CLAUDE PINOTEAU

Publié le par cinestranger

Claude Pinoteau est un réalisateur et scénariste français, né le 25 mai 1925 à Boulogne-Billancourt (France) et est décédé le 05 octobre 2012.
Claude Pinoteau est né le fils de Lucien Pinoteau dit "Le roi des régisseurs" car il était comédien, régisseur de théâtre, chauffeur régisseur notamment de Jacques de Baroncelli.
Claude a un frère Jack également réalisateur.
Lucien Pinoteau destinait Claude à une carrière militaire mais Claude , lors des récréations scolaires aime raconter les films qu'il a vus "Les 3 lanciers de Bengale"...
et il lit beaucoup Jules Verne, Jack London, Dumas... Cela l'a initié à vouloir parcourir le monde.
Ainsi Claude passe beaucoup de temps aux studios de Neuilly, de Montmartre (Francoeur) et ainsi Claude et son frère seront figurants dans "La fin du jour" avec Michel Simon et Jouvet.


1939 et la guerre : Lucien décide d'arrêter les études de ses fils et les fait travailler dans la photo. Claude accompagne son père à Nice pour le film "Untel père et fils". Il devient coursier et le réalisateur Robert Vernay l'utilise comme messager.
Pendant la guerre, il aide son père à s'occuper des "petits Poulbots". Puis il va aux studios St Maurice en 1941 comme coursier pour des films de Christian-Jaque, L'Herbier...
1943/44 première rencontre avec Jean Cocteau pour le film "Le baron Fantôme" dialogues Cocteau.
Puis participe à des films de Gilles Grangier.
25/08/1944 libération de Paris: Claude et Jack y participent et Claude incorpore un régiment de chasseurs pour délivrer l'est de la France.Il se fera une fracture du péroné.
Après la guerre ,il devient accessoiriste dans divers films (" L'homme au chapeau rond","Martin Roumagnac"...) puis devient régisseur de plateau en 1947 pour "L'aigle à deux têtes".
Il devra beaucoup à Jean Cocteau dans sa carrière par sa fidélité. Ainsi il travaillera pour "Les parents terribles".
1949: il devient premier assistant titulaire de jean Cocteau dans "Orphée" , assiste son frère en 1951 dans "Ils étaient cinq".
Il sera assistant dans de nombreux films et surtout d'Henri Verneuil " Les amants du Tage en 1951". Puis d'Ophuls " Lola Montes" (il y jouera un chef d'orchestre). Il fera 11 films avec Costa-Gravas.

 

 

Ralph Habib" La loi des rues". Dans ce film, il fera la connaissance de Lino Ventura qui deviendra son ami et plus tard son acteur favori.
Il tournera souvent dans des îles ou pays étrangers  : Polynésie (Houla Houla) Nouvelle Calédonie "L'ambitieuse", Espagne "Robinson et le triporteur"; Tahiti "Manureva".
1959 Cocteau le prend comme directeur technique pour "Le testament d'Orphée".Et Giono  comme conseiller technique pour "Crésus".


1961: il est réalisateur adjoint de René Clair pour "Tout l'or du monde", d'Henri Verneuil " Un singe en hiver",

"Cent mille dollars au soleil", Week-end à Zuydcoote", "La bataille de San Sébastian","La 25° heure"...

de Broca "Les tribulations d'un chinois en Chine",et il réalise son premier court métrage  "L'enfant seul".
Claude Lelouch va faire appel à lui et il va l'assister pendant plus de 3 ans au rythme acharné de Claude " La vie, l'amour, la mort", "Un homme qui me plait",
Et grâce à Claude, il devient assistant, coscénariste, producteur délégué des films 13 .
Il aide Abel Gance pour la restauration de "Bonaparte et la révolution" en 1971.
1971/72: Lino Ventura lui propose de réaliser le prochain film qu'il va joué d'après un livre "Drôle de pistolet" avec Abbadie aux dialogues. Claude accepte . Ce sera "Le silencieux" et le début d'une série de succès à la réalisation "La gifle", "Le grand Escogriffe",
"L'homme en colère", "La boum", "La 7° cible".

 

Sophie Marceau devait jouer dans ce film et avait signé le contrat mais tombée amoureuse de Zulawski, elle abandonne et se fâche avec Claude. Mais cela durera peu car Claude fera appel à elle pour "L'étudiante" en remplacement d'Adjani prise pour "Camille Claudel".
Ce sera le dernier grand succès. Viendront "La neige et le feu" guerre un peu biographique, "Cache-cash"," La palme de M. Schutz.
Il réalisera un court métrage pour le téléthon et un téléfilms sur l'Abbé Pierre.

1973 : Le Silencieux
1974 : La Gifle
1976 : Le Grand Escogriffe
1979 : L'Homme en colère
1980 : La Boum


1982 : La Boum 2
1984 : La Septième Cible
1988 : L'Étudiante
1991 : La Neige et le Feu
1994 : Cache cash a
# 1997 : Les Palmes de M. Schutz

CLAUDE PINOTEAU

CLAUDE PINOTEAU

Publié dans REALISATEUR

Commenter cet article