RICHARD BURTON

Publié le par cinestranger

 Peu d'acteurs auront été aussi naturellement doués. Né dans la misère d'une famille de mineurs gallois, Richard Burton était devenu, à la fin les années 1940, la coqueluche de la scène londonienne, au point que beaucoup voyaient en lui l'héritier de Laurence Olivier. Mais les promesses que son nom avait générées ne se matérialisèrent jamais. Certes, il devint célèbre. Mais pour avoir épousé Elizabeth Taylor et galvaudé un talent que beaucoup lui enviaient. Sa vie n'a été  qu'un lent processus d'autodestruction par l'alcool, les femmes et l'argent et une propension à la mélancolie suicidaire, à l'image d'un autre Gallois célèbre, le poète Dylan Thomas.

La gloire le détournera  d'une destinée misérable et cela grâce à  l'amour des livres et à la langue anglaise, mais aussi à  la détermination de son père de favoriser le plus doué de ses treize enfants et d'ainsi le sauver de la mine.  Et aussi par sa voix qui suscitait un  enchantement , par son physique massif  quiantrait  dans les héros du  répertoire shakespearien.


RICHARD  était né Richard Jenkins à Pon thrydyfen (pays de Galles), le 10 novembre 1925, le douzième de treize enfants d'une famille de mineurs. Il n'a que 2 ans lorsque sa mère meurt. Son père l'envoye chez l'une de ses filles déjà mariées, dans la ville toute proche de Port Talbot. Il sera  le premier garçon du village à ne pas descendre dans la mine. A l'époque déjà, l'enfant se montre curieux de poésie et attiré par la langue anglaise, qu'il maîtrise à peine.

Il aura pour professeur  Philip Burton, qui sera une sorte de  père artistique car il lui inculquera l'amour des classiques, gommera son accent gallois et lui prêtera plus tard son nom.

Doté d'une bourse, RICHARD passe six mois à l'université d'Oxford, où il laissera le souvenir d'un acteur doué, d'un coureur de jupons et d'un grand buveur. A l'époque, déjà, il avait la réputation de descendre deux pintes de bière en trente secondes.

Il fait ses débuts dans « The druid's nest », d'Emlvn Williams, où sa langue maternelle le sert. Mais, en 1944, à 18 ans accomplis, il s'engage dans la Royal .Air Force, dont il ne devait sortir qu'en 1947, avec le grade de sergent.
A Londres, pris sous contrat par le producteur de théâtre Hugh Beaumont, il peaufine une expérience qui débouchera, en 1949, sur deux rôles importants. L'un au cinéma, où il retrouve Emlyn Williams sous la casquette de réalisateur. L'autre à la scène, avec  John Gielgud pour The Lady's not for burning »  qui l'emmenera à Broadway.

Il épouse  Sybil Williams, la fille d'un mineur gallois rencontrée sur le tournage de « The last days of Dolwyn ». A l'époque, il se considère essentiellement comme un comédien de théâtre.

Il est à Londres, en négociation pour « Le roi Lear », lorsqu'un chasseur de talents de la Fox lui offre un premier rôle, aux côtés d'Olivia De Havilland, dans « Ma cousine Rachel ». Il hésite, mais la tentation de l'argent est trop forte. Il y gagne sa première nomination à l'Oscar. Une autre suivra, pour « La tunique ».
Les années 1950 seront un partage entre Hollywood et Londres.

A Hollywood  il aime son coté argent et alcool, surtout en la compagnie de Spencer Tracy, le seul qui, en ce domaine, saura lui tenir la dragée haute.  A Londres  il est  l'homme de famille et le brillant comédien .

En 1960 il sera le roi Arthur dans la comédie musicale « Camelot », à Broadway et va devenir une star. Il chante car  il a de nombreux  dons avec Julie Andrews en reine Guenièvre.

Puis la Fox l'invite en septembre 1961 à rejoindre Rome, où se tourne « Cléopâtre ».
A l'époque, il y a douze mois déjà que cette superproduction accumule les retards, les contrariétés et les remplacements du réalisateur et de quelques interprètes.  Afin de réduire les frais, l'équipe s'est transportée de Londres à Cinecittà, Joseph Mankiewiez a succédé à Rouben Mamoulian, et Burton remplace Stephen Boyd dans le rôle de Marc Antoine. La beauté de Liz Taylor avait déjà frappé le comédien du temps où il n'était encore qu'un anonyme. De son côté, l'actrice avait eu vent de la réputation de don Juan dont jouissait son partenaire.

Uun courant passe entre eux, au grand dam de leurs époux respectifs. Ils vont vivre leurs rôles. Si « Cléopâtre » ne sera pas le succès escompté, la romance, bientôt conclue par un mariage, en 1964, entre ses deux têtes d'affiche, le sera. Ils vont mener un train de vie fastueux  marqué par des disputes . Cela se concrétisera à l'écran par deux réussites comme « Qui a peur de Virginia Woolf? » et « La mégère apprivoisée », et plus tard  « Divorce », une copie conforme de leur propre relation, moins de deux ans avant la première de leurs deux séparations.

Richard Burton nous donnera  une interprétation historique de « Hamlet » et« Becket »  « L'espion qui venait du froid ». En 1970, il est  honoré du titre de Commander of the British Empire.
En 1976, après son divorce d'avec Elizabeth Taylor, Richard Burton n'est déjà plus que l'ombre du grand acteur qu'il fut. Les femmes et l'alcool sont devenus son obsession, au détriment de son art. Il  a besoin d'argent pour assurer son fastueux train de vie et accepte les offres sans discrimination. « L'exorciste II », « La grande menace », « La percée d'Avranches »

En 1980, il se lance avec succès dans une reprise de « Camelot », toutefois interrompue lorsque des douleurs dorsales l'obligent à déclarer forfait. Deux ans plus tard, il a suffisamment récupéré pour incarner Richard Wagner.

