL MAMALIK 1965
DAVID LEAN ...DOCTEUR JIVAGO... DOCTOR ZHIVAGO 1965


TERENCE YOUNG ...OPERATIO OPIUM ...THE POPPY IS ALSO A FLOWER 1966
ANATOLE LITVAK... LA NUIT DES GENERAUX ...NIGHT OF THE GENERALS 1966
FRANCESCO ROSI ...LA BELLE ET LE CAVALIER... C'ERA UNA VOLTA 1967


TERENCE YOUNG ...MAYERLING 1968

WILLIAM WYLER... FUNNY GIRL 1968

J.LLE THOMPSON ...L'OR DES MACKENNA ...MACKENNA'S GOLD 1969


RFLEISCHER ... CHE 1969
SIDNEY LUMET ...LE RENDEZ VOUS ...THE APPOINTMENT 1969

JAMES CLAVELL ...LA VALLEE PERDUE... THE LAST VALLEY 1970
 

J FRANKENHEIMER ...LES CAVALIERS ...THE HORSEMEN 1971

HENRI VERNEUIL ...LE CASSE 1971
ERIC LE HUNG ...LE DROIT D'AIMER 1972
BLAKE EDWARDS... TOP SECRET ...THE TAMARIND SEED 1973


J A BARDEM ...L'ILE MYSTERIEUSE ...LA ISAL MISTERIOSA 1973
RICHARD LESTER... TERREUR SUR LE BRITANNIC... JUGGERNAUT 1974
HERBERT ROSS ...FUNNY LADY 1975

IVAN PASSER ... ACE UP MY SLLEVE 1975
BLAKE EDWARDS ...QUAND LA PANTHERE ROSE S'EMMELE... THE PINK PANTHER... STRIKES AGAIN 1976
R FLEISHER ... ASHANTI 1978

TERENCE YOUNG... LIES PAR LE SANG ...BLOODLINE 1978
R ALLIS MILLER ...REVANCHE A BALTIMORE ...THE BALTIMMORE BULLET 1979
JOE CAMP ...OH HEAVENLY DOG 1979
ERNEST DAY... OPERATION GREEN ICE 1980


R MICHAEL LEWIS ...S+H+E :SECURITY HAZARDS EXPERT 1980
TERENCE YOUNG... INCHON 1982
PETER DUFFELL ...PAVILLONS LOINTAINS ...THE FAR PAVILIONS 1983
HANY LASHEEN ... AYOUB 1984
DAVID ZUCKER ...TOP SECRET 1984
ANDRZEJ WAJDA ... LES POSSEDES 1987
STEVE FEKE ... KEYS OF FREEDOM 1988
A DOMBASLE ... LES PYRAMIDES BLEUES 1988


HANY LASHEEN ...LA MARIONNETTISTE ...AL ARAGOZ 1989
OTTAVIA FABBRI ...VIAGGIO D'AMORE 1989

HENRI VERNEUIL...MAYRIG 1991

HENRI VERNEUIL ... 588 RUE DU PARADIS 1991
A JODOROWSKY ... LE VOLEUR D'ARC EN CIEL 1991
SALAH ABOUSEIF ...AL MOATEN AL MASRY 1991
DUCCIO TESSARI ...BEYOND JUSTICE 1992
TOSHIO MASUDA... TENGOKU NO TAIZAI 1996
I K MUSALAM ...HEAVEN BEFORE!DIE 1997
JOHN MCTIERNAN ...LE 13° GUERRIER... THE 13 TH WARRIOR 1997
JOHN DUIGAM... THE PAROLE OFFICER 2001
FR DUPEYRON ...MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN 2002


JOE JOHNSTON ... HIDALGO 2002

M O SAJBEL ... ONE NIGHT WITH THE KING 2004
L LAMBERTINI ... FUOCO SU DI ME 2006
ROLAND EMMERICH ...10 000 B.C 2006
RAMI IMAN...HASSAN WAS MORCUS...2008
AHMED MAHER....AL MOSAFER...2009
LAURENT VINAS RAYMOND....J'AI OUBLIE DE TE DIRE...2010
VALERIA BRUNI TEDESCHI...UN CHATEAU EN ITALIE...2013
LAÏLA MARRAKCHI...ROCK THE CASBAH...2013
 
OMAR SHARIF

OMAR SHARIF

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :