" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elle ne s'est pas contentée d'être la meilleure partenaire que Fred Astaire ait jamais eue : Ginger Rogers a aussi été l'une des femmes les plus délicieuses et les plus spirituelles que Hollywood ait connues à l'époque de la grande vogue de la comédie, c'est-à-dire entre 1930 et 1950. C'est de ses lèvres que sont sorties quelques-unes des répliques les plus mémorables de la période. Dès son premier film, elle s'est imposée par son aplomb ; c'était le Jeune Homme de Manhattan, en 1930, et tous ceux qui l'ont vu se souviennent de la manière dont Ginger Rogers demandait une cigarette à un inconnu (« Cigarette me, Big Boy ! >). Dans 42e Rue, elle campait une certaine Annie, dont on disait que la seule fois où elle avait répondu non, c'était quand elle n'avait pas entendu la question. Dans Roxie Hart, Ginger Rogers représentait une poule extrêmement culottée, mais dotée d'un cœur d'or et d'un humour sans failles. Toutefois, la réplique la plus connue de toutes, ce n'est pas elle, c'est Robert Benchley qui la prononçait dans Uniformes et jupons courts, quand il lui demandait : " Pourquoi diable ne vous débarrassez-vous pas de ces vêtements mouillés pour les remplacer par un dry martini? " Toutefois, Ginger Rogers préfère qu'on évoque des rôles plus sérieux : son personnage favori, c'est Kitty Foyle qui, d'une innocente écolière, devient une redoutable femme d'affaires (et qui, accessoirement, lui a permis de remporter l'Oscar de la meilleure interprétation féminine en 1940) ; elle ne déteste pas non plus le Chemin de Primrose (laquelle Primrose, fille d'une prostituée, décide froidement d'en devenir une elle-même).


 

Grande danseuse du 20° siècle, associée ou non avec Fred astaire, Gingers Rogers est née Virginia Katherine McMath
à Independence dans le Missouri le 16/07/1911 et est décédée le 25/04/1995.
Sa jeunesse a été marquée par la séparation de ses parents et la dispute de ceux-ci pour avoir la garde de leur fille. Ainsi,
la jeune fille sera élevée plus par ses grands parents que par ses parents.Elle a pour surnom "Ginger" . Puis sa mère se remarie avec
John Logan Rogers et Ginger devient Ginger Rogers.


Sa mère travaille pour un journal et a beaucoup d'intérêts pour  le théâtre et Hollywood, si bien que Ginger est attirée par ce monde là.
Elle les copie notamment en chantant et dansant.Ainsi, un jour elle gagne un concours de charleston et part avec une troupe musicale.


La troupe se produit à New-York et Gingers y reste en trouvant du travail dans une radio ( chansons). Broadway la demande pour une comédie musicale "Top Speed"et elle travaille avec les Gershwin. C'est avec eux qu'elle fera la connaissance de Fred Astaire.

La rencontre avec Fred Astaire
Restait à résoudre un grave problème : trouver une partenaire. Bien que Fred eût un goût naturel pour le solo, le clou de ses spectacles était toujours les numéros où il se produisait avec sa sœur qui, au dire de tous, représentait son complément en audace, en personnalité et en technique.

Il  était donc nécessaire de trouver quelqu'un pour son film suivant, Carioca (Flying Down to Rio, 1933). Ginger Rogers devait devenir l'inoubliable partenaire de Fred. A ce moment-là le nom de Ginger Rogers était peu connu; engagée depuis peu à la RKO, Ginger venait du music-hall. Elle avait déjà interprété quelques petits rôles dans des films médiocres et légers puis, « prêtée » à la Warner, elle avait recueilli des avis favorables pour l'interprétation d'une chorus-girl dans 42e Rue (42nd Street, 1933) et dans Chercheuses d'or 1933 (Gold Diggers of 1933). C'était une professionnelle infatigable et tenace, mais personne ne pensait qu'elle pût être autre chose qu'une excellente chorus-girl. Cependant elle était disponible et elle interpréta un numéro avec Astaire qui devait  atteindre la perfection. Ginger Rogers était une excellente élève et, avec sa ténacité et son intelligence, elle pouvait mettre en relief n'importe quel pas, apportant ainsi une importante contribution au tandem qu'elle formait avec Fred. De cet accord jaillirent des films remarquables basés sur deux thèmes constants, le romantisme et le rapport amour-haine. Pour perfectionner cette formule, quelques films furent nécessaires   qui   cimentèrent   l'entente
artistique du couple, mettant en lumière leurs dons et leurs talents : leur succès commença avec « Night and Day » et « The Continental » de La Joyeuse Divorcée; il se confirma dansl« Smoke Gets in Your Eyes » de Roberta, puis atteint sa plénitude dans" Le Danseur du dessus" où les solos de Fred (de la danse sur le sable dans « No Strings » au numéro donnant son titre au film, dans lequel le danseur mime l'exécution d'un groupe d'hommes portant, comme lui, plastron et haut-de-forme) se fondaient harmonieusement avec les duos exécutés avec Ginger.
Ensemble, Fred et Ginger font un numéro burlesque dans « I'm Putting Ail My Eggs in One Baskett » de Suivons la flotte ainsi que dans « A Fine Romance » de Sur les ailes de la danse et ils utilisent des patins à roulettes dans «Let's Call the Whole Thing Off » de L'Entreprenant M. Petroff.


L'harmonie du couple se poursuivit jusqu'à leur dernière apparition dans Entrons dans la danse (Barkleys of Broadway, 1949).

 
Un Oscar en 1941 pour "Kitty Foyle" sera le bienvenu.
Sa carrière durera jusqu'en 1957 et après elle donnera des cours de danse.

 

Elle fut, en compagnie de Cary Grant, au cœur des ébouriffants imbroglios de Chéri, je me sens rajeunir (Monkey Business, 1952). Elle donna aussi une bonne interprétation de l'ancienne maîtresse d'un gangster dans L'Éternel Féminin (Forever Female, 1953).
Elle revint ensuite au théâtre où elle fut la protagoniste de « Marne » en 1969. Graham Greene déclara qu'elle aurait été une excellente interprète de l'excentrique Augusta dans le film Voyage avec ma tante (Travels With My Aunt, 1972), tiré de son roman, mais le rôle fut confié à Maggie Smith et Ginger Rogers perdit ainsi une occasion de donner une nouvelle preuve de son talent.

Sportive, elle aimait le tennis. Elle fumait beaucoup et la maladie
consécutive à cela la fit souffrir lors de ses dernières années de vie.
Sa vie privée sera marquée par 5 divorces pour finir   dans un ranch avec sa mère .


BASIL SMITH...    A DAY OF A MAN OF AFFAIRS...        1929
HARRY DELMAR...    A NIGHT IN A DORMITORY    ..    1930
JAMES LEO MEEHAN...    CAMPUS SWEETHEARTS...        1930
MONTA BELL...    YOUNG MAN OF MANHATTAN...        1930
A EDWARD SUTHERLAND...    THE SAP FROM SYRACUSE..        1930
FRED C NEWMEYER...    QUEEN HIGH        1930
...OFFICES BLUES...        1930
NORMAN TAUROG...    FOLLOW THE LEADER....        1931
DOROTHY ARZNER...    HONOR AMONG LOVERS...        1931
ALBERT S ROGELL...    THE TIP-OFF...        1931
ALBERT S ROGELL...    L'ETRANGE MISSION DU MORLANDE...    SUICIDE FLEET...    1931
ALBERT S ROGELL...    CARNIVAL BOAT...        1932
RAY ENRIGHT...    THE TENDERFOOT    ...    1932
ALBERT RAY...    LE TREIZIEME INVITE...    THE THIRTEEN GUEST...    1932
SIDNEY LANFIELD...    HAT CHECK GIRL    ...    1932
LLYOD BACON...    YOU SAID A MOUTHFUL...        1932
LLYOD BACON...    42° RUE    42ND STREET...    1933
SIDNEY LANFIELD...    MYSTERIEUX WEEK-END...    BROADWAY BAD...    1933
MERVYN LE ROY...    CHERCHEUSES D'OR DE 1933...    GOLD DIGGERS OF 1933...    1933
WILLIAM A SEITER...    PROFESSIONAL SWEETHEART    ...    1933
MURRAY ROTH...    NE JOUEZ PAS AVEC L'AMOUR...    DON'T BET ON LOVE...    1933
ALBERT RAY...    UN HURLEMENT DANS LA NUIT...    A SHRIEK IN THE NIGHT...    1933
WILLIAM A SEITER...    RAFTER ROMANCE...        1933
WILLIAM A SEITER...    CHANCE AT HEAVEN...        1933
HARRY JOE BROWN...    SITTING PRETTY    ...    1933
THORNTON FREELAND...    CARIOCA    FLYING DOWN TO RIO...    1933
RAY ENRIGHT...    ONDES D'AMOUR...    TWENTY MILLION SWEETHEARTS...    1934
ROY DEL RUTH...    L'HOMME DE 40 ANS...    UPPERWORLD...    1934
GEORGE NICHOLS JR...    FILLES D'AMERIQUE...    FINISHINF SCHOOL...    1934
JOHN G BLYSTONE...    PREMIER AMOUR    ...CHANGE OF HEART...    1934
MARK SANDRICH...    LA JOYEUSE DIVORCEE...    THE GAY DIVORCEE...    1934
STEPHEN ROBERTS    ...ROMANCE IN MANHATTAN    ...    1935
WILLIAM A SEITER...    ROBERTA    ...    1935
MARK SANDRICH    ...LE DANSEUR DU DESSUS ...    TOP HAT...    1935


WILLIAM A SEITER...    JE TE DRESSERAI    IN PERSON...    1935
STEPHEN ROBERTS...    L'ETOILE DE MINUIT...    STAR OF MIDNIGHT...    1935
MARK SANDRICH...    EN SUIVANT LA FLOTTE...    FOLLOW THE FLEET...    1936


GEORGE STEVENS...    SUR LES AILES DE LA DANSE...    SWING TIME...    1936


MARK SANDRICH...    L'ENTREPRENANT MONSIEUR PETROV...    SHALL WE DANCE    ...1937
GREGORY LA CAVA...    PENSION D'ARTISTES...    STAGE DOOR..    1937
GEORGE STEVENS...    MARIAGE INCOGNITO...    VIVACIOUS LADY...    1938
ALFRED SANTELL...    VACANCES PAYEES...    HAVING A WONDERFUL TIME...    1938
MARK SANDRICH...    AMANDA   ... CAREFREE...    1938
HENRY C POTTER...    LA GRANDE FARANDOLE...    THE STORY OF VERNON AND IRENE CASTLE...    1939
GARSON KANIN...    MADEMOISELLE ET SON BEBE...    BACHELOR MOTHER...    1939


GREGORY LA CAVA    ...LA FILLE DE LA CINQUIEME AVENUE...    5TH AVE GIRL...    1939
GREGORY LA CAVA    ...PRIMROSE PATH...        1940
SAM WOOD...    KITTY FOYLE...        1940


LEWIS MILESTONE...    DOUBLE CHANCE    ...LUCKY PARTNERS    ...1940


GARSON KANIN...    SES TROIS AMOUREUX...    TOM DICK AND HARRY..    1941
WILLIAM WELLMAN...    LA FOLLE HISTOIRE DE ROXIE HART    ROXIE HART...    1942


JULIEN DUVIVIER...    SIX DESTINS...    TALES OF MANHATTAN...    1942
BILLY WILDER....    UNIFORMES ET JUPONS COURTS...    THE MAJOR AND THE MINOR    ...1942
LEO MCCAREY...    LUNE DE MIEL MOUVEMENTEE...    ONCE UPON A HONEYMOON...    1942


EDWARD DMYTRYK...    TENDER COMRADE    ...    1943
MITCHELL LEISEN    ...LES NUITS ENSORCELEES...    LADY IN THE DARK...    1944
WILLIAM DIETERLE.....    ETRANGES VACANCES...    I'LL BE SEEING YOU...    1944
ROBERT Z LEONARD...    WEEK-END AU WALDORF...    WEEK-END AT THE WALDORF    ...1945
SAM WOOD...    UN CŒUR A PRENDRE...    HEARTHEAT...    1946


FRANK BORZAGE...    L'IMPERATRICE MAGNIFIQUE...    MAGNIFICENT DOLL...    1946
DON HARTMAN...    L'HOMME DE MES REVES...    IT HAD TO BE YOU..    1947


CHARLES WALTERS...    ENTRONS DANS LA DANSE...    THE BARKLEYS OF BROADWAY...    1949


BRETAIGNE WINDUST...    LE VERDICT DE L'AMOUR    ...PERFECT STRANGERS    1950
STUART HEISLER...    STORM WARNING    ...    1950


RICHARD WHORF...    NUIT DE NOCES MOUVEMENTEE    THE GROOM WORE SPURS...    1951
EDMUND GOULDING    ...CINQ MARIAGES A L'ESSAI...    WE'RE NOT MARRIED...    1952
HOWARD HAWKS...    CHERIE,JE ME SENS RAJEUNIR...    MONKEY BUSINESS    ...1952
CLAUDE BINYON...    UN GRAND SEDUCTEUR...    DREAMBOAT...    1952
IRVING RAPPER...    L'ETERNEL FEMININ...    FOREVER FEMALE    ...1953
DAVID MILLER...    MEURTRE SUR LA RIVIERA    ...BEAUTIFUL STRANGERS    1954
NUNNALLY JOHNSON...    LA VEUVE NOIRE    ...BLACK WIDOW...    1954
PHIL KARLSON...    COINCEE    TOGHT SPOT    ...1955
ARTHUR LUBIN...    LA VRP DE CHOC...    THE FIRST TRAVELLING SALESLADY...    1946
EDMUND GOULDING    ...L'ENFANT DU DIVORCE...    TEENAGE REBEL...    1956
NUNNALLY JOHNSON...    MA FEMME A DES COMPLEXES...    OH MEN! OH WOMEN!...    1957
WILLIAM DIETERLE...    THE CONFESSION    ...    1964
ALEX SEGAL...    HARLOW    ...    1965

GINGERS ROGERS

GINGERS ROGERS

Tag(s) : #ACTRICES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :