" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA STRADA

ORIGINE: Italie. 1954. PRODUCTEUR: Ponti de Laurentiis.
RÈALISATEUR: Federico Fellini.

AUTEURS: Federico Fellini et Tullio Pinelli.
MUSIQUE: Nino Rota.
Avec
Giulietta MASINA
Anthony QUINN

Richard BASEHART
Aldo SILVANI
Marcella ROVERE
Livia VENTURINI

 Vendue par sa mère à un hercule forain, Zampano,une fillette un peu simple Gelsomina, suit son seigneur et maître dans ses misérables pérégrinations.

LA STRADA
LA STRADA Giulietta MASINA

  

LA STRADA
LA STRADA ANTHONY QUINN

Leur lamentable odyssée les conduit de village en village, su hasard des
foires et des fêtes. Battue, bafouée, Gelsomina se prend peu à peu de tendresse pour Zampano, être plus animal qu’humain, plus inintelligent peut-être que foncièrement mauvais.
Lors d’une fugue avortée, elle rencontre un être lunaire,à demi fou, danseur-de corde de son métier.

LA STRADA
LA STRADA RICHARD BASEHART


Une étrange affinité lie ces deux êtres à la sensibilité morbide. Hélas, le pauvre funambule ne peut s’empêcher de provoquer la colère du géant qui, un jour, le tuera de deux coups de poing. La frêle raison de Gelsomina, près de s’éveiller à la vie, ne résistera pas à cette violence. Saisie d’une démence intermittente, elle deviendra vite pour le pauvre Zampano une trop lourde charge. Malgré les remous de son âme rudimentaire, il l’abandonne pour reprendre sa vie aventureuse. Mais quelques années plus tard,un thème musical fredonné lui apportera, avec le récit de la fin de sa petite femme-enfant l’illumination rédemptrice.

LA STRADA
LA STRADA



Les problèmes abordés par Fellini sont à peu près exclusivement d’ordre métaphysique. La misère de la famille de Gelsomina n’est qu’un prétexte. La famille misérable peut très bien appartenir au prolétariat qui se développe dans les sociétés les plus prospères, car elle n’est pas située; elle est posée là, face à la mer écrasée par le destin bien plus que par les autres hommes. La strada n’est pas non plus une œuvre
de moraliste, elle ne donne aucune règle de conduite valable ici-bas. Par contre, les personnages, sans être des humanistes, sont des symboles d’une condition humaine inexorable et, seule la grâce divine peut apporter quelque lueur dans la nuit épaisse où vit l’homme.
C’est une histoire hors du temps et de l’espace et seule une moto poussive, quelques paysages urbains, pourraient témoigner qu’elle se situe à l’ère du machinisme.

 

LA STRADA
LA STRADA
LA STRADA
LA STRADA
LA STRADA

LA STRADA

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :