Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JEAN JAURES, VIE ET MORT D'UN SOCIALISTE

1980

avec

Bernard Fresson (Jean Jaurès), Alain Mottet (Jules Guesde), Jacques Dacqmine (Viviani), Yves Brainville (Estancelin), Maud Rayer (Rosa Luxembourg), Danielle Ajoret (Mme Poisson), Henri Poirier (Milierand), Howard Vernon (August Bedel), Benoît Allemane (M. Poisson), Jacques Alric (Calvignac), Robert André (de Ber-nis), Denise Bailly (Adélaïde Jaurès), Bruno Balp (Jouhaux), Yves Barsacq (Edouard Vaillant), Claude Beautheac (Emile Pouget), Paul Bisciglia (le chauffeur de taxi), Jean-Claude Bouilleau (Alphonse Merrheim), Jacques Bouvier (Victor Griffuelhes), Hubert Buthion (Eugène Etienne), René Camoin (Malvy), Jacques Charby (Gustave Rouannet), Alain Choquet (Vandervelde), Jean-Marie Comille (Marius Viple), Michèle Couty (Madeleine Jaurès), Raoul Cuadrado (1er ouvrier du Tarn), Jean Degrave (Comte de Meung), Gérard Denizot (Paul Boncour), Michel Derville (Abel Ferry), Jean-Pierre Dravel (M. Tery), Wilfrid Durry (le médecin), Fernand Fanjul (le 1er ouvrier mineur), Hubert Gérai (1er journaliste), Roland Guéridon (Granet), Bernard le Hautefort (Président de la Chambre des Députés), Hugues Kastner (Jean Longuet), Patrick Laval (Capitaine Gérard), René Lebrun (Ministre de l'Education), Gérard Le Caillou (Raoul Villain), Bernard Lecuyer (Blum), Jean Lefrançois (Diole), Daniel Léger (le journaliste de l'Humanité), Georges Lucas (Delcassé), Charles Marosi (Kaustscky), Bernard Montagner (Philippe Landrieu), Roger Muny (Albert Bedouce), Serge Naudaud (M. Sure), Danièle Netter (Georgette Sembat), Roger Perrinoz (Georges Weil); Gérard Pichon (Louis Du-breuilh), Emmanuel Pierson (Amédée Dunois), Pierre Risch (le recteur), Patrick Rivoallan (Marius Moutet), Gilbert Robin (Humblôt), Tony Robel (Haasé), Jean'Rupert (Alexandre Ribot), Maurice Travail (Bled), Gaston Vacchia (Pierre Renaudel), Dominique Zardi (Clemenceau), Conrad Von Bork (Adler), Claude D'Yd (Marcel Sembat), et la participation de Charles-André Julien.


Qui ne connaît la place tenue par Jean Jaurès dans les combats menés au nom de la justice et de la liberté, pour construire la République? Jean Jaurès est né à Castres le 3 septembre 1859 dans une famille de la bourgeoisie rurale, marquée par la tradition chrétienne et idéaliste française. Jamais il ne reniera ses origines. Ses études sont exceptionnellement brillantes. A dix-neuf ans, il entre premier à l'Ecole normale supérieure. Il a pour condisciple Henri Bergson. Plus tard, il sera agrégé et docteur en philosophie. De petite taille, le regard bleu, la barbe généreuse, il brille plus par son éloquence capable de retourner les auditoires les plus rétifs que par son élégance... Ses dons d'orateur, son besoin de convaincre et de servir le poussent irrésistiblement vers la politique. Elu député à 26 ans, il va découvrir la condition misérable des ouvriers de la fin du 19e siècle.

 

JEAN JAURES, VIE ET MORT D'UN SOCIALISTE
JEAN JAURES, VIE ET MORT D'UN SOCIALISTE
JEAN JAURES, VIE ET MORT D'UN SOCIALISTE
Tag(s) : #TELEVISION
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :