" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THE OUTSIDERS

1983

réalisé par

Matt Dillon
    C. Thomas Howell
    Ralph Macchio
    Patrick Swayze
    Rob Lowe
    Emilio Estevez
    Tom Cruise
    Diane Lane
    Leif Garrett
    Darren Dalton
    Michelle Meyrink
    Gailard Sartain
    Tom Waits
    Sofia Coppola
    S. E. Hinton

THE OUTSIDERS


Pour "Outsiders" Coppola quitte les sagas familiales, les symphonies guerrières et les dérives esthétiques et nous plonge dans le monde rude de teenagers en plein mal de vivre.
Dans les années 60, en Oklahoma, deux bandes rivales s'affrontent. Les teigneux et bagarreurs "Greasers" et les non moins teigneux et bagarreurs "Socs". Seule différence les "Socs" appartiennent aux beaux et riches quartiers de la ville.

THE OUTSIDERS

Parmi les "Greasers", un dur Ponyboy ( C. Thomas Howell), il a quatorze ans et, avec ses deux meilleurs copains, Dallas ( Matt Dillon ) et Johnny (    Ralph Macchio) , il fait tout ce qu'on fait à cet âge : il va au cinéma, bouffe du pop-corn en rêvant aux filles et aux bagnoles qu'il n'aura jamais, s'engueule avec son grand frère et, avec toute la bande de "Greasers" ("gominés") à laquelle il appartient, il participe de temps en temps à une bonne vieille bagarre contre les ennemis de toujours des "Greasers", les "Socs" ( minets). Si les greasers sont toujours en jeans, blouson et baskets, les "Socs" ont des mocassins bien cirés, des pantalons bien repassés par leur maman et des grosses bagnoles offertes par papa.

THE OUTSIDERS


Un jour, au ciné. Ponyboy se fait presque draguer par la nana du chef des "Socs".

THE OUTSIDERS

A la sortie du ciné, grâce à la fille, on évite la bagarre de justesse, mais dès que Ponyboy et son pote Johnny se retrouvent tout seuls, une Ford Mustang débouche d'une rue sombre et quelques "Socs" arrogants en descendent pour donner une trempe aux deux gosses. La bagarre tourne mal : pour sauver Ponyboy. Johnny sort un couteau et tue l'un des "Socs"» Leif Garrett.

THE OUTSIDERS

Leur pote Dallas, un "Grand" qui a déjà fait de la prison, leur indique une planque loin de la ville. Ils font un court trajet en train et se cachent temporairement.

Là, pendant quelques jours, ils vont oublier les "Greasers", les "Socs" et le brouillard qui obscurcit leur avenir, et vont se parler. Du ciel, des nuages qui passent, des filles auxquelles ils aimeraient faire des bisous dans le cou...

THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS

Sur le chemin du retour en ville pour se rendre à la police, ils deviennent des héros en sauvant des enfants dans un incendie. Réhabilitation des "méchants meurtriers" en "bons sauveurs" mais Macchio est gravement brûlé

THE OUTSIDERS

Film mêlant  sauvagerie,  tendresse, désespoir,  suspense et  lyrisme.

Coppola raconte l'Amérique. L'Amérique des ]eunes (aucun adulte) mais d'une jeunesse plus proche de James Dean et de Nicholas Ray que de Travolta et de George Lucas. Une Amérique sombre et empreinte de fatalité qu'éclaire un soleil couchant moribond, à l'image de cette jeunesse qui va "mourir".

Des mouvements de caméra diabolique, une scène d'action à montrer dans les écoles de cinéma.

THE OUTSIDERS

Francis Coppola après l'échec commercial de  "Coup de cœur", l'ayant complètement mis sur la paille, il a eu envie de "se refaire" un peu et s'est très vite lancé dans la réalisation de deux films "pour adolescents" : "Outsiders" et "Rumble fish", tous deux tirés de romans à succès d'une certaine Suzan Hinton.

Aussi pas de budget pharamineux (moins de dix millions de dollars ) . Une bonne histoire, dont on a tiré un bon scénario, une douzaine de jeunes comédiens inconnus.

THE OUTSIDERS

 

THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS
THE OUTSIDERS

THE OUTSIDERS

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :