" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


   

 

 

Joan Fontaine est une grande comédienne qui avait 2 personnalités différentes : une publique, l'autre privée.
Avec sa soeur Olivia de Havilland avec qui elle est brouillée,à fort caractère , elle a souvent joué les jeunes  femmes fragiles et romantiques.

 

 

 
Elle est née Joan de Havilland le 22/10/1917 à Tokyo , le 22 octobre 1917 et est décédée le 15/12/2013.Elle est la fille d'un avocat d'affaires dans la capitale nipponne et la sœur cadette d'Olivia (1916), qui sera une bouleversante Mélanie dans « Autant en emporte le vent ». Mais la concorde est loin de régner chez les de Havilland, et, après un divorce promptement mené, madame prend ses deux filles par la main et s'installe dans la californienne Saratoga, où elle épouse un boutiquier du nom de George Fontaine. Si Joan lui empruntera plus tard son nom, c'est tout ce qu'elle acceptera jamais de son beau-père, et encore sera-ce faute de pouvoir utiliser son vrai patronyme, car l'enfance des deux fillettes relève davantage du monde de Dickens que de l'univers en bleu et rose de Barbara Cartland. Les conséquences ne se font pas attendre : Olivia quitte la maison et entame à 16 ans une carrière personnelle, tandis que sa sœur se réfugie chez son père, à Tokyo, où elle suivra les cours du lycée américain. De retour aux Etats-Unis, en 1934, Joan, sous le nom de Burfield d'abord et de St. John ensuite, intègre une troupe de théâtre de San José, avant d'être remarquée par le producteur Jesse Lasky, qui lui signera un contrat vite cédé à la RKO. Faux départ cinématographique en 1935, à l'ombre de Joan Crawford, suivi d'une traversée du désert de dix-huit mois, avant de prendre temporairement la relève de Ginger Rogers, face à Fred Astaire, dans « Damsell in distress ». Pas une virtuose du pas de deux au demeurant, au point qu'une spectatrice, assise derrière elle à la première, aura une expression de joie méchante en la voyant évoluer sur la piste de danse.
Joan Fontaine attendra 1939 pour imposer sa beauté glacée. Grâce au succès populaire de « Gunga Din », auquel succédera une prestation plus personnelle dans « Rebecca », qui la versera pour longtemps dans les rôles de bourgeoises sages et romantiques, victimes des hommes et de leurs manigances. Une tendance accentuée par « Soupçons », qui lui vaudra un Oscar et ses galons de star. Il n'empêche que seul Hitchcock se fait son champion. Laurence Olivier (« Rebecca »), qui lui aurait préféré Vivien Leigh pour partenaire, la dédaigne. Ses rapports avec Or-son Welles (« Jane Eyre ») sont exécrables. Et son hostilité pour Arturo de Cordova (« L'aventure vient de la mer ») atteint de tels sommets qu'elle doit être doublée dans leurs scènes d'amour. Un jour, elle devait même se montrer si odieuse avec son agent qu'emporté par son indignation, ce dernier lui lancera : « Je viens de revoir "Rebecca". Eh bien, pour la première fois, j'ai éprouvé de la sympathie pour Mme Danvers! Mme Danvers étant la tyrannique  gouvernante annonciatrice des malheurs de Manderley. Simultanément naît entre les deux sœurs une haîne  digne des Atrides, dont l'origine remonte tant à l'enfance qu'à l'âpreté de leur rivalité professionnelle. Au  zénith en 1943, après avoir assisté  au triomphe de son aînée, Joan , sera de nouveau dans son ombre à la fin des années 1940, lorsque Olivia de Havilland remportera successivement deux Oscars.

Le tableau conjugal n'est guère plus idyllique : quatre maris, dont l'acteur Brian Aherne (1939-1944) et le producteur William Dozier (1946-1951). Pas plus d'affinités avec son beau-frère, l'écrivain Marcus Goodrich. « Tout ce que je sais de lui », dira-t-elle, « c'est qu'il a eu quatre femmes et écrit un seul livre. Dommage pour ma sœur que ce ne soit pas l'inverse. » Quant à ses deux filles, Deborah (1948, de William Dozier) et Martita, une Péruvienne adoptée (1952), elles rompront toute relation avec leur mère dès qu'elles seront en âge de lui échapper.

 Malgré ce désastreux bilan affectif, Joan Fontaine continue de survivre professionnellement, tourne « Lettre d'une inconnue », qui deviendra une référence dans sa filmographie, et « Ivanhoé », tout en s'orientant davantage vers la scène (« Tea and little sympathy », à Broadway en 1954) et la télévision à mesure qu'approche la quarantaine. Paradoxalement, c'est alors qu'elle se libère de la gangue des bourgeoises coincées et s'épanouit dans des rôles de garces (« Tendre est la nuit ») qu'elle voit sa carrière cinématographique arriver à son terme. Mais la comédienne a d'autres cordes à son arc. Détentrice d'une licence de pilote d'avion, cavalière émérite. décoratrice d'intérieur et championne de pêche au thon, elle se lance aussi dans des causeries sur l'âge d'or du cinéma et devient une conférencière! recherchée. Le théâtre la retrouve occasionnellement dans des classiques comme « Cactus Flower », « 40 carats » et « Private lives », tandis que le hasard en fait, en 1986, l'héritière du rôle de Loretta Young dans le téléfilm « Dark mansions ». 

 

EDWARD H GRIFFITH...    LA FEMME DE SA VIE...    NO MORE LADIES...    1935
GEORGE STEVENS...    POUR UN BAISER...    QUALITY STREET    ...1937
LEW LANDERS...    THE MAN WHO FOUND HIMSELF    ...    1937
CHRISTY CABANE...    YOU CAN'T BEAT LOVE...        1937
JOHN BLYSTONE...    MUSIQUE POUR MADAME...    MUSIC FOR MADAME...    1937
GEORGE STEVENS....    DEMOISELLE EN DETRESSE...    A DAMSELL IN DISTRESS...    1937

 


BEN HOLMES...    MADEMOISELLE A DISPARU...    MAID'S NIGHT OUT...    1938
ALFRED E GREEN...    LE DUC DE WEST POINT...    THE DUKE OF WEST POINT...    1938
LEW LANDERS...    LES GEANTS DU CIEL...    SKY GIANT...    1938
GEORGE NICHOLLS JR...    MAN OF CONQUEST    ...    1939
GEORGE STEVENS...    GUNGA GIN...        1939
ALFRED HITCHCOCK...    REBECCA    ...    1940

 


ALFRED HITCHCOCK...    SOUPCONS...    SUSPICION...    1941

  
ANATOLE LITVAK...    AMES REBELLES...    THIS ABOVE ALL...    1942
EDMOUND GOULDING...    TESSA LA NYMPHE AU CŒUR FIDELE    ...THE CONSTANT NYMPH...    1943
ROBERT STEVENSON...    JANE EYRE...        1943

 


MITCHELLE LEISEN...    L'AVENTURE VIENT DE LA MER...    FRENCHMAN'S CREEK...    1944
WILLIAM A SEITER...    LES CAPRICES DE SUZANNE    ...THE AFFAIRS OF SUSAN...    1945
JOHN BERRY...    MARIAGE MODERNE    ...FROM THIS DAY FORWARD...    1945

SAM WOOD...    LE CRIME DE MME LEXTON...    IVY    ...1947

 

BILLY WILDER...    LA VALSE DE L'EMPEREUR    ...THE EMPEROR WALTZ...    1948
LETTRE D'UNE INCONNUE...    LETTER FROM AN UNKNOW WOMAN...        1948
NORMAN FOSTER...    LES AMANTS TRAQUES...    KISS THE BLOOD OFF MY HANDS...    1948
H.C POTTER...    MONSIEUR PROPOSE,MADAME DISPOSE...    YOU GOTTA STAY HAPPY...    1948

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NICHOLAS RAY...    LE LIT DE ROSES    ...BORN TO BAD...    1950
LES AMANTS DE CAPRI...    SEPTEMBER AFFAIR...        1950
L'IVRESSE ET L'AMOUR...    SOMETHING TO LIVE FOR    ...    1951

MITCHELL LEISEN    ...DARLING,HOW COULD YOU...        1951
RICHARD THORPE...    IVANHOE    ...    1952


HUGO FREGONESE...    PAGES GALANTES DE BOCCAGE...        1952
ORSON WELLES...    OTHELLO    ...    1952
CHARLES MARQUIS... WARREN...    VOL SUR TANGER    FLIGHT TO TANGIER...    1953
IDA LUPINO...    THE BIGAMIST...        1953

NORMAN Z MCLEOD...    LA GRANDE NUIT DE CASANOVA...    CASANOVA'S BIG NIGHT...    1953

ANTHONY MANN...    SERENADE    ...    1955

FRITZ LANG...    L'INVRAISEMBLABLE VERITE...    BEYOND A REASONABLE DOUBT...    1956

ROBERT ROSSEN...    UNE ILE AU SOLEIL...    ISLAND IN THE SUN...    1957

ROBERT WISE...    FEMMES COUPABLES...    UNTIL THEY SAIL...    1957

JEAN NEGULSECO...    UN CERTAIN SOURIRE...    A CERTAIN SMILE...    1958

IRWING ALLEN....    LE SOUS MARIN DE L'APOCALYPSE...    VOYAGE TO THE BOTTOM OF THE SEA    ...1961

HENRY KING...    TENDRE EST LA NUIT    ...TENDER IS THE NIGHT...    1961

CYRIL FRANKEL...    THE WITCHES...        1966

CHARLES BLACKWOOD...    ALL BY MYSELF    ...    1981

 

 

 

 

 

JOAN FONTAINE

JOAN FONTAINE

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :