HENRY KING

Publié le par cinestranger

Réalisateur né le 24/01/1886 à Christiansburg, Virginia, USA et décédé le 29/06/1982.

Il a quitté l'école à 15 ans pour travailler pour le Norfolk & Western Railroad. ET il trouvera plus tard un emploi convenable en tant qu'acteur apprenti avec l'Empire tournée Stock Company.

 

HENRY KING a fait du théâtre que pendant trois ans et demi et a  acquis une grande expérience en  participant  à des tournées avec des compagnies, parcourant toute l'Amérique, avant d'entrer dans le monde du cinéma, qui lui semblait plus sûr pour un acteur que le théâtre. il commença par écrire un scénario original — tout en puisant quand même dans une pièce qu'il connaissait — et le vendit pour la somme de 75 dollars. Et il devint également acteur.The Brand of Mon, un épisode du sérial Who Pays? (1915) qui eut beaucoup de succès.


Ensuite, il se retrouva derrière la caméra à cause d'une scène de bagarre. Tom Santschi et Bill Farnum avaient tourné une scène célèbre pour The Spoilers (réalisé par Colin Campbell en 1914), au cours de laquelle ils se bagarraient avec acharnement. Scène rituelle incorporée dans tous les films du même genre. Il dit au réalisateur : « Ne les faites pas se battre comme dans
The Spoilers, les gens en ont assez de voir toujours la même chose. Puisque vous tournez en extérieurs aujourd'hui, laissez-moi la récrire et voyons si elle vous plaît. » La scène de bagarre fut la plus spectaculaire qu'ils eussent jamais vue à l'écran. Cela décida de son avenir : il serait  réalisateur et non interprète.
23 1/2 Hours Leave (1919) une comédie censée se dérouler pendant la guerre.
Puis Tol'able David (1921), certains parlèrent de chef-d'œuvre.

Toute sa vie il a  préféré travailler en extérieurs,le contact de la nature .
A la fin des années 20, il n'était plus question que de l'avènement du sonore. Q.

il tournait à l'époque Elle s'en-va-t'en-guerre (She Goes to War, 1929), il y a ajouté une chanson et quelques répliques.

Son premier grand film parlant sera Le brigand du Missouri
A sa sortie, Le Brigand bien-aimé connut un succès commercial foudroyant.

King a été reconnu comme un spécialiste des adaptations littéraires .

 

il a démontré sa polyvalence à travers une grande variété de genres: film coloré (Le cygne noir (1942)); mélodrames romantiques ou religieuses  (Le chant de Bernadette (1943) et La colline de l'adieu (1955)); épopées (L'incendie de Chicago (1937); comédies musicales populaires (La folle défilé (1938), Carousel (1956)); drame de guerre psychologique (Un homme de fer (1949));  westerns  (La cible humaine (1950) . Il avait un acteur préféré Gregory Peck. 

Toute sa vie il a  préféré travailler en extérieurs,le contact de la nature . il disait "Le cinéma a été mon premier amour. Je n'ai pas fait un seul film qui ne contienne quelque chose de moi. Je n'ai jamais fait du cinéma pour l'argent. Mais, fort heureusement, on me payait pour en faire..."

1919 WHERE THE WEST BEGINS (UNE AVENTURE AU FAR WEST); BRASS BUTTONS (JACK POLICEMAN D'OCCASION); SOME LIAR (LE MAUVAIS GARNEMENT) ; A SPORTING CHANCE (JACK LE BOXEUR) ; THIS HERO STUFF (UN HEROS D'OCCASION) ; SIX FEET FOUR (UN TYPE A LA HAUTEUR) ; 23 1/2 HOURS LEAVE; A FUGITIVE FROM MATRIMONY; HAUNTING SHADOWS.

 1920 THE WHITE DOVE; UNCHARTED CHANNELS; ONE HOUR BEFORE DAWN (UNE HEURE AVANT L'AUBE) ; DICE OF DESTINY (LES JEUX DU DESTIN); HELP WANTED-MALE.

