Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Jul

UN REVENANT

Publié par cinestranger  - Catégories :  #FILMS ANCIENS

UN REVENANT
 1946.

Réalisé par Christian-Jacque ; Scénario. : Henri.Jeanson

avec : Louis Jouvet (Jean-Jacques Sauvage), Louis Seigner (Edmond Gonin), Jean Brochard (Jérôme Nisard), François Perier (François Nisard), Gaby Morlay (Geneviève Gonin), Marguerite Moreno (tante Jeanne), Ludmilla Tcherina (Karina). 

Coups fourrés et coups bas dans la bonne société de soyeux lyonnais... La vengeance tardive mais machiavélique et efficace de Jean-Jacques Sauvage éveille des émois bien compréhensibles dans les très bourgeoises familles Nisard et Gonin qui ont voulu, vingt ans auparavant, le supprimer afin d'éviter un mariage que personne n'approuvait.

Jean-Jacques, devenu un homme de spectacle très en vue, séduit de nouveau et abandonne l'inconstante Geneviève, attise les querelles incessantes entre lès deux beaux-frères Gonin-Nisard, se détestant cordialement mais restant toutefois unis dans l'adversité... et tout cela sous l'œil goguenard de la tante, femme  perspicace, qui léguera son héritage au jeune François Nisard, recueilli finalement par Jean-Jacques.

D'excellents  dialogues, tantôt pleins d'amertume, tantôt chargés de vitriol, font mouche à chaque scène avec des innombrables morceaux d'anthologie : la dispute qui oppose Jérôme à Edmond devant toute la famille réunie, la visite de Jean-Jacques à son ancienne chambre, le monologue de Marguerite Moreno devant Jouvet attentif, la scène d'adieu de Gaby Morlay pendant la soirée aux Célestins, et surtout la scène de rupture entre Jouvet et Morlay sur le quai de la gare de Perrache.

Gaby Morlay, dont le rôle à contre-emploi en  bourgeoise pleutre, éteinte et finalement écrasée par un espoir de bonheur qui lui échappe à tout jamais ; Louis Seigner, hypocrite et matois chef d'entreprise s'opposant à son coléreux et fielleux beau-frère Jean Brochard, dont les exploits boursiers mettent l'entreprise familiale en péril ; François Perier, qui incarne avec un brio extraordinaire le jeune provincial naïf et amoureux tombé dans les bras de l'excellente Ludmilla Tcherina, laquelle nous gratifie à la fois de ses talents d'actrice et de danseuse et que dire de Marguerite Moreno, divine, majestueuse, et qui regarde d'un œil acerbe tout ce petit monde s'agiter en vain. 

 

UN REVENANT
UN REVENANT
UN REVENANT
Commenter cet article

Archives

À propos

Le cinéma actuel et antérieur. THELMA CAROLE BOUQUET SIMONE VALERE...