Il devait décéder le 5 août 1984. Il a eu 3 enfants.

GORDON PARRY...NOW BARABBAS WAS A EOBBER...1949
MICHAEL ANDERSON...SA DERNIERE ESCALE...WATERFRONT...1950
LADISLAS VAJDA...AMOURS PERDUES...THE WOMAN WITH NO NAME...1950
DEREK TWIST...GREEN GROW THE RUSHES...1951
HENRY COSTER...MA COUSINE RACHEL...1952
ROBERT WISE...LES RATS DU DESERT...THE DESERT RATS...1953
HENRY KOSTER...LA TUNIQUE...THE ROBE...1953
DELMER DAVES...LES GLADIATEURS...DEMETRIUS AND THE GLADIATORS...1953
PHILIP DUNNE...PRINCE OF PLAYERS...PRINCE OF PLAYERS...1954
JEAN NEGULESCO...LA MOUSSON...THE RAIN OF RANCHIPUR...1955
ROBERT ROSSEN...ALEXANDRE LE GRAND...ALEXANDER THE GREAT...1956
ROBERT MCNAUGHT...L'EPOUSE DE LA MER...SEA WIFE...1957
NICHOLAS RAY...AMERE VICTOIRE...BITTER VICTORY...1957
TONY RICHARDSON...LES CORPS SAUVAGES...LOOK BACK IN ANGER...1959


DANIEL PETRIE...LE BUISSON ARDENT...THE BROMBLE ARDENT...1959
VINCENT SHERMAN...LEA AVENTURIERS...ICE PALACE...1960
KEN ANNAKIN...LE JOUR LE PLUS LONG...THE LONGEST DAY...1962
JOSEPH L MANKIEWICZ...CLEOPATRE...CLEOPATRA...1963


ANTHONY ASQUITH...HOTEL INTERNATIONAL...THE V.I.P'S...1963
PETER GLENVILLE...BECKET....1963


JOHN HUSTON..LA NUIT DE L'IGUANE...NIGHT OF IGUANA...1964


JOHN GIELGUD...HAMLET...1964
VINCENTE MINNELLI...LE CHAVALIER DES SABLES...THE SANDPIPER...1965
CLIVE DONNER...QUOI DE NEUF PUSSYCAT...WHAT'S NEW PUSSYCAT...1965
MARTIN RITT...L'ESPION QUI VENAIT DU FROID...THE SPY WHO CAME IN FROM THE COLD...1965


MIKE NICHOLS...QUI A PEUR DE VIRGINIA WOLF...WHO'S AFRAID OF VIRGINIA WOOLF...1965
FRANCO ZEFFIRELLI...LA MEGERE APPRIVOISEE...THE TAMING OF THE SHREW...1966
NEVILL COGHILL...DOCTOT FAUSTUS...DOCTOT FAUSTUS...1966
JOHN HUSTON...CASINO ROYALE...CASINO ROYALE...1966
PETER GLENVILLE...LES COMEDIENS...THE COMEDIANS...1966
JOSEPH LOSEY...BOOM!....1968
CHRISTIAN MARQUAND...CANDY....1968
BRIAN G HUTTON...QUAND LES AIGLES ATTAQUENT...QUAND LES AIGLES ATTAQUENT...1968
STANLEY DONEN...L'ESCALIER...THE STAIRCASE...1968


CHARLES JARROTT...ANNE DES MILLE JOURS...ANNE OF THE THOUSAND DAYS...1969
MICHAEL TUCHNER...LE PRIX D'UN ALIBI...VILLAIN...1970
HENRY HATHAWAY...LE CINQUIEME COMMANDO...RAID ON ROMMEL...1970
JOSEPH LOSEY...L'ASSASSINAT DE TROSKY...L'ASSASSINAT DE TROSKY...1970
STIPE DELIC...LA CINQUIEME OFFENSIVE...SUTJESKA...1972
PETER USTINOV...HAMMERSMITH IS OUT...HAMMERSMITH IS OUT...1972
WARIS HUSSEIN...DIVORCE...DIVORCE HIS DIVORCE HERS...1972
EDWARD DMYTRYK...BARBE BLEUE...BARBABLU...1972


GEORGE PAN COSMATOS...S.S REPRESAILLES...RAPRESAGLIA...1973
VITTORIO DE SICA...LE VOYAGE...IL VIAGGO...1973


TERENCE YOUNG...L'HOMME DU CLAN...THE KLANSMAN...1973
JOHN BOORMAN...L'EXORCISTE 2:L' HERETIQUE...EXORCIST 2:THE HERETIC...1973
SIDNEY LUMET...EQUUS...EQUUS...1977
JACK GOLD...LA GRANDE MENACE...THE MEDUSA TOUCH...1977


ANDREW V MCLAGLEN...LES OIES SAUVAGES...THE WILD GEESE...1978


ANDREW V MCLAGLEN...LA PERCEE D'AVRANCHES...STEINER...1978
JULES DASSIN...CIRCLE OF TWO...CIRCLE OF TWO...1979
TOM DONOVAN...LOVESPELL/TRISTAN AND ISOLDE...LOVESPELL/TRISTAN AND ISOLDE...1979
MICHAEL RADFFORD...1984...1984

RICHARD BURTON

RICHARD BURTON

Publié dans ACTEURS

Commenter cet article