1921 WHEN WE WERE TWENTY-ONE; THE MISTRESS OF SHENSTONE ; SALVAGE; THE STING OFTHE LASH (SOUS LE FOUET) ; TOL'ABLE DAVID

 1922 THE SEVENTH DAY SONNY; THE BOND BOY

  1923 FURY (LE VEN­GEUR); THE WHITE SISTER (DANS LES LAVES DU VESUVE.) ;

 

 

1923 BOMOLA

1925 SACK/OTH AND SCAR/ ANY WOMAN

1926 STELLA DAVIS (LE SU­BLIME SACRIFICE DE STELLA DAVIS) ; PARTNERS AGAIN; THE WINNING OF BARBARA WORTH (BAR­BARA, FILLE DU DÉSERT).

 

1927 THE MAGIC FLAME (LA FLAMME D'AMOUR).

1928 THE WOMAN DISPUTED (LA FEMME DISPUTEE)

1929 SHE GOES TO WAR (ELLE S'EN-VA-T'EN-GUERRE)

1930 HELL HARBOR (SOUS LE CIEL DES TROPIQUES); THE EYES OF THE WORLD; LIGHTNIN'

 1931 MERELY MARY ANN; OVER THE HILL (MAMAN).

1932 THE WOMAN IN BOOM 13

 1933 STATE PAIR (LA FOIRE AUX ILLUSIONS); / LOVED YOU WEDNESDAY

 1934 CAROLINA; MARIE GALANTE.

1935 ONE MORE SPRING; WAY DOWN EAST.

 1936 THE COUNTRY DOCTOR (LE MÉDECIN DE CAMPAGNE)

 BAMONA; LLOYDS OF LONDON (LE PACTE).

 1937 SEVENTH HEAVEN (L'HEURE SUPRÊME).

1938 IN OLD CHICAGO (L'INCENDIE DE CHICAGO) ; ALEXANDER'S BAGTIME BAND (LA FOLLE PARADE).

1939 JESSE JAMES (LE BRIGAND BIEN-AIMÉ) ; STANLEY AND LIVINGSTONE (STANLEY ET LIVINGSTONE).

1940 LITTLE OLD NEW YORK; MARYLAND; CHAD HANNA (LA BELLE ÉCUYÈRE).

1941 A YANKIN THE BAF; BEMEMBER THE DAY (ADIEU JEUNESSE).

 1942 THE BLACK SWAN (LE CYGNE NOIR). 1943 THE SONG OF BER­NADETTE (LE CHANT DE BERNADETTE)

 1944 WILSON (WILSON)

 1945 A BELL FOR ADANO

 1946 MARGIE (MARGIE)

1947 CAPTAIN FROM CASTILE (CAPITAINE DE CASTILLE)

 1948 DEEP WATERS

 1949 PRINCE OF FOXES (ÉCHEC À BORGIA) ; TWELVE O'C/OCK HIGH (UN HOMME DE FER)

1950 THE GUNFIGHTER (LA CIBLE HUMAINE)

1951 L'D CLIM THE HIGHEST MOUNTAIN; DAVID AND BATHSHEBA (DAVID ET BETHSABÉE)

1952 WAIT TILL THE SUN SHINES, NE/LIE; O. HENRY'S FULL HOUSE (LA SARABANDE DES PANTINS)

1953 THE SNOWS OF KILIMANJARO (LES NEIGES DU KILIMANDJARO) ; KING OF THE KHYDER BIFLES (CAPITAINE KING)

 1955 UNTAMED (TANT QUE SOUFFLERA LA TEMPETE) ; LOVE IS A MANY SPENDORED THING (LA COLLINE DE L'ADIEU)

 1956 CAMUSE/ (CARROUSEL)

 1957 THE SUN ALSO BISES (LE SOLEIL SE LEVE AUSSI)

 1958 THE BRAVADOS (BRAVADOS)

 1959 THE EARTH IS MINE (CETTE TERRE EST MIENNE); BELOVED INFIDEL (UN MATIN COMME LES AUTRES).

1962 TENDER IS THE NIGHT (TENDRE EST LA NUIT).

 

HENRY KING
HENRY KING

HENRY KING

Publié dans REALISATEUR

Commenter cet article