" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la-guerre-des-mondes

LA  GUERRE DES  MONDES

2005

titre original War of the Worlds

réalisé par  Steven Spielberg

avec

Dakota Fanning : Rachel
Miranda Otto : Mary Ann
Tom Cruise : Ray Ferrier
Justin Chatwin : Robbie
Tim Robbins : Harlan Ogilvy

la-guerre-des-mondes

Le film est l'histoire d'une invasion extraterrestre  vue à travers les yeux d'une famille effrayée. Le père divorcé Ray Ferrier (Tom Cruise) est un docker du New Jersey chargé par son ex-femme Mary Ann(Miranda Otto) de prendre soin de leurs deux enfants pendant le week-end pendant qu'elle et son nouveau mari rendent visite à leur famille à Boston. Ray n'est pas vraiment un père.

la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes

Son fils adolescent Robbie (Justin Chatwin) le déteste; sa fille de dix ans, Rachel (Dakota Fanning) le regarde avec un mélange de perplexité et de pitié.

la-guerre-des-mondes

A la suite d'une tempête électrique anormale, un engin  extraterrestre de 150 pieds de hauteur comme un calmar émerge du sol et commence à détruire tout ce qui est à sa portée.

la-guerre-des-mondes

Ray vole le seul véhicule en état de marche du quartier - une vieille fourgonnette - y place ses enfants et s'en va. La famille s'enfuit d'abord dans l'enclave de banlieue où vit la mère , encore heureusement épargnée par l'attaque extraterrestre. Mary Ann n'est pas là, étant déjà partie pour Boston.

Pendant la nuit, un 747 s'écrase dans la maison. Ray et les enfants remontent dans la voiture et se dirigent vers le nord en direction de Boston, rencontrant en cours de route des extraterrestres, des hordes de réfugiés en colère et effrayés et un homme perturbé  jouée par Tim Robbins.

 

la-guerre-des-mondes

Comblés par leur collaboration sur « Minority report », il y a quatre ans, Steven Spielberg et Tom Cruise s'étaient promis de se retrouver autour d'un nouveau projet. Un an plus tard, le cinéaste tourne « Arrête-moi si tu peux », et la star vient lui rendre visite sur le plateau. C'est alors qu'il lui demande de faire son choix entre trois propositions, dont un western et « La guerre des mondes », inspiré du roman de H.G. Wells. Le réalisateur n'en était pas à sa première invasion d'extraterrestres. Mais, jusque-là, elles avaient été pacifiques, si l'on se souvient de « Rencontres du troisième type » et de « E.T. ». « La guerre des mondes », c'est différent : les aliens sont des envahisseurs monstrueux qui vont semer la désolation et le chaos sur leur passage et mettre la planète en coupe réglée.

la-guerre-des-mondes

Cette envie de porter à l'écran le roman légendaire de Wells, publié en 1898, à la fin de l'ère victorienne, Spielberg la portait en lui depuis douze ans déjà, depuis ce jour où il avait acheté aux enchères le dernier scénario existant de l'émission radiophonique qu'en avait tirée Orson Welles en 1938, et qui avait provoqué une panique insensée parmi la population, dont une frange avait cru à une réelle invasion de martiens. Au lendemain de l'émission, tout le matériel avait été confisqué par le FBI, puis détruit. Seul survécut le script de Howard Koch, racheté, un demi-siècle plus tard, par le cinéaste.
« La guerre des mondes » date de 1898. Selon Wells, les martiens étaient arrivés de Mars dans des sortes d'obus tirés par des canons gigantesques, et il les décrivait comme des ectoplasmes pourvus « d'une grande tête ronde de plus de 1,20 m de diamètre, sans narines, avec de grands yeux sombres, au-dessous desquels se trouvaient une sorte de bec cartilagineux et une bouche cernée par seize tentacules ».

 L'élan de Spielberg avait été coupé par le succès commercial d'« Independence day », qui puisait partiellement aux mêmes sources, et le projet avait été remis aux calendes grecques.
Il était hors de question de matérialiser les envahisseurs extraterrestres, comme en avait pris le parti une précédente adaptation cinématographique datée de 1952. Comme il n'y aurait pas, à la différence d'« Independence day », de monuments historiques détruits ou de villes ravagées. Toute l'action devait se concentrer autour de ce père de famille, incarné par Tom Cruise, et de ses deux enfants pris dans la panique qui saisit la population face aux terrifiantes machines guerrières, les Tripodes, des envahisseurs. En hommage au film de Byron Haskin, Steven Spielberg a d'ailleurs demandé à ses deux protagonistes, Gene Barry et Ann Robinson, de figurer à l'affiche de cette nouvelle mouture, où la grossesse réelle de la comédienne australienne Miranda Otto a été intégrée à l'intrigue.
Outre le travail dans les studios Universal — pour la séquence du Boeing 747 qui s'écrase et celle du ferry, notamment —, l'équipe a investi deux douzaines de sites réels sur les côtes est et ouest des Etats-Unis, dont une portion d'autoroute dans le New Jersey, cernée, pour l'occasion, par des badauds et des paparazzis. Honorant la réputation de rapidité de Steven Spielberg, le tournage n'aura pas duré plus de 72 jours.

la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes
la-guerre-des-mondes

la-guerre-des-mondes

Tag(s) : #FILMS ANCIENS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :