JASON ROBARDS

Publié le par cinestranger

JASON ROBARDS

Bien qu'ayant paru pendant deux décennies dans d'excellents films, avec des éloges dithyrambiques de la critique, et bien qu'ayant été couronné deux fois par l'Académie du cinéma, c'est seulement grâce à la télévision que Jason Robards est devenue une vedette : son interprétation glacée du président Monkton dans la série Washington Behind C/osed Doors l'a rendu plus célèbre que sa longue carrière sur scène et à l'écran. Et pourtant... Avant cela, il avait remporté deux années de suite l'Oscar du meilleur second rôle (en 1976 pour avoir incamé le rédacteur en chef du Washington Post, Ben Dradlee, dans les Hommes du président, et en 1977 pour avoir fait revivre Dashiell Hammett dans Julia) Mais bien avant ces Oscars, la carrière de Robards était jalonnée de beaux rôles : il interprétait aussi bien les gangsters (Al Capone dans le Massacre de la Saint-Valentinl que les dramaturges excentriques (Des clowns par milliers), passant avec aisance des personnages les plus dramatiques (le Long Voyage dans la nuit) aux plus romanesques (dans Isadora), des films comportant un « message » (Johnny Got His Gun) aux plus franchement burlesques (The Night They Raided Minsky). Et, ce qui est rarissime pour un acteur formé au théâtre, Robards a très bien réussi dans le western, aussi bien classique (The Hour of the Gun, Pat Garrett et Billy le Kid) qu'à l'italienne (Il était une fois dans l'Ouest) ou fantastique (Un nommé Cable Hogue, de Peckinpah)
Un détail confirme la réussite (tardive) de Jason Robards : il a renoncé à faire suivre son nom de « Jr » (junior).

Comédien américain né le 22/07/1922 à Chicago décédé d'un cancer le 26/12/2000.
Son père était acteur et s'occupa de lui lors de son divorce en 1927.
Il s'engage dans la marine et est à Pearl Harbor lorsque les japonais attaquent cette base.
Il y restera 7 ans et obtiendra la "Navy Cross" l'une des plus hautes distinctions militaires.
En lisant un exemplaire de "Strange Interlude"d'Eugéne O'Neill" il découvre la magie des textes et se lance dans une carrière théatrale.
Il entre à "l'Américan academy of Dramatic arts of New York".
Il joue une pièce de 4 heures "Iceman cometh".

Ses plus grandes joies artistiques, c'est au théâtre qu'il les devait, et plus exclusivement au dramaturge Eugène O'Neill, dont le texte et la philosophie trouvèrent en lui un interprète idéal.

 


Marié à Eléanor Pitman de 1948 à 1959 il aura 3 enfants mais son divorce va le déstabiliser.
Il boit beaucoup. Il se marie une deuxième fois et aura 2 enfants avant de divorcer puis il s'attache à Lauren Bacall veuve d'Humprey Bogart qui lui donnera un fils. Il ne tournera jamais avec elle.





ANATOLE LITVAK... LE VOYAGE ... THE JOURNEY 1958
JOHN STURGES ... PAR L'AMOUR POSSEDE ... BY LOVE PSSESSED 1961


HENRY KING ...TENDRE EST LA NUIT ... TENDER IS THE NIGHT 1961


SIDNEY LUMET ... LE LONG VOYAGE DANS LA NUIT ... LONG DAY'SJOURNEY INTO NIGHT 1961
DORE SCHARY ... ACT ONE 1963
FRED COE ... DES CLOWNS PAR MILLIERS ... A THOUSAND CLOWNS 1964
FIELDER COOK ... GROS COUP A DODGE CITY ... A BIG HAND FOR THE LITTLE LADY 1966


ROBERT ELLIS MILLER ... CHAQUE MERCREDI ... ANY Wednesday 1966

BUD YORKIN ... DIVORCE AMERICAN STYLE .. DIVORCE AMERICAN STYLE 1967
ROGER CORMAN ... L'AFFAIRE AL CAPONE ... THE ST VALENTINE'S DAY MASSACRE 1967


JOHN STURGES ... SEPT SECONDES EN ENFER... HOUR OF THE GUN 1967
WILLIAM FRIEDKIN ... THE NIGHT THEY RAIDED MINSKY'S ... THE NIGHT THEY RAIDED MINSKY'S 1968
SERGIO LEONE ... IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST ... C'ERA UNA VOLTA IL WEST 1968


STUART BURGE ... JULES CESAR ... JULIUS CAESAR 1969
NANNY LOY ... ROSOLINO PATRENO SOLDATO 1969
SAM PECKINPAH ... UN NOMME CABLE HOGUE ... THE BALLAD OF CABLE HOGUE 1970
 

RICHARD FLEISCHER ... TORA TORA TORA 1970
TOM GRIES ... FOOLS 1970

DALTON TRUMBO ... JOHNNY S'EN VA EN GUERRE ... JOHNNY GOT HIS GUN 1971


GORDON HESSLER... MURDERS IN THE RUE MORGUE 1971
MELVILLE SHAVELSON ... L'HUMOUR PAS LA GUERRE ... THE WAR BETWEEN MEN AND WOMEN 1971
REZZA S BADY ... TOD EINES FREMDEM 1972

SAM PECKINPAH ... PAT GARETT ET BILLY LE KID... PAT GARETT AND BILLY THE KID 1972
L Q JONES ... APOCALYPSE 2024 ...A BOY AND HIS DOG 1974
PANCHO KOHNER ... MR SYCAMORE 1975
ALAN J PAKULA ...LES HOMMES DU PRESIDENT ... ALL THE PRESIDENT'MEN 1976
FRED ZINNEMANN ...JULIA 1976


EDDY MATALON ... LE SOUFFLE DE LA TEMPETE ... COMES A HORSEMAN 1977


JAN TROELL ... OURAGAN ... HURRICANE 1978
J LEE THOMPSON ... CABO BLANCO 1979
JONATHAN DEMME ... MELVIN AND HOWARD 1979
JERRY JAMESON ... LA GUERRE DES ABIMES ... RAISE THE TITANIC 1980
WILLIAM A FRAKER .... THE LEGEND OF THE LONE RANGER 1981
JACK CLAYTON ... LA FOIRE DES TENEBRES ... SOMETHING WICKED THIS WAY COMES 1981
HERBERT ROSS ... MAX DUGANS RETURN ...SQUARE DANCE 1982
NICHOLAS MEYER ... LE JOUR D'APRES ... THE DAY AFTER 1983
DANIEL PETRIE . SQUARE DANCE 1986

JAMES BRIDGES ...LES FEUX DE LA NUIT ... BRIGHT LIGHTS BIG CITY 1987
MARC ROCCO ... DREAM A LITTLE DREAM 1988
LEONARD NIMOY ... LE PRIX DE LA PASSION ... THE GOOD MOTHER 1988


RON HOWARD ... PORTRAIT CRACHE D'UNE FAMILLE MODELE ... PARENTHOOD 1989
MIKE HODGES ...BLACK RAINBOW 1989

BILL MURAY ... QUICK CHANGE 1990
MARK FROST ... STORYVILLE 1991
DAVID JONES ...THE TRIAL 1992
STEPHEN SOMMERS LES AVENTURES DE HUCKLEBERRY FINN ... THE ADVENTURES OF HUCK FINN 1993
JERRY SCHATZBERG ... L'AMI RETROUVE 1988
JONATHAN DEMME ... PHILADELPHIA 1992

ANDREW SCHEINMAN ... LITTLE BIG LEAGUE 1993
RON HOWARD ... LE JOURNAL ... THE PAPER 1993
TONY SCOTT ...USS ALABAMA ... CRIMSON TIDE 1995
JOCELYN MOORHOUSE ...SECRETS ... A THOUSAND ACRES 1996

MARIO ANDREACCHIO ... THE REAL MACAW 1997

JONATHAN DEMME ... BELOVED 1997

TONY SCOTT ... ENNEMI D'ETAT ... ENEMY OF THE STATE 1998

PAUL THOMAS ANDERSON ... MAGNIOLIA 1999

 

JASON ROBARDS

JASON ROBARDS

Publié dans ACTEURS

Commenter cet article