" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stanley Baker avait des traits durs,un rictus qui lui tenait de sourire et un physique de boxeur.

La menace qu'inspirait son physique de boxeur en firent très tôt l'interprète de personnages brutaux et déplaisants, qui disparaissaient dès la première moitié du film, au grand soulagement des spectateurs.

Il était fils et petit-fils de mineur né le 28/02/1927 et décédé le 21/06/1976.

Il aurait du être mineur mais le hasard d’une représentation théâtrale à l’école va changer son orientation.

Il est né à Fendales dans le pays de Galle le 28/02/1927 à l’époque d’un grand désastre minier qui va endeuiller la Grande Bretagne. Son père y laissera les 2 jambes . Il est issu de la même génération de mineur que Richard Burton dont il sera un ami.

Un jour, le réalisateur Sergei Nolbandov est présent dans la région au cours d’un spectacle scolaire de fin d’année et le repère. Il l’embauchera pour une figuration qui finira le choix de l’orientation de Stanley.  Après il poursuivra ses études et la boxe.

Le dramaturge Emilyn Wlliams le rencontrera . Il est à la recherche de 2 adolescents capables de s’exprimer en gallois pour la pièce ‘ The druid’s nest’. Ce sera Stanley et Richard Burton.

La pièce tiendra l’affiche 7 mois . Puis il entrera dans la troupe « Birmingham repertory company » de Barry Jackson. Et le service militaire arrivera ( 1946/48).  Il sera sergent. Il tient un travail de plongeur et court les auditions. Il sera de la pièce « Adventure Story » et du téléfilm « Choir Boy ». Le cinéma commence à lui donner des rôles.

Le théâtre sera primordial pour Stanley : la pièce de Christopher Fry de » A sleep of prisoners ».

 

Les films d’action seront légion jusqu’à ce que Joseph Losey lui donne un grand rôle dans « Eva ».

 

Au début des années 1950, une poignée de figurations cinématographiques le remettent en selle, tandis que la pièce « Adventure story » et le téléfilm « Choir boy » le rappellent au bon souvenir des producteurs. Si le cinéma commence à lui offrir des rôles plus charnus, c'est pourtant du théâtre que viendra la réhabilitation, avec la pièce de Christopher Fry « A sleep of prisoners », que Londres et New York accueilleront avec son décor d'églises et de temples. Dans la foulée, son nom est de ceux qui comptent désormais dans les studios d'Ealing, même si sa silhouette massive et une rudesse qui transpire jusque dans la prunelle des yeux le confinent à des rôles de fripouilles à la durée de vie limitée. « J'ai une gueule d'enfer », disait-il. « Mais, comme cela ne court pas les rues, elle me permet de travailler. »

En tuteur de son frère handicapé dans «Train d'enfer », il s'offre carrément une vertu, au point que le public est à peine surpris de le découvrir sensible à l'amour dans « Requins de haute mer ». Conscient, toutefois, de la vanité qu'il y aurait à échapper à son image, il ne craint pas de renouer occasionnellement avec ses rôles de bad-man, comme dans « Trahison à Athènes », « Sodome et Gomorrhe » et" « The angry hills ». .

Sa rencontre avec le cinéaste Joseph Losey, lui permettra de jouer  sur le double registre de la rudesse et de la vulnérabilité .
Dans les dernières années de sa vie, le comédien s'était tourné vers la production. En tandem avec Joseph Losey, au sein de Cambria Films, en 1960. En partenariat avec Cy End-field (1963), sous le label Diamond Productions. Et enfin avec Michael Deeley, cofondateur de la Oakhurst Productions, dès 1967. Mais la quarantaine aidant, et encouragé par le déclin du cinéma britannique, c'est sur la mise en scène de projets pour la télévision qu'il avait choisi de focaliser son attention dans les années 1970.

Marié depuis 1950 à la comédienne Ellen Martin, dont il avait eu trois enfants, Stanley Baker devait mourir  prématurément le 21 juin 1976 à 49 ans.

 

SERGEI NOLBANDOV ...   UNDERCOVER     ...   1943
DERK TWIST...    ALL OVER THE TOWN   ..     1948
EDWARD DMYTRYK...   L'OBSEDE    OBSESSION   ... 1949
ROBERT MONTGOMERY...   YOUR WITNESS ..       1949
ARTHUR CRABTREE...    LILLI MARLENE    ...    1950
FRANCIS SEARLE  ...  THE ROSSIER CASE  ..      1950
RAOUL WALSH ... CAPITAINE SANS PEUR   ...CAPTAIN HORATIO HORNBLOWER RN ...   1950
FRANCIS SEARLE  ...  CLOUDBURST   ...     1951
TERENCE FISHER ...   HOME TO DANGER  ...      1951

 


FRANCIS SEARLE  ...  WHISPERING SMITH HITS LONDON ...       1951
CHARLES FREND ..  LA MER CRUELLE       ... 1952
TERENCE YOUNG ..  LES BERETS ROUGES   ...     1953
J.B.WILLIAMS ...   THE TELL TALE HEART ...      1953
MARK ROBSON   ... L'ENFER AU DESSOUS DE ZERO  ... HELL BELOW ZERO ...   1953


RICHARD THORPE  ...  LES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE  ...  KNIGHTS OF THE ROUND TABLE ..   1953
LEWIS GILBERT ...   LES BONS MEURENT JEUNES    ...THE GOOD DIE YOUNG  ...  1954
DAVID MILLER  ..  MEURTRE SUR LA RIVIERA  ..  BEAUTIFUL STRANGER  ...  1954
ROBERT WISE ...  HELENE DE TROIE...    HELEN OF TROY ...   1955
LAURENCE OLIVIER...    RICHARD 3     ...   1955
ROBERT ROSSEN...    ALEXANDRE LE GRAND  ..  ALEXANDER THE GREAT  ...  1955
JULIAN AMYES  ..  COMMANDO EN COREE  ...  A HILL IN KOREA  ...  1956
CY ENFIELD  ...  CHILD IN THE HOUSE     ..   1956
RALPH THOMAS  ...  A TOMBEAU OUVERT  ...  CHECKPOINT ...   1956
RALPH THOMAS  ...  LA VALLEE DE L'OR NOIR   ... CAMPBELLs KINGDOM...    1957
CY ENFIELD  ...  TRAIN D'ENFER   ... HELL DRIVERS   ... 1957


BASIL DEARDEN ...   JEUNESSE DELINQUANTE  ...  VIOLENT PLAYGROUND  ...  1957
CY ENFIELD  ...  REQUINS DE HAUTE MER ...       1958
ROBERT ALDRICH ...  TRAHISON A ATHENES ...   THE ANGRY HILLS  ...  1958
CY ENFIELD  ...  JET STORM      ...  1959
JOSEPH LOSEY..    L'ENQUETE DE L'INSPECTEUR MORGAN...    BLIND DATE ..   1959


VAL GUEST ....   SECTION D'ASSAUT SUR LE SITTANG   ... YESTERDAY'S ENEMY..    1959
VAL GUEST ..  UN HOMME POUR LE BAGNE ..   HELL IS A CITY..    1959

JOSEPH LOSEY...  LES CRIMINELS...    THE CRIMINAL   .. 1960
JACK LEE THOMPSON ... LES CANONS DE NAVARONE  ... THE GUNS OF NAVARONE ...   1961

JOSEPH LOSEY..  EVA    ...    1961
SERGIO LEONE ..  SODOME ET GOMORRHE  ..     1961
QUENTIN LAWRENCE ...   THE MAN WHO FINALLY DIED  ..      1962
CLIFF OWEN  ..  LES CLES DE LA CITADELLE ..   A PRIZE OF ARMS   ... 1962
CY ENFIELD  ..  ZOULOU  ...  ZULU   ... 1963


ROBERT PARRISH ...   A LA FRANCAISE  ...  IN THE FRENCH STYLE    1963
CY ENFIELD   ... LES SABLES DU KALAHARI    SANDS OF KALAHARY   ... 1965
JAMY UYS ...   DINGAKA, LE SORCIER ...       1965

JOSEPH LOSEY...    ACCIDENT  ...      1966

PETER YATES    ...TROIS MILLIARDS D'UN COUP...    ROBBERY ...  1967


MARIO MONICELLI ..  LA FILLE AU PISTOLET ..   LA RAGAZZA CON LA PISTOLA ...   1968
JAMES CLAVELL ...   LES BAS FONDS DE LONDRES  .. WHERE'S JACK  ...  1968
MICHAEL WINNER ...   THE GAMES    ...    1969
GORDON FLEMING  ...  LA DERNIERE GRENADE ..   THE LAST GRENADE ..   1970

PETER HALL  ...  L'ARNAQUEUSE  ...  PERFECT FRIDAY...    1970

JEAN HERMAN ...   POPSY POP    ...    1970

LUCIO FOLCI   ...UNA LUCERTOLA CON LA PELLE DI DONNA    ...    1970

PETER COLLINSON  ... NIDS D'ESPIONS A ISTANBUL  ...  INNOCENTS BYSTANDERS...    1972

DUCCIO TESSARI ...  ZORRO  ...      1974

 

RAFAEL MORENO...PEPITA JIMINEZ...2015

STANLEY BAKER

STANLEY BAKER

Tag(s) : #ACTEURS